Tom Clancy: Visionnaire ou Agent illuminati ?

Même après sa mort, le célèbre romancier américain Tom Clancy fait encore parler de lui. Et pour cause, on s’est rendu compte que certains de ses romans semblaient avoir des vertus prophétiques et décrivaient des événements avant qu’il aient réellement lieu.

Jusqu’à présent, on dénombre pas moins de 4 prédictions qui se sont réalisées :

Le 11 Septembre

Dans « Sur ordre  » paru en 1996, il décrivait 6 ans avant le 11 septembre comment un dictateur islamiste fait en sorte qu’un Boieng 747 s’écrase sur le capitole de Washington.

Ironie du sort, ce thriller d’espionnage fut qualifié « d’anticipation planétaire » au moment de sa sortie et on loua sa « documentation hors pair » et « sa parfaite vraisemblance géopolitique ».

La guerre entre la Russie et la Georgie

En 2001, « Ghost Recon » un jeu vidéo inspiré par Tom Clancy raconte un conflit entre les géorgiens et des séparatistes russes.

Coïncidence troublante, l’action se déroule en 2008 soit la même année que les évènements réels.

La capture de Ben Laden

Dans « Mort ou vif » Clancy la traque et la capture de l’ennemi numéro 1 de l’Amérique par les forces spéciales.

Le roman paru en 2011, quelques mois avant que les navy seals mettent fin prématurement à la vie de Ben Laden, du moins si l’on en croit la version officielle promue par les médias.

Dans « Command Authority » publié à titre posthume, Clancy raconte comment la Russie procéde à l’annexion de la Crimée, un fait qui se vérifiera dans la réalité quelques mois plus tard en Mars 2014.

Tom Clancy est mort le 1 er octobre 2013. La cause de son décès n’a pas été divulguée alimentant ainsi diverses rumeurs d’assassinat invérifiables en l’état actuel des choses. Était il trop bien informé ? Ou avait il, à l’instar d’autres romanciers mis en œuvre cette faculté latente qui permet à certains individus d’anticiper l’avenir ?

Si la première hypothèse est la bonne, cela signifierais que les événements géopolitiques obéissent bel et bien à un agenda planifié des années à l’avance et Clancy ne serait alors qu’un agent de propagande dont la mission est de préparer les esprits dans la droit ligne des principes de « la programmation prédictive ».

Autrement, les prédictions de Clancy pourraient s’expliquer par la mise en oeuvre d’une faculté de projection inconsciente qui lui permettrais d’entrevoir les grandes lignes du futur.

Quoiqu’il en soit, les vertus prophétiques de l’œuvre de Tom Clancy sont des faits qui s’imposent par eux mêmes et on aurait tort de les considérer comme simplement le fruit du hasard ou de coïncidences troublantes.

Récemment, les éditeurs de son jeu vidéo « The Division » viennent de faire les frais de cette faculté prédictive inégalée de Tom Clancy. Comme le scénario de ce jeu collant trop bien à l’actualité, ils ont même étés contraints de repousser sa sortie initialement prévue en 2014 au mois de Décembre 2015.

« The Division » se déroule dans un univers post-apocalyptique après que l’Amérique ait été dévastée par une pandémie qui s’est propagée lors du « Black Friday » le week end de soldes qui a lieu à la fin du mois de Novembre.

Par un incroyable hasard du calendrier, quelques semaines avant la date annoncée dans le jeu, la peur de l’ebola est en train de gagner l’Amérique car on s’est aperçu que les mesures de protection sont inefficaces contre le virus. Avec 3 cas officiellement déclarés, on ne peut pas encore parler d’épidémie mais on ne peut pas exclure que comme l’avait décrit Tom Clancy, elle puisse débuter à la faveur des grands rassemblements du « Black Friday » semant la panique et le chaos parmi la population.

En ce mois d’octobre, la menace est sérieuse, on note que les médias qui se moquaient tant des survivalistes américains désormais s’en inspirent et prodiguent des conseils de prudence concernant une éventuelle pandémie. On note également qu’une partie de l’élite américaine a quitté ses fonctions pour se diriger vers des refuges autonomes.

Sans préjuger de la suite des évènements, on ne peut que constater que les américains vivent désormais avec une épée de Damoclés au dessus de la tête. Dans le contexte actuel, même une vague rumeur d’épidémie pourrait plonger l’Amérique dans un chaos dont elle ne se relèvera jamais confirmant ainsi les scénarios les plus pessimistes.

Chroniques de Rorschach
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire