Selon Sutton, la vision de l’éducation des masses qu’a une certaine élite membres de la société des Skull and Bones, n’est pas le libre développement de l’individu mais le fait d’apprendre à vivre de manière intégrée dans une société organique, de manière semblable à la philosophie de Hegel sur l’État absolu. Dans ce type d’État, l’individu trouve sa liberté par l’obéissance aux lois de l’État. Quant aux libertés individuelles, elles ne sont pas acceptables et doivent être guidées par la tyrannie rationnelle. Sutton soutient également que la théorie sur les similitudes de la psychologie animale et l’humaine de Wilhelm Wundt et la notion hégélienne du conflit qui crée l’Histoire, font partie intégrante de l’idéologie des Skull & Bones. Ainsi le conflit entre une thèse et une antithèse donne une synthèse et si le processus thèse-antithèse est sous le contrôle de cette société, la synthèse découlera forcément de sa volonté. Pour Sutton, la synthèse ultime des Skull & Bones est le Nouvel ordre mondial.

  • 0
nec mi, venenatis, suscipit pulvinar dapibus facilisis Phasellus

Partager avec un ami