Pourquoi parler d’un tel sujet ? Car non seulement la Svastika est un sujet symbolique que chacun peut comprendre puisque tout le monde connait les nazis et ce qu’ils ont fait, mais également par ce qu’à l’heure actuelle, en Égypte, des différences de températures ont été constatées dans les pyramides de Gizeh, ce qui laisse penser que des salles secrètes existent et qu’elles ne demandent qu’à être découvertes. L’humanité peut-être va-t-elle enfin évoluer dans la connaissance d’un passé aujourd’hui oublié, car non seulement nous ne savons toujours pas comment certaines de ces pyramides ont été construites avec autant de précisions, suivant le magnétisme terrestre et la position des étoiles, mais ce qu’officiellement nous ne savons pas non plus, c’est expliquer que des pyramides se retrouvent à divers endroits sur la planète avec parfois beaucoup de précisions et de similitudes dans la conception.

Pour aller plus loin, on peut prendre 3 exemples bien précis démontrant cela, 3 temples situés sur cette planète, quelle explication officielle quand à ces temples créés par des civilisations qui n’étaient pas censées se connaître ?

Cela ne s’explique pas, ne cherchez pas, circulez, il n’y a rien à voir. . . Même s’il y a probablement une origine commune à toutes ces constructions, on ne parle pas de ce qui ne s’explique pas, et nous nous limitons aux connaissances explicables. Dans le même domaine, il serait intéressant de savoir comment les dolmens ont pu être construits, car le fait de poser une pierre de plusieurs tonnes sur deux autres verticales n’est pas donné à tout le monde, et cela n’est pas une glorieuse spécificité bretonne, d’autres endroits ont adopté le « tas de cailloux » périlleux et difficilement possible.

Mais la Svastika est particulière, pour tous, elle nous a été imposée comme symbole du mal absolu. Symbole immonde que la simple représentation peut choquer, la svastika est considérée comme étant la marque par excellence de la haine antisémite, et de ce qu’il ne faut plus jamais voir sur cette planète. On ne peut le nier, l’utilisation de ce symbole durant la seconde guerre mondiale a marqué les esprits à jamais, et toutes les représentations nazies sont donc bannies, à juste titre. Pourtant, il est dommage de ne se limiter qu’à cela simplement par ce qu’une bande de tarés endoctrinés ont utilisé la svastika comme représentation de leur appartenance à une armée de mort, elle est bien plus, et surtout beaucoup plus vieille, ce qui est oublié par beaucoup trop de monde.

Cette Svastika est en réalité une croix en forme de svastika, plus connue sous le nom de croix gammée puisqu’elles représente 4 potences en croix réalisées avec 4 lettres grecques gamma en majuscule. Quand à son origine, elle remonte si l’on peut dire à « la nuit des temps ».

C’est l’un des plus anciens symboles de l’humanité que l’on retrouve sous plusieurs formes dans la majorité des civilisations du monde, bien qu’il n’ait pas toujours la même signification. Les différentes graphies inspirées de la forme du svastika ont pu naître indépendamment les unes des autres, bien que certaines soient liées historiquement (svastikas indien et bouddhique, svastika indien et svastika du XXe siècle européen).

Les premiers svastikas connus se trouvent en Ukraine à Mezin vers 10000 av. J.-C. Puis viennent ceux retrouvés sur des poteries de la culture de Samarra, établie sur le moyen Tigre et jusqu’au moyen Euphrate, sur la céramique Vinca de Transylvanie et datant du Ve millénaire av. J.-C., suivis par ceux des poteries de Sintashta au Sud de l’Oural datant du IIe millénaire. Leur présence se fait plus importante à partir de l’âge du bronze. Les principales occurrences du svastika en Europe et en Asie centrale sont : dans le Caucase (culture de Koban), en Azerbaïdjan, chez les Scythes et leurs parents les Sarmates, chez les Hittites, les Celtes (triskell), les Grecs (grecque), et les peuples germaniques (notamment les Goths ; fibule). Plus tard, on en trouve en Islande deux versions, le marteau de Thor (elle apparaît aussi sur la ceinture de Thor sur le tableau de M. E. Winge (1872) où il affronte les géants) tournoyant dans le ciel et représentant le soleil, et le Þórshamar des grimoires ; le lauburu est typique du Pays basque. Le svastika apparaît également dans de nombreuses cultures d’Asie, d’Afrique et d’Amérique. On le trouve dans deux idéogrammes chinois 卐 ou plus couramment 卍, signifiant « dix mille » (c’est-à-dire l’éternité) ou « le cœur de Bouddha ».


– Pour tout savoir, lire la page wikipedia dédiée

Ce symbole est donc universel, parfois-même porteur de paix, mais l’on nous a appris à avoir peur de ce symbole simplement par ce que des représentants d’une idéologie haineuse l’ont utilisé durant une courte période de l’histoire. Rappelons que Staline a porté des costumes, et malgré le fait qu’il ait fait 20 millions de morts, l’humanité ne s’est pas arrêtée de porter des costumes pour autant. Bien sûr, vous pouvez trouver l’exemple tiré par les cheveux, il reste néanmoins que la svastika ne se limite pas au nazisme. Juste quelques exemples de svastika à travers la planète et l’histoire de l’humanité :

Plusieurs styles de svastika

Représentation de comètes sur un manuscrit de Mawangdui, Chine, IIe siècle av. J.-C.

Blasons du samuraï Tsunenaga Hasekura, chef d’une ambassade en Europe au XVIIe siècle.

Jeunes Indiens de l’équipe de basket ball de l’école d’agriculture Chilocco (1909)

Symbole antique sacré de svastika de fertilité sur le mur de la vieille maison dans Jaisalmer, Inde, Ràjasthàn.

Svastika de la cavalerie russe en 1917

Egalement sur les billets de banque au début du XXème siècle

Publicité Coca-Cola en 1920

Cette croix se retrouve de partout sur la planète, en Iran, en Corée, au Tibet, au Pérou, chez les indiens, en Inde, chez les étrusques, en Arménie, entre autres endroits de la planète. Elle fait partie de l’histoire et du passé de l’humanité, et montre que nous avions peut-être tous il y a des milliers d’années un savoir commun, quel que soit l’endroit de la planète. Comment se fait-il que la svastika se retrouve dans différents endroits du monde tout comme certains styles architecturaux ? Est-il réellement possible que les connaissances d’antan aient été les mêmes et que les secrets se soient perdus au fil du temps ?

Il ne faut pas s’arrêter à nos acquis simplement par ce qu’un symbole a été utilisé par un psychopathe ayant entrainé le monde dans l’horreur, mais toujours tenter d’aller plus loin, seule la curiosité peut nous permettre d’avancer. La svastika n’est pas le symbole du nazisme, elle est un symbole ancestral, ce que notre société à tendance à nous faire oublier. . .

Maintenant, selon-vous, aurons-nous les réponses qui nous manquent un jour ?

lesmoutonsenrages

Laisser un Commentaire

  • 23
Praesent mattis Lorem elit. dictum efficitur. neque.

Partager avec un ami