L'homme pervers, l'homme inique, Marche la fausseté dans la bouche; il cligne des yeux, parle du pied, Fait des signes avec les doigts…

Proverbes 6: 12-13

Tandis que le mot « artisanat » peut correctement être utilisé pour décrire un art, une science, une compétence ou un processus pratiqué par une profession ou une occupation, dans le monde occulte, le mot prend une signification beaucoup plus sombre et est souvent appelé « l’artisanat ». Il se réfère à un processus sournois pratiqué par des semblables qui sont déterminés à suivre le chemin ritualisé prescrit pour effectuer la magie du Grand Œuvre de transformation alchimique.

Le degré Compagnon (2°) de la franc-maçonnerie se trouve dans les deux plus grands organismes, le Rite York et le Rite écossais. Selon l’encyclopédie maçonnique de Coil, l’Ordre des illuminati, formellement fondé par Adam Weishaupt et le Baron Von Knigge en 1776, divisa ses rites en trois classes principales et le second de la deuxième classe de rites fut le Compagnon, 2° degré.

Le renforcement de l’Encyclopédie maçonnique de Coil faisant autorité est l’œuvre d’autres chercheurs maçonniques et occultes qui rapportent que le degré de Compagnon a été décerné dans le 2° de l’Ordre des illuminati. Dans le livre, Witchcraft, Magic, et The Supernatural, publié en Grande-Bretagne, nous trouver des informations sur Sir Francis Dashwood, leader du « HellFire Club » au 18ème siècle en Grande-Bretagne.

On raconte que Dashwood, un magicien rosicrucien notoire mais riche, a grandement influencé l’Américain Benjamin Franklin, qui lui rendait visite fréquemment pour des conseils et des informations occultes. En effet, certains pensent que Dashwood était aussi important pour la cause des illuministes sur l’île de Grande-Bretagne qu’Adam Weishaupt était sur le continent européen.

Sir Francis Dashwood, chef du HellFire Club du XVIIIe siècle en Angleterre, a pratiqué le côté obscur de la magie. La noblesse et les riches fréquentaient son groupe et l’appelaient pour des rituels et des conseils. (De: Witchcraft, Magic and the Supernatural, Londres: Octopus Books, 1974, p.33).

La ruse contre ceux de moindre esprit

Le défunt Souverain Grand Commandeur (rite écossais), le Dr Albert Mackey, 33°, dans son livre de référence classique, l’encyclopédie, dit que le degré de Compagnon implique une « confiance mutuelle » entre les « frères » de l’Ordre. Cependant, il souligne que c’est dans une moindre mesure. Il écrit que les francs-maçons, au Moyen Age, étaient divisés en deux classes, les Maîtres et les Compagnons :

Ceux qui étaient plus compétents occupaient une position plus élevée et étaient désignés comme Maîtres alors que les masses de la Fraternité, la communauté, comme on pourrait le dire, étaient appelées Compagnons.

Autrement dit, Mackey dit que ceux qui possédaient plus de « ruse » étaient classés comme des Maîtres, alors que les Compagnons étaient « moins intelligents ».

Mais bien sûr, aujourd’hui, la plupart des Maçons commencent par être initiés au Premier Degré (Apprenti). Ensuite, le nouveau membre est dit être passé dans le deuxième degré (Compagnon), et ensuite est élevé dans le troisième degré (Maître Maçon). Ce sont les trois degrés de ce qu’on appelle la « Loge Bleue » de la franc-maçonnerie.

Pourquoi sont-ils employés par des illuministes de haut niveau ?

Dans ce chapitre, nous allons révéler un certain nombre de sommités de haut rang qui donnent le signe de Maçon Compagnon (2e). Maintenant, comme ce degré est de statut inférieur, cela soulève la question de savoir pourquoi ces hommes célèbres, publiquement acclamés comme les évangélistes Billy Graham et Pat Robertson, ainsi que le leader occulte Annie Besant, le président russe, Boris Eltsine, et le Sir James Rothschild, financier international, montre le signe du Compagnon. La réponse est fascinante.

Mackey écrit que le degré – et donc son signe primaire – indique un « compagnon de travail », un roturier. En d’autres termes, il représente les masses des gens ordinaires. Il représente, ajoute Mackey, le « stade de la virilité » et la maturation de l’humanité par la progression des « facultés de raisonnement et des pouvoirs intellectuels de l’homme ».

En substance, le degré Compagnon représente l’homme progressivement amené à un statut élevé de posséder la sagesse suprême du serpent. L’homme dans son ensemble devient dieu par la raison. Par conséquent, la promesse du serpent faite à Adam et Eve est réalisée: « Vous serez comme des dieux. »

La Sagesse du Serpent

Ceux qui montrent ce signe, le signe du compagnon, à leurs compagnons de l’artifice (l’illuministe, la secte magique) sont les élus et les ambitieux pour instruire les masses dans la sagesse du serpent. De la sagesse religieuse ou spirituelle, il est considéré essentiel et d’un ordre élevé dans le royaume de Satan, que ses représentants humains sur la terre qui sont des leaders dans le domaine de la manifestation religieuse donnent ce signal de reconnaissance.

Besant, un théosophe, montre aussi le signe puisque son organisation de culte est basée sur la sagesse cachée de la philosophie pérenne. Eltsine a été acclamé par la presse comme le leader populaire de la révolution des peuples russes, et Rothschild veut se prononcer sur le trône de toute l’humanité en tant que chef du cercle intérieur des illuminati.

Egalement illustré ici, dans les pages qui suivent, donnant le signe : Jesse et Frank James, hors-la-loi célébres comme « Robin des bois » qui, dit-on, ont distribué une partie de leur richesse volée aux pauvres; Anton LaVey, qui a fondé l’Église de Satan en 1966 en le proclamant un Temple de la Raison pour ceux de la sagesse et qui a demandé l’adhésion de masse comme patronage; Le socialiste Eugene Debs, qui prétendait représenter l’homme commun; et John Wilkes Booth, assassin présumé du président Abraham Lincoln. Booth était un franc-maçon et en tant que tel, était un promoteur des révolutions internationales du peuple; Lincoln n’était pas un maçon et a cherché à réprimer l’insurrection des masses.

Le signe du Maçon Compagnon est fait en levant la main droite vers le pectoral gauche, avec la paume vers la poitrine et les doigts tordus. Ensuite, déplacez votre main élégamment sur votre poitrine de gauche à droite et laissez-la tomber sur le côté.

Dans la réalisation du signal, l’individu prend sa main droite, en faisant une sorte de griffe bestiale et en ratissant la poitrine de gauche à droite. C. F. McQuaig, dans le rapport maçonnique, appelle cela le signe criminel.

Il est destiné à rappeler à la personne qui a prêté serment, que s’il révèle les secrets de l’Ordre ou donne de l’aide et du réconfort à ses ennemis, il doit avoir la poitrine ouverte et le cœur arraché. En bref, c’est un signe d’avertissement horrible de la mort pour celui qui risque de trahir l’Ordre des illuminati.

Le symbole Compagnon, ou deuxième degré. Notez la position de la main droite sur la poitrine avec les doigts tordus en quelque chose comme un « poing » lâche. Après que les deux bras sont dans la position montrée, la main gauche tombe rapidement.

Du Rituel Maçonnique de Duncan (… Identification de l’Ed, page 16) il est dit :

En faisant la garde et le signe du Compagnon, ou deuxième degré, il faut prendre soin de laisser tomber le bras gauche soudainement et avec l'esprit, dès que les deux mouvements sont accomplis.

Page d’un manuel Rosicrucien. Au centre se trouve une statue égyptienne du pharaon Amenhotep IV donnant le signe de la main et du bras plus tard adapté par la franc-maçonnerie.

Le pharaon Netjerikhet Djoser

Statue de Khéops, ou Khufu, considéré comme le constructeur de la Grande Pyramide de Gizeh en Egypte.

Statue du grand prêtre Kai, découverte récemment par des archéologues à Gizeh en Egypte.

Le serviteur des illuminati Pat Robertson, fondateur de CBN et The 700 Club, donnant son affiche maçonnique sur la couverture du magazine Time, le 17 février 1986. Robertson a continué après la publication de ce magazine pour devenir une grande star de la politique du Parti républicain . Fait intéressant, Robertson a été ordonné pour le ministère dans une église de Norfolk, en Virginie, nommée, de façon appropriée, la Freemason Street Baptist Church.

De l’avis de l’auteur, cette couverture de Time est clairement un événement mis en scène, Robertson savaient parfaitement ce qu’ils faisaient. Robertson est depuis longtemps allié à l’Ordre Souverain Militaire du Vatican des Chevaliers de Malte (SMOM). Son père, en tant que sénateur américain de Virginie, était président du Comité bancaire et monétaire du Sénat.

Annie Besant, une co-maçon (branche féminine) a repris le culte de la théosophie au décès du Colonel Olcott. Le logo de la Société Théosophique est ouvertement occultiste, combinant le serpent Oroboros couronné avec à la fois l’Étoile de David juive, ou étoile à six branches, et la croix gammée encerclée.

Sur la première photo, la théosophique Annie Besant donnant le signe. Besant, comme ses mentors, le colonel Olcott et la mystique russe Helena Blavatsky, croyait à la « pure doctrine » de Lucifer, qu’ils appelaient la philosophie éternelle et la « Doctrine Secrète ».

Johannes Kepler (1571-1630), un astronome et mathématicien allemand qui a enseigné les philosophies numérologiques de Platon et de Pythagore qui ont été adoptées par les illuminati. (Extrait du livre Sacred Architecture de A.T. Mann, Element Books, 1993)

Le président russe Boris Eltsine était connu pour être une victime des intérêts juifs illuminati. Après la chute du rideau de fer, ces juifs illuminati divisèrent la Russie, saisissant tous les actifs de valeur et laissant les citoyens soviétiques tous les jours dans une situation économique désespérée. Eltsine, un ivrogne sans espoir, montre sa loyauté envers les intérêts illuministes avec son poing fermé dans cette pose maçonnique.

Sir James de Rothschild, de la dynastie fabuleusement riche des Rothschild, en 1935. Les livres dont il a le poing droit serré sont censés être des textes cabalistiques mystiques.. (Photo: Extrait du livre Waddesdon Manor- L’héritage d’une maison Rothschild, par Michael Hall, photo de John Bigelow Taylor, Harry N. Abrams, Inc., Éditeurs, New York, 2002)

Anton Szandor LaVey, fondateur de l’Église de Satan, à partir de la couverture arrière de son livre d’essais, « Satan Speaks! ». LaVey est décédé le 29 octobre 1997 quelques jours après avoir terminé le manuscrit de ce livre. La star du rock sataniste Marilyn Manson a écrit l’avant-propos. (Satan Speaks, par Anton LaVey, Venise, CA: Maison Féroce, 1998)

TEXE MARRS – Codex Magica

© Traduit par Ordo Ab Chao

non risus efficitur. mattis ut libero nunc fringilla elit. ut