Pedocriminalite - Revue de presse du mois de juin

Pédocriminalité: Revue de presse du mois de juin

L’actualité sur la pédocriminalité du mois de juin a été chargée. Entre le pédophile récidiviste de Nancy échappé en Espagne après avoir enlevé son bracelet électronique, les remous au Parlement anglais au sujet de l’étouffement systématique des cas de réseaux pédophiles, le développement de la pédopornographie à travers le monde, quelques nouveaux cas de pères tueurs, la coupe de foot au Brésil et ses centaines de prostituées mineures qui attendent le supporteur beurré, l’affaire des mères porteuses que la France doit légaliser selon l’Europe, les adoptions et reventes d’enfants aberrantes aux USA, les viols d’enfants et de femmes correctionnalisés en masse dans notre beau pays, et l’impunité quasi totale des pédophiles chez nous comme chez nos voisins belges, il y avait réellement de quoi s’indigner en ce mois de juin 2014. Un mois de juin aux relents moyen-âgeux…

2 JUIN

  • Angleterre : Jimmy Savile a violé plus de 500 victimes, y compris dans les locaux de la BBC, dans des hôpitaux et dans des orphelinats. La plus jeune repérée actuellement avait 2 ans. Dans les années 70, la BBC savait que Savile avait agressé six ados dans ses bâtiments, mais n’a rien fait pour empêcher que cela continue.
  • Europe : Droit à l’oubli sur Google: 12% des demandes concernent des pédophiles. Sauvegardez tous les noms que vous pouvez, ils ont droit à ce qu’on oublie leurs méfaits, parait-il.
  • Suisse : Seulement un an et demi de prison pour avoir agressé sexuellement un gamin de 11 ans et avoir sollicité des relations sexuelles contre rémunération auprès d’une gamine de 13 ans.
  • France : Affaire Outreau: Le point sur le cas Legrand, qui passe en procès dans 1 an pour les faits commis lorsqu’il était mineur. Je reprends un article paru sur le blog de Caprouille, très bien informé sur ladite affaire, qui laisse la parole à Me Patrice Reviron, l’avocat d’un des enfants Delay, reconnu victime. Un jeune qui dit que la plupart de ses agresseurs courent toujours, soit dit en passant. Je recommande à chacun de lire ce texte jusqu’au bout. cet avocat explique que lui aussi, avant de connaître le dossier, pensait que l’affaire était une accumulation de mensonges et d’incompétence. Mais l’évidence est là malgré le tapage médiatique: les victimes, ce sont bien les enfants, et pas seulement les 12 reconnus en tant que telles.

3 JUIN

  • France : La « contrainte pénale », c’est la possibilité de faire sa peine de prison HORS de la prison pour tous les DELITS. « Certains députés PS veulent l’étendre à tous les délinquants, condamné jusqu’à 10 ans de prison, ce qui inclut les auteurs d’agressions sexuelles sur mineur et les trafiquants de stupéfiants. » OR, si ces « agressions » sur mineur, à savoir souvent des viols correctionnalisés, sont jugés comme des délits, en réalité ils ‘agit de CRIMES, passibles de 20 ans de prison. Si les pédophiles ne vont même plus en prison, qui doit encore y aller? Tout ca parce que les prisons sont pleines, nous dit-on…

4 JUIN

  • Angleterre : Un père pédophile peut voir son fils sans surveillance. Déjà, il peut revoir son fils: premier problème, car l’enfant n’est manifestement pas à l’abri. Et cela, sans aucune surveillance: 2e problème qui montre qu’on ne protège pas la victime mais le pédophile, une fois de plus. Il faut dire que dans cette affaire, la mère aidé le « père » à voir ses enfants hors d’un cadre sécurisé.
  • USA-Maroc : Un médecin irlandais et pédophile qui a agressé plusieurs enfants entre 1994 et 2000 aux USA, Rory Doyle, a été interpellé en novembre 2012 au Maroc et extradé aux USA où il a pris 12 ans de prison. Il avait fui les USA en 2001 et avait changé d’identité. Arrêté une première fois en 2010 il a été libéré sous caution et s’est tiré. 12 ans à courir au lieu d’assumer sa condamnation.
  • Belgique : Paradis des pédos bis bis bis bis bis bis bis bis bis. « Un ancien enseignant a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Courtrai à trois ans de prison, dont la moitié est effective [NDR: en dessous de 3 ans fermes en Belgique on ne va pas en prison il a donc une peine aménagée], pour de graves faits de mœurs. L’homme a violé deux filles, des sœurs, mineures d’âge au moment des faits. [NDR : encore des VIOLS c'est-à-dire des CRIMES qui sont CORRECTIONNALISéS et jugés comme de vulgaires DELITS] Le prévenu, âgé de 39 ans, a également été déchu de ses droits civiques pendant cinq ans [NDR: trop dur!!!!]. Durant le même laps de temps, il lui est interdit d’entrer en contact avec des mineurs [NDR: quel supplice!]. Les faits pour lesquels il a été condamné se sont déroulés entre 2009 et 2011. Les victimes, deux sœurs de son entourage, étaient âgées entre 11 et 16 ans lorsqu’il a abusé d’elles à plusieurs reprises ». Bref: avis aux pédos: installez-vous en Belgique et violez autant de gosses que vous voulez, ce pays considère que votre place n’est pas en prison.

7 JUIN

  • Angleterre : Des députés appellent à lancer une enquête sur l’étouffement des affaires d’abus sexuels depuis des décennies. Ils veulent aussi savoir pourquoi des quantités impressionnantes de pièces à conviction ont disparu dès que des VIP étaient cités dans les dossiers.

97376397

  • USA : Un juge US a été suspendu après avoir dit qu’une victime d’agression sexuelle âgée de 14 ans était « autant à blâmer » que son agresseur.
  • Canada : Homme violent. Seul un homme violent (qui pratique la violence conjugale ou domination masculine) peut tuer son enfant. Un homme non violent (qui ne pratique pas la violence conjugale) ne pourrait toucher un seul cheveu de son enfant. 12 hrs avant de tuer son fils il dit à son ex-compagne : « Un jour tu vas savoir c’est quoi, être privé de ton enfant »

8 JUIN

  • France : Jacques Thomet : « Un ancien Premier ministre, quatre ex-ministres, un sénateur, et bien d’autres huiles, de gauche ou de droite, font partie des pédophiles impunis en France, selon mes sources « bien informées », mais leur tour viendra un jour d’affronter la justice populaire. Je vous en fiche mon billet. Cette caillera criminelle, de gauche et de droite, devra rendre des comptes quand explosera enfin la digue de censure, ou d’autocensure dans les médias, qui les protègent jusqu’ici de la vindicte publique. Tremblez, immonde caillera. Sous le régime de la charia, vous perdriez au minimum une main… Je dispose des preuves et témoignages sur votre complicité. La nouvelle loi sur la contrainte pénale, qui va autoriser les individus, auteurs de délits condamnables jusqu’à dix ans de prison, à profiter d’un régime de liberté, illustre votre laxisme face aux crimes sexuels contre les enfants de France. A gauche ou à droite, en passant par les écolos, vous appartenez à la même classe de complices face à la pédophilie »
  • International : Pères tueurs: « la psychologue et chercheuse Suzanne Léveillée explique que jusqu’à 80% des hommes qui tuent leurs enfants le font suite à une séparation, en guise de représailles contre l’ex conjointe.  » « L’homicide de l’enfant est alors commis pour faire souffrir la mère, considérée comme la cause de leurs problèmes personnels. Cela m’enrage d’autant plus lorsque j’entends certains commentateurs affirmer que les pères tuent car ils « aimaient trop » leurs enfants. On ne tue pas par amour ; le filicide s’inscrit dans une logique de prise de contrôle ultime de l’homme sur son ex conjointe et sur les enfants. »
  • Mexique : Cavale pour un prêtre pédophile. Le curé pédophile a été prévenu par sa hiérarchie qu’il allait être arrêté. Alors il s’est fait la malle. L’archevêque de San Luis Potosi, Mgr Jesus Carlos Cabrero Romero, a expliqué très discrètement que le Vatican avait reconnu coupable le père Eduardo Cordova d’agression sexuelle à l’encontre d’un mineur et qu’il avait été exclu de l’Eglise catholique. Toutefois un média précise: « Eduardo Cordova, 56 ans, était reçu dans les hautes sphères de cet Etat, ce qui lui a permis de bénéficier d’une longue impunité. Accusé d’une seule agression sexuelle, en 30 ans, il aurait en fait abusé au moins une centaine d’enfants de 13 à 16 ans. »

9 JUIN

  • France : Père tueur, encore… Un « drame familial » selon les médias qui reprennent le langage masculiniste. « Alors qu’elle rentrait du travail vers 17 heures, une mère de famille a trouvé un mot signé de son compagnon dans la cuisine. Il lui disait « Adieu » et indiquait que leur petit garçon, âgé de 3 ans, était mort à l’étage. » Encore un frustré qui a préféré tuer son enfant plutôt que de voir les choses en face: on nous dit que le couple avait des difficultés financières, mais la mère venait de retrouver du travail. Le « père » s’est ensuite suicidé, carbonisé dans un fossé.
  • USA : Pouvoir, viol et « impunité ». Samuel Curtis Johnson III, un pédophile qui a violé sa belle fille de 12 ans, et qui est accessoirement milliardaire, va seulement ramasser 4 mois de prison car il a « une vie productive ». Sa belle-fille a pu le constater en effet.

97379268

  • International : La violence des sociétés patriarcale. « Pourquoi pensez-vous que les patriarcaux réclament avec tant d’insistance l’égalité dans le cadre de la famille ? Eh bien, c’est simple : la famille est le lieu où les hommes perpétuent le patriarcat en soumettant femmes et enfants par la violence. Par conséquent, la survie du patriarcat dépend de son pouvoir sur les familles. Pour maintenir ce pouvoir, le patriarcat a trouvé un moyen imparable : il a récupéré les luttes féministes et exigé l’égalité. Donner au patriarcat l’égalité dans les familles est donc la dernière chose à faire. Pour mettre fin au patriarcat et protéger les femmes et les enfants, la famille doit être le seul lieu où les hommes n’ont pas l’égalité. Pour le patriarcat, l’égalité consiste à réclamer des droits sur les enfants, les fameux « droits des pères ». Les pères auraient droit à l’enfant, si possible intégralement (garde exclusive), ou s’ils n’y arrivent pas, ils exigent au minimum la moitié de l’enfant (résidence alternée). (…) Ces « droits des pères » font de la famille une zone de non-droits pour les femmes et les enfants, une zone dans laquelle les hommes ont tous les droits. A cause de ces « droits des pères », sous couvert d’une « pseudo-égalité 100 % patriarcale », dès qu’une femme est enceinte, elle perd ses droits fondamentaux et devient totalement dépendante du père biologique. Il peut ensuite exercer sa violence comme bon lui semble au sein de la famille. »
  • Angleterre : Des agressions sexuelles en pleine ville contre des femmes, sans que personne ne bouge. Ca se passe à Glasgow.

10 JUIN

  • Brésil : Coupe du monde et commerce d’enfants… des gamines de 10 ans attendent les supporters dans des bordels glauques, où elles sont forcées d’aguicher l’occidental en goguette. Ces gamines sont toutes sous crack ou à la colle à longueur de journée. On a la passe à même pas 3 euros. En plus de cela, plein de gamins des rues se vendent à n’importe qui, pour s’acheter de la drogue et de quoi tenir une journée de plus dans la rue. Face à cela, les flics ne font rien.
  • France : Un père pédophile qui nie avoir agressé ses deux enfants et sa belle fille, malgré que les 3 victimes aient parlé à plusieurs reprises. « Et les expertises psychologiques sont formelles : les enfants et la jeune fille n’ont pas menti. Sylvie, très traumatisée, n’ose même pas prendre la parole à l’audience. Patrick, lui, s’enferme dans des dénégations qui ne convainquent personne. Son avocate aura beau demander la relaxe, invoquant l’absence de certificats médicaux, la sanction va tomber : 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve, obligation de soins psychiatriques, interdiction de rencontrer les victimes, inscription de droit au fichier des délinquants sexuels et 30 ans de suivi. »
  • USA : Journée de retrait de l’école aussi aux USA. Des parents de Californie retirent leurs enfants de l’école pour leur éviter la « journée Harvey Milk » (il y a eu un film sur ce type), militant gay et politicien local, qui s’est avéré être un amateur d’adolescents. « Le 22 mai dernier en Californie (USA), l’American Family Association (AFA) a mobilisé pour protéger les enfants de la « Journée Harvey Milk ». « Derrière le dos des parents, des enfants âgés d’à peine 5 ans seront mobilisés pour participer à des activités de commémoration qui honorent un prédateur sexuel aujourd’hui connu » a déclaré le président de l’AFA, Tim Wildmon « 
  • France : La justice et ses vices.Comment de telles personnes peuvent-elles être garantes du bon fonctionnement de la Justice, hein?! Surtout que malgré leurs fautes ils ne sont même pas punis!!! – Un Substitut Général (Mr Joubrel) pincé pour détention d’image pédophile: RETRAITE ANTICIPEE! – Un juge (Mr Carl) se sert de sa salle d’audience pour faire des photos de charme : MUTE. – Un magistrat d’Angoulême (Mr Zamour) surpris en train de se masturber en pleine audience correctionnelle, mis en examen pour « exhibition sexuelle » et placé sous contrôle judiciaire, verdict : NON-LIEU!!!! Au service de la Justice : CA???!!!!
Lire la suite...
Mots-clés : ,
0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire