Le célèbre talk show américain du Dr. Phil vient de diffuser un témoignage très troublant exposant la dure réalité d’un réseau pédocriminel élitiste exploitant ce que l’on peut appeler de véritables esclaves sexuels. La femme qui témoigne, Kendall, décrit comment elle a été conditionnée/programmée depuis son plus jeune âge pour être réduite en esclavage, mise à disposition d’un réseau composé de personnes très influentes (politiciens, magistrature, forces de l’ordre, etc) aux moeurs des plus déglinguées et criminelles.

Dès son plus jeune âge, tout comme Cathy O’Brien, Régina Louf ou récemment Anneke Lucas, Kendall est devenue la « propriété » d’un homme (le Handler) qui a géré sa vie d’esclave sexuelle Beta (MK-Monarch) de A à Z. Nous retrouvons ici, encore une fois, les pratiques de contrôle mental basé sur les traumatismes : viols à répétition, drogues, électrochocs, mises en cages suspendues, suffocations, réduction à l’état animal, consommation forcée d’excréments… et meurtres. Nous retrouvons cette hiérarchie stricte du Réseau (international) avec les « watchers » (surveillants), les « transporteurs », les « fournisseurs » (ici les parents qui fournissent un nouveau-né), etc. Encore une fois, on apprend l’existence de chasses à l’homme l’enfant organisées dans de riches propriétés ; tout comme dans les témoignages du dossier X de l’affaire Dutroux en Belgique et le témoignage de Fiona Barnett en Australie. Ici encore, on retrouve cette pratique infâme consistant à engrosser les esclaves sexuels qui ne verront jamais (ou rarement) leurs enfants, « propriété » des bourreaux. Kendall fait également la différence entre les enfants qui naissent au sein du Réseau et ceux qui y arrivent par kidnapping, les premiers étant beaucoup plus dociles car n’ayant connu que cette triste réalité (ils sont déjà conditionnés et programmés).

  • 4
Praesent id Aliquam Aenean massa Lorem in eleifend id, facilisis

Partager avec un ami