The Economist a publié en Janvier une couverture énigmatique intitulé “Le monde en 2015” qui a comporté plusieurs images énigmatiques. A t-il prédit les attentats terroristes à Paris en 2015 ?
Dans le sillage des attaques horribles à Paris qui a coûté la vie de (au moins) 129 personnes innocentes, la couverture spécifique de The Economist m’ai immédiatement venu à l’esprit.

Le 8 Janvier 2015, je publiais un article intitulé La couverture 2015 The Economist est remplie de symboles cryptiques et de sombres prédictions, avec une analyse de ses nombreux messages. En effet, la couverture du magazine baptisée “Le monde en 2015” contenait plusieurs images étranges et sinistres qui semblaient annoncer une année violente. Considérant le fait que The Economist est en partie détenu par la famille de banquiers Rothschild d’Angleterre et son rédacteur en chef, John Micklethwait, participe à des conférences Bilderberg, on devrait tenir compte des avertissements émis par ceux qui peuvent en faire une réalité.

Probablement la partie la plus énigmatique de la couverture est en bas à droite où l’on voit deux flèches avec des nombres mystérieux, un tas de saleté et une vieille peinture.

Un gros plan de la partie inférieure droite de la couverture.

En regardant ce qui est arrivé cette année, cette partie de la couverture devient assez troublante. C’est un peu trop prophétique.

Tout d’abord, le tableau à côté des flèches est de Leonardo Da Vinci “La Belle Ferronière”. Ce tableau se trouve actuellement au musée du Louvre, à Paris.

Deuxièmement, les chiffres sur les deux flèches sont de 11,5 et 11,3. Les attaques ont eu lieu à Paris le 13.11.15. Les chiffres sur les flèches peuvent donc être réarrangés pour constituer cette date.

L’attaque a été revendiquée par ISIS / Daesh. La couverture de l’économiste affiche un membre de ISIS / Daesh tenant un fusil.

La plupart des victimes parisiennes ont été causé par des fusils Kalachnikov. Le terroriste est entouré avec ce qui ressemble à des éclaboussures de sang.

La couverture comprend également le président français François Hollande . . . regardez sur la grande affiche à côté d’Obama.

Comme je l’ai dit dans mon article ISIS: Une création de la CIA pour justifier la guerre à l’étranger et la répression chez nous, je pense que ISIS est utilisé comme un pion pour faire avancer l’agenda occulte de l’élite, y compris : Envahir la Syrie et justifiant la surveillance d’un état policier dans l’Ouest.

Revenons sur les effets concrets de ISIS / Daesh cette année.

– Justifier l’invasion de la Syrie, finalement détruire son statut en tant que force régionale
– Accélérer l’exode massif de Syriens vers l’Ouest
– Ouvrir les vannes de réfugiés syriens dans le monde occidental (stimulé par l’image d’un garçon mort)
– La panique provoquée dans le monde occidental avec les attaques sur Paris, ce qui justifie le resserrement des tactiques de surveillance et d’un Etat policier.
– Les médias signalent déjà que l’un des terroristes à Paris avait un passeport syrien sur lui et que Hollande envisage ces attaques comme un acte de guerre.

En bref, après la culpabilisation des pays occidentaux à accepter des milliers de réfugiés syriens, une attaque islamiste provoque la peur, la haine et la méfiance envers les musulmans dans ces pays mêmes. Les choses sont sur le point de se compliquer.

Mais, pourquoi “ils” créent délibérément une telle situation horrible qui impliquent tant de personnes innocentes ? Eh bien, pour l’un, leur devise est Ordo Ab Chao . . . L’ ordre par le chaos.

  • 87
ut sem, elementum dictum consectetur non

Partager avec un ami