vidéo connexe

Kim Noble est une survivante de contrôle mental (traumatisme extrême) qui possède plus de 13 personnalités qui ne se connaissent pas entre-elles et qui pratiquent toutes la peinture.
Elle a souffert de TDI et TPM (trouble dissociatif de l’identité et trouble de personnalité multiple) pendant une longue période de sa vie, à la suite d’une enfance extrêmement traumatisante.

Les peintures de ses alters ont un style distinctif, mais elles ont une chose en commun: elles révèlent le monde obscur de la programmation mentale, de ses techniques ignobles jusqu’à son symbolisme.

Phase n°1: Naissance en enfer

Cette scène représente clairement l’enfer, le cadre où l’enfant va naître : une famille vouée à Satan / Lucifer. C’est le début du processus de programmation MK. Nous pouvons lire plusieurs mots inscrits : « Deep » (profond), « Satan », « Dark » (sombre), « No Help » (pas d’aide), « Blood » (sang), « Death » (mort), « All Around » (tout autour) « No Life » (pas de vie) « Hell » (enfer).

Dans cette première scène, il y a deux représentations du diable personnifié, avec des cornes et une fourche ainsi que des croix chrétiennes inversées qui confirment le caractère satanique des lieux. Des corps rampant sont représentés ainsi qu’une femme semblant être en train d’accoucher ou d’avorter. Un serpent et un dragon sont également représentés dans cette scène.

Phase n°2: Chocs traumatiques

Cette scène représente les multiples tortures que subissent les petites victimes du MK-Monarch. Cette étape consiste à infliger des sévices extrêmes au sujet pour créer les états dissociatifs nécessaires à la programmation. Dans cette partie de la peinture, au moins 28 enfants sont représentés. Au sol, 13 enfants sont réduits à l’état d’esclaves et marchent à quatre pattes en file indienne.

Au centre de la scène se trouve une table ou un lit sur lequel un sujet est allongé avec des fils reliés à sa tête et à ses mains, un dessin qui représente certainement les tortures à l’électricité. Deux personnages poussent ce qui semble être des brancards sur lesquels sont allongés des enfants. Nous pouvons également voir dans cette scène de nombreuses cages dans lesquelles sont enfermés des enfants, d’autres encore sont pendus par les pieds.

Phase n°3: Dissociation et fractionnement

Cette scène nous montre les différentes personnalités alter créées par les chocs traumatiques lors de la phase précédente. Les alter sont représentés comme des petits bonhommes flottant et se perdant dans des méandres dessinés par des sinuosités totalement dépourvues de toute organisations. Cependant, les sinuosités dans lesquelles évoluent les alter finissent par confluer pour se rejoindre vers la phase suivante dont le point central est l’arbre de vie kabbalistique. Ces sinuosités contenant les personnalités alter forment en quelque sorte les racines de l’arbre de vie, qui va servir de base, de fondation, à la phase n°4.

Dans cette scène, les alter sont isolés les uns des autres par ces racines sinueuses qui cloisonnent les mémoires de chacun d’entre eux. Cela symbolise les murs amnésiques traumatiques créés lors de la phase précédente.

Dans cette version de « Seven Level » apportant de nouveaux éléments, on observe que les fractionnements d’âme dissociés s’élevant au-dessus de la scène des abus rituels, sont tous canalisés vers un portail représenté par deux colonnes Jakin et Boaz symbolisant le passage du monde matériel à une dimension supérieure via l’illumination : en franc-maçonnerie, c’est le portail conduisant aux Mystères, les deux piliers des Sephiroths que l’on retrouve juste au-dessus avec l’arbre Kabbalistique trônant sur la Menorah, le chandelier kabbalistique, l’arbre-chandelier facilitant la communication entre le haut et le bas. Voilà la destination des fragments d’âmes dissociés qui doivent être canalisés, organisés et stockés afin d’être exploités. On peut également observer une file d’enfants à quatre pattes aux pieds de ces deux colonnes, représentant leur asservissement mais aussi six serpents de chaque côté des colonnes.

Phase n°4: Conditionnement et structuration du système interne

Le point central de cette phase est l’arbre de vie de la Kabbale, aussi appelé l’arbre des Sephiroth. Plusieurs survivants ont rapporté avoir été programmés avec une telle structure qui servirait de trame pour organiser et accéder aux différents groupes d’alter. Il est probable que la personnalité alter Key qui a peint ce tableau a représenté ici le schéma réel d’assemblage et de structuration de la personnalité fractionnée de Kim Noble.

Une fois les alter créés, une structure doit être organisée pour les compartimenter et faire en sorte qu’ils soient facilement exploitables. C’est ce que représente cette scène n°4 : la structuration du monde intérieur de l’esclave MK. Le dessin semble représenter une sorte de labyrinthe ou de plan technique dont les différentes zones correspondent à des symboles. On y voit des signes du zodiaque ainsi que des yeux qui sont là pour surveiller les fragments dissociés dans le monde intérieur.

Phase n°5: Intégration des codes d'accès

Cette scène montre un amas de chiffres et de lettres avec un livre au centre. Du côté gauche se trouvent les chiffres et du côté droit se trouvent les lettres. Le nombre 666 est inscrit sous la page gauche du livre. Il s’agit là de la phase d’encodage des séries de mots et de chiffres qui vont servir de déclencheurs afin de faire émerger tel ou tel alter selon les besoins du culte. Des codes pour accéder au monde intérieur de l’esclave sont aussi programmés. Le livre au centre de la scène représente probablement le matériel d’archivage qui va contenir toutes les données d’exploitation concernant la programmation de l’esclave MK.

Phase n°6: Le passage

La phase n°6 représente une sorte d’autoroute, un pont surplombant une mer ou une rivière. Le rituel initiatique est accompli, le papillon Monarch peut sortir de la chrysalide… Cette autoroute, dont la perspective donne l’apparence d’un triangle ou d’une pyramide, symbolise également la voie à suivre pour la dissociation, la « route de briques jaunes » du Magicien d’Oz sur laquelle la victime est encouragée à se dissocier et par laquelle peuvent émerger les différents alter selon les besoins des contrôleurs. Une route qui mène ici à la scène suivante représentant l’état dissociatif en tant que tel, où la victime flotte à travers l’arc-en-ciel après avoir traversé le miroir.

Phase n°7: La libération

Cette scène représente le ciel de la scène précédente, la dimension où évolue l’esprit dissocié de la victime. Ce ciel comporte deux soleils, un arc-en-ciel et une silhouette avec des ailes et une auréole, est-ce un ange ? Cette scène symbolise à la fois l’état final de l’esclave qui a été fractionné puis recomposé par le processus Monarch, il peut à présent être « relâché » dans le monde profane pour remplir sa fonction d’esclave. Mais cette scène finale représente également l’état dissociatif, hors du temps, qui sera à présent la pierre angulaire de la vie de l’esclave. Nous voyons également dans cette scène un oeil… l’oeil de Lucifer (qui voit tout) qui surveillera en permanence le nouvel esclave MK-Monarch.

Dans cette version, l’ange est entouré de coeurs, laissant supposé qu’il s’agit là d’une entité bienveillante, peut-être l’ange gardien de Kim Noble ? N’oublions pas que la victime fractionnée possèdera toujours un noyau dur inattaquable par Satan, son âme qui reste reliée à la cité du Bien et à ses anges fidèles.

Cette peinture de l’alter Key représente l’évolution de l’esclave, passant de l’enfer des traumatismes dans les sous-sols des premiers niveaux, au « paradis » céleste (l’illumination) que représentent les profonds états de dissociation causés par la douleur et la terreur. La phase finale nous montre que l’esclave a finalement accédé à l’arc-en-ciel pour transcender sa réalité… dans d’autres dimensions. Cependant cette évasion psychique n’est pas la véritable liberté, car l’Oeil veille…

Il est important de noter en position centrale du tableau, la présence de l’arbre des Séphiroth, c’est un élément symbolique primordial de la Kabbale, elle-même à l’origine de nombreuses pratiques magiques. Le Dr. Cory Hammond décrit dans l’exposé Greenbaum la présence de l’arbre kabbalistique comme étant un élément structurel du système interne de certains de ses patients.

mk-polis
[opn_navigator nav_position= »left » nav_distance= »46″ nav_opacity= »0.8″ icon_size= »14″ disable_on= »disable_on_767″ bg_color= »rgba(255,255,255,0) » icon_color= »#999999″ icon_hover_color= »#ef5420″ tooltip_background_color= »#000000″ tooltip_custom_color= »#ffffff » tooltip_border_radius= »5″ tooltip_font_size= »11″ tooltip_font_line_height= »20″][opn_navigator_item title= »NAISSANCE EN ENFER » target_link= »#naissance » icon= »Defaults-circle-o »][opn_navigator_item title= »CHOCS TRAUMATIQUES » target_link= »#chocs-traumatiques » icon= »Defaults-circle-o »][opn_navigator_item title= »DISSOCIATION ET FRACTIONNEMENT » target_link= »#dissociation-fractionnement » icon= »Defaults-circle-o »][opn_navigator_item title= »CONDITIONNEMENT ET STRUCTURATION » target_link= »#conditionnement-structuration » icon= »Defaults-circle-o »][opn_navigator_item title= »INTÉGRATION DES CODES » target_link= »#integration-codes » icon= »Defaults-circle-o »][opn_navigator_item title= »LE PASSAGE » target_link= »#passage » icon= »Defaults-circle-o »][opn_navigator_item title= »LA LIBÉRATION » target_link= »#liberation » icon= »Defaults-circle-o »][opn_navigator_item title= »COMMENTAIRES » target_link= »#wpdevar_comment_1″ icon= »Defaults-circle-o »][opn_navigator_item title= »RETOUR EN HAUT » target_link= »#top » icon= »Defaults-chevron-up »][/opn_navigator]
  • 5
consectetur ut elementum luctus eleifend Curabitur nec elit. mattis Donec Nullam ipsum

Partager avec un ami