No Tears Left to Cry (Pas de larmes pour pleurer) d’Ariana Grande se déroule dans un monde vertigineux où rien n’a de sens. C’est un hommage tordu à la pratique la plus malade de l’élite : Contrôle Mental Monarch.

Ariana Grande a commencé sa carrière en tant que Cat Valentine dans l’émission Nickelodeon Victorious et elle est rapidement devenue une idole pour des millions d’enfants. Une fois « diplômée » de sa carrière de chanteuse solo, il ne fallut pas longtemps avant que ses fans soient initiés à la sexualisation intense et au symbolisme de l’élite. C’est ainsi que l’industrie fonctionne, encore et encore.

No Tears Left to Cry est le premier single sorti par Ariana Grande depuis l’attentat terroriste de Manchester, qui a eu lieu immédiatement après son concert le 22 mai 2017. En ce jour, le monde de la terreur insensée a violemment affronté le monde du divertissement adolescent.

L’attaque de Manchester Terror s’est produite lors de la tournée « Dangerous Woman ».

Une semaine après l’attaque, Ariana Grande était en tête d’affiche du concert de Manchester One, qui mettait également en vedette des artistes préférés des enfants, tels que Katy Perry et Justin Bieber. Comme dit dans l’article Manchester Terror Attack: Rallier la jeunesse autour de l’élite occulte, tout cet événement empestait le symbolisme MK.

Presque tous les artistes qui ont joué au spectacle Manchester One ont été présentés sur ce site pour leur symbolisme Illuminati.

Maintenant, un an après l’attaque, Ariana Grande a sorti No Tears Left to Cry. Comme pour confirmer tout ce qui précède, la vidéo est remplie de symbolisme MK Monarch très évident. Regardons ça.

No Tears Left to Cry (Pas de larmes pour pleurer)

La chanson fait référence aux conséquences d’un événement triste et traumatisant, qui a été si dur qu’il n’y a plus «de larmes pour pleurer». Bien qu’il y ait très probablement une référence à l’attentat de Manchester, la vidéo ajoute un niveau d’interprétation plus profond. En effet, à travers un symbolisme clair, A. Grande joue le rôle d’un esclave MK perdu et piégé dans un état dissociatif pour échapper au traumatisme. La chanson commence par ces mots :

Maintenant, je suis dans un état d’esprit
Dans lequel je veux être genre tout le temps
Je n’ai plus de larmes à verser

Le but de la programmation de Monarch est de causer un traumatisme si intense qu’il force l’esclave à se dissocier de la réalité en tant que mécanisme de défense. Pendant cet état, le manipulateur peut «façonner» le monde intérieur de l’esclave et même changer les «règles» de ce monde quand il le faut.

Il y a une raison pour laquelle les films Alice au Pays des Merveilles, Le Magicien d’Oz et Labyrinthe sont utilisés comme outils de programmation MK : Ils sont tous basés sur la même structure. Chaque film présente une jeune fille qui est emportée dans un monde imaginaire où tout peut arriver, où rien n’a de sens et où tout peut se transformer et changer à tout moment. Ceci décrit l’état mental de dissociation pendant que leur gestionnaire contrôle leur monde interne. (Pour plus d’informations sur la programmation Monarch, lisez cet article).

La vidéo de No Tears Left to Cry est une représentation symbolique de cet état du point de vue de l’esclave qui doit naviguer dans un monde intérieur créé par son gestionnaire.

Dès le début, on a l’impression que la vidéo se déroule dans un monde totalement imaginaire. Il est également très vertigineux et désorientant (certains commentaires YouTube déconseillent de regarder cette vidéo en état d’ébriété).

Dans l’intro, tout tourne dans un monde où il n’y a pas de haut ou de bas.

Tout au long de la vidéo, la caméra tourne pour révéler qu’Ariana est assise ou debout sur un mur qui se transforme en plafond. Dans ce monde, il n’y a pas de gravité et les règles de base de la physique ne s’appliquent pas – tout est une construction de l’esprit.

Ariana n’est pas sur le sol. En outre, si la physique s’applique, ses cheveux devraient être pointés vers le sol. Mais tout est faux.

Puis Ariana tombe à travers un mur et finit dans un autre endroit.

Dans un monde entièrement créé par le gestionnaire, les murs et les barrières peuvent être brisés à tout moment.

Arianna se retrouve piégée et suspendue dans une pièce surréaliste – une façon appropriée de décrire visuellement l’état de dissociation.

Même si Ariana voulait «mettre fin à tout», elle ne serait pas capable de le faire. Elle ne contrôle pas son corps ou le monde intérieur dans lequel elle navigue.

Quand Ariana se laisse tomber dans le vide, la caméra tourne et elle atterrit sur ses pieds. Ne peut pas échapper à ce monde.

La vidéo prend ensuite une tournure bizarre et se transforme en symbolisme MK Monarch très complet.

Ariana est assise sur le plafond d’une pièce, représentant, encore une fois, son état dissociatif.

Accrocher les esclaves Monarch à l’envers est une technique utilisée lors de la programmation.

Il suffit de pendre une personne à l'envers pendant une ou deux heures pour commencer à lui jouer des tours. L'esprit va commencer à se dissocier, et va commencer à inverser les fonctions cérébrales primordiales telles que la douleur devient le plaisir. L'esprit de la personne se réorganise. Ceci est souvent fait avec des alters Beta ou des modèles Beta pour les amener à penser que la douleur du viol sadique est un plaisir.

Fritz SpringmeierLa formule illuminati pour créer un esclave de contrôle mental

Alors les choses deviennent flagrantes.

Ariana enlève littéralement son visage.

Le but de la programmation Monarch est de programmer des personnages alters que le gestionnaire peut déclencher à volonté. Cette scène représente Ariana transférant les alters.

Devant Ariana se trouve des masques représentant des alters.

La scène ci-dessus contient également plusieurs objets se référant à la programmation Monarch tels que des pièces de puzzle (représentant le fractionnement de la personnalité de base), des yeux (signe de l’oeil illuminati) et des labyrinthes (représentant la carte interne de la programmation). L’un des labyrinthes est dessiné sur du papier noir et rappelle quelques-unes des œuvres du peintre Kim Noble, une survivante du contrôle mental qui possède 13 alters. (voir aussi le décryptage d’un tableau)

Kim Noble a produit une série de peintures sur toile noire qui soulignent symboliquement le processus occulte et traumatique de la programmation de Monarch. Le style artistique est similaire au labyrinthe de la vidéo.

Fait étrange:  Dans les coulisses de la vidéo, Ariana décrit le processus de création du masque utilisé dans la vidéo comme la «chose la plus traumatisante qu’elle ait jamais faite». Choix de mots intéressant, compte tenu du fait que la vidéo est secrètement sur le contrôle mental basé sur le traumatisme.

Cette scène avec plusieurs Ariana met l’accent sur le concept de personnalités multiples.

La vidéo se termine par la première apparition d’un ciel – suggérant que les choses pourraient s’améliorer. Cependant, nous découvrons qu’Ariana est assise sur un mur, laissant entendre qu’elle est toujours dissociée.

Sur la droite, une abeille s’envole. L’un des symboles représentant Manchester est l’abeille ouvrière.

Rendre cela plus évident

No Tears Left to Cry a été poussé par une campagne de marketing basée sur tout à être à l’envers.

Tout sur le site Web d’Ariana est à l’envers.

Encore une fois, cela fait référence à la méthode de dissociation « pendre à l’envers » décrite ci-dessus.

Cette promo murale de la performance d’Ariana aux Billboard Awards présente un texte inversé sur un fond de nuages inversés.

La peinture murale est étonnamment similaire à cette chose particulière :

C’est une invitation à un bal masqué super-élite organisé par Marie-Hélène de Rothschild le 12/12/1972. Le texte était à l’envers et un miroir était nécessaire pour lire l’invitation (truc pseudo-satanique). Dans l’article Revealing Pictures du Ball Illuminati de 1972, des photos rares de l’événement sont postées : Le tout était un rituel cannibale de l’élite, sur le thème du MK. La fresque Ariana Grande est-elle une référence à cet événement ?

Quand Ariana a interprété la chanson sur le Tonight Show, l’ensemble était une pure imagerie MK.

Ariana joue sur un ensemble fait pour ressembler à un dessin de l’artiste MC Escher.

« Convex et Concave » par MC Escher.

Les œuvres d’Escher sont utilisées dans la programmation MK.

L'oeuvre de l'artiste européen M.C. Escher est exceptionnellement bien adapté à la programmation. Par exemple, dans son dessin "Another World" de 1947, l'arrière plan au centre sert de mur par rapport à l'horizon, un sol en rapport avec la vue à travers l'ouverture du haut et un plafond en ce qui concerne la vue vers le ciel étoilé. Les inversions, les images en miroir, l'illusion et bien d'autres qualités apparaissent dans l'œuvre d'Escher, ce qui rend les 76 œuvres majeures ou plus excellentes pour la programmation.

Ibid.

Le travail d’Escher est également une partie complexe du film Labyrinth avec David Bowie – qui est complet au sujet de la programmation de Monarch.

En Conclusion

Bien que No Tears Left to Cry soit largement interprété comme un «hymne inspirant», il y a beaucoup plus de choses qui s’y passent. Et ce n’est pas très exaltant. La chanson, la vidéo et la campagne de marketing qui l’entoure sont entièrement trempées dans le symbolisme de l’élite occulte, car elle décrit la chanteuse comme une esclave contrôlée mentalement qui s’est dissocié de la réalité.

Le fait que ce genre d’images flagrantes ait été utilisé dans une vidéo censée « ramasser » après l’attentat de Manchester est révélateur. Bien que cela ne soit pas évident au début, les mondes de la terreur et du divertissement traitent tous les deux dans les eaux troubles du contrôle mental. En effet, ceux qui effectuent des attaques terroristes sont souvent les produits du contrôle mental (programmation Delta) alors que l’industrie du divertissement est pleine d’esclaves MK (programmation Beta). Pour l’élite, les deux mondes ont le même but : contrôler la culture ambiante, dicter un récit spécifique et diriger notre attention collective vers des actes, des événements et des symboles spécifiques.

De la même manière qu’Ariana tente de naviguer dans un monde où rien n’a de sens, l’élite utilise les médias pour confondre et désorienter les masses, les obligeant à se tourner vers les esclaves de l’industrie pour les «soulever» après des événements traumatisants. Il est temps de se réveiller et de sortir de cette peinture d’Escher.

© Traduit par Ordo Ab Chao

vigilant citizen
  • 22
ipsum ultricies felis eget Donec justo Curabitur consequat. pulvinar felis venenatis et,

Partager avec un ami