Un regard en profondeur sur le livre le plus important sur l’occultisme du 20ème siècle, Les Enseignements Secrets de tous les âges et son auteur Manly P. Hall.

Les lecteurs assidus de ce site ont probablement remarqué que je cite souvent ce livre de 1927 dans mes articles. Il y a une bonne raison à cela : les enseignements secrets de tous les âges sont, en termes simples, la référence ultime du symbolisme occulte disponible aujourd’hui. Contrairement à la plupart des livres «modernes» sur l’occultisme et les sociétés secrètes, qui traitent principalement de «dissiper les mythes» et de décontenancer le public, Les enseignements secrets de tous les âges constituent un véritable effort de transmission du savoir non filtré.

À travers son exploration méticuleuse mais colorée des écoles occultes à travers les âges, Manly P. Hall met en lumière la philosophie ésotérique commune transmise de génération en génération – et de civilisation en civilisation – depuis l’Antiquité. Le but ultime : l’illumination spirituelle par l’activation de la glande pinéale (également appelé «troisième œil»). Alors que Hall explore les sociétés secrètes du passé au présent, les anciens symboles prennent soudain leurs sens, les légendes folkloriques prennent une nouvelle dimension et les mystères historiques commencent à révéler leurs secrets.

Hall a dédié l’idée dans « les enseignements secrets de tous les âges » que « dissimulée dans les figures, allégories et rituels emblématiques des anciens est une doctrine secrète concernant les mystères intérieurs de la vie, doctrine qui a été préservée dans sa totalité au sein d’un petit groupe d’esprits initiés ».

Comme indiqué ci-dessus, ce livre est très différent de vos livres du XXIe siècle, de style Franc-maçonnerie pour les nuls. « Les enseignements secrets de tous les âges » ne sont pas pour les nuls. Ce livre est écrit par un occultiste pour les occultistes. En fait, pendant des décennies, le livre n’a pas du tout été vendu au grand public. Jusqu’à récemment, « Les enseignements secrets de tous les âges » n’étaient disponibles que dans des éditions surdimensionnées et très chères qui n’étaient recherchées que par des chercheurs occultes dévoués.

À l’intérieur de la première édition « Les Enseignements Secrets de tous les âges ».

Contrairement aux auteurs «occultes» modernes, Manly P. Hall n’a pas hésité à exposer la grande influence de la franc-maçonnerie et des autres sociétés secrètes sur le monde d’aujourd’hui. De plus, Hall n’hésite pas à expliquer comment l’occultisme peut être utilisé à des fins néfastes par le biais de la démonologie et de la magie noire.

En bref, il n’y a pas de programme ni de condescendance dans ce livre – seulement des années de recherche rassemblées dans un volume original, habilement écrit et magnifiquement illustré. Voici quelques-uns des sujets abordés dans « Les enseignements secrets de tous les âges » :

  • Les anciens mystères et sociétés secrètes qui ont influencé le symbolisme maçonnique moderne
  • Atlantis et les dieux de l’Antiquité
  • La vie et les enseignements de Thoth Hermes Trismégiste
  • L’initiation de la pyramide
  • Isis, la vierge du monde
  • Le soleil, une divinité universelle
  • Le zodiaque et ses signes
  • La table bembine d’Isis
  • Merveilles de l’Antiquité
  • La vie et la philosophie de Pythagore
  • Mathématiques Pythagore
  • Le corps humain dans le symbolisme
  • La légende d’Hiram
  • La théorie pythagorienne de la musique et de la couleur
  • Poissons, insectes, animaux, reptiles et oiseaux (première partie)
  • Fleurs, plantes, fruits et arbres
  • Pierres, métaux et pierres précieuses
  • Magie de cérémonie et sorcellerie
  • Les éléments et leurs habitants
  • Pharmacologie hermétique, chimie et thérapeutique
  • La Kabbalah, la doctrine secrète d’Israël
  • Principes fondamentaux de la cosmogonie kabbalistique
  • L’arbre des séphiroth
  • Clés Kabbalistiques pour la création de l’homme
  • Une analyse des cartes de tarot
  • Le tabernacle dans le désert
  • La Fraternité de la Rose Croix
  • Doctrine et principes rosicruciens
  • Quinze diagrammes rosicruciens et Kabbalistiques
  • Alchimie et ses exposants
  • La théorie et la pratique de l’alchimie
  • Les figures hermétiques et alchimiques de Claudius De Dominico Celentano Vallis Novi
  • Le mariage chimique
  • Bacon, Shakspere et les Rose-Croix
  • Le cryptogramme en tant que facteur de la philosophie symbolique
  • Symbolisme Franc-maçonnique
  • Christianisme mystique
  • La croix et la crucifixion
  • Le mystère de l’apocalypse
  • La foi de l’islam
  • Symbolisme des Indiens d’Amérique
  • Les mystères et leurs émissaires

Manly P. Hall : une figure mystérieuse mais influente

Manly P. Hall

Manly P. Hall était un auteur, conférencier, astrologue et mystique né au Canada, qui avait une influence importante, mais modérée, sur l’histoire américaine. Dans les années 1920, Hall avait 20 ans et a obtenu une importante somme d’argent des membres d’une famille qui contrôlait un précieux champ pétrolifère en Californie. Hall a utilisé ces fonds pour parcourir le monde et acquérir une importante bibliothèque personnelle de littérature ancienne. Cette collection a constitué la base de connaissances de ses travaux futurs.

En 1928, Hall publia Schéma encyclopédique de la philosophie symbolique maçonnique, hermétique, kabbalistique et rosicrucienne : interprétation des enseignements secrets dissimulés dans les rituels, allégories et mystères de tous les âges – plus communément appelés «enseignements secrets de tous les âges».

En 1934, Hall fonda la Philosophical Research Society (PRS) à Los Angeles, une organisation à but non lucratif dédiée à l’étude de la religion, de la mythologie, de la métaphysique et de l’occultisme. Le président américain Franklin Roosevelt, un franc-maçon de premier plan, était un membre connu du PRS. Certains chercheurs pensent que le PRS a incité Roosevelt à adopter le grand sceau des États-Unis (la pyramide inachevée et l’œil qui voit tout) sur le billet d’un dollar en 1935.

Bien que Hall ait des liens étroits avec la franc-maçonnerie, il ne rejoignit officiellement cet ordre que 23 ans après avoir écrit The Secret Teachings of All Ages. En effet, le 28 juin 1954, Hall a été initié comme franc-maçon à la Jewel Lodge No. 374 à San Francisco (aujourd’hui la United Lodge). Le 8 décembre 1973, Hall fut reconnu comme maçon 33° degré – la plus haute distinction décernée par le Conseil suprême du rite écossais – lors d’une cérémonie qui se déroula au PRS.

Tandis qu’il projetait l’image d’un sage mystique, la vie personnelle de Manly P. Hall était plutôt gênante. Hall a été marié deux fois, la première se terminant par le suicide de sa femme; la seconde, presque 20 ans plus tard, concernait une femme classée par le FBI comme une «nuisance» certifiable. Les deux mariages ont été sans enfant.

La deuxième épouse de Hall, Marie Schweikert Bauer, a affirmé que Hall avait de nombreuses relations avec des hommes. Elle croyait également que son dernier intérêt, un occultiste du nom de Daniel Fritz, aurait pu être responsable de la mort étrange de Manly P. Hall en 1990. En effet, la vie de Hall s’est terminée dans une tragédie : son corps a été retrouvé dans des circonstances suspectes et horribles : Il était mort depuis des heures et des milliers de fourmis lui coulaient du nez et de la bouche. L’affaire n’a jamais été résolue. Les «arts sombres» ont-ils été impliqués dans sa mort ?

Un Manly P. Hall plus âgé en tenue maçonnique.

Bien que Hall ait écrit de nombreux livres et donné des centaines de conférences tout au long de sa vie, The Secret Teachings of All Ages demeure son œuvre maîtresse.

Théories intéressantes trouvées dans les enseignements secrets de tous les âges

Les enseignements secrets de tous les âges ne sont pas simplement un dictionnaire définissant la signification des symboles. C’est une révision complète et approfondie de l’histoire du monde vue par les occultistes. Hall propose parfois, à travers les chapitres de son livre, des théories surprenantes qui restent très controversées à ce jour. Voici deux exemples.

Les écoles occultes sont originaires de l'Atlantide

Une représentation de l’Atlantide selon des récits de la Grèce antique.

À plusieurs reprises, Hall a affirmé que la plupart des connaissances occultes de l’humanité provenaient de l’Atlantide, un continent perdu qui existait à l’ouest de la Grèce il y a des milliers d’années. Au cours de son âge d’or, l’Atlantide était le foyer d’une civilisation très avancée qui a prospéré jusqu’à ce qu’elle soit complètement submergée par un gigantesque cataclysme. Hall a fait valoir que cette «grande inondation» était un événement historique important qui a été enregistré dans les traditions de plusieurs cultures à travers le monde.

Selon lui, les récits bibliques de la race de Caïn, des Géants (Nephilim) et de l’Arche de Noé ne sont que des allusions au déluge de l’Atlantide. Forcés d’évacuer leur île, les Atlantes ont traversé plusieurs régions de la planète, où ils ont transmis leurs connaissances évoluées à la population locale.

Ne serait-il pas vrai que ces demi-dieux d'un âge fabuleux qui sont sortis de la mer, comme Esdras, étaient des prêtres atlantes ? Tout ce dont les primitifs se souvenaient des Atlantes, c’était la gloire de leurs ornements en or, la transcendance de leur sagesse et la sainteté de leurs symboles - la croix et le serpent. Ils ont vite oublié qu’ils venaient à bord de navires, car les esprits non instruits considéraient même les bateaux comme surnaturels.

Partout où les Atlantes se prosternaient, ils érigeaient des pyramides et des temples inspirés du grand sanctuaire de la Cité des Portes d'Or. Telle est l'origine des pyramides d'Égypte, du Mexique et de l'Amérique centrale. Les monticules de Normandie et de Grande-Bretagne, ainsi que ceux des Indiens d'Amérique, sont des vestiges d'une culture similaire. Au milieu du programme atlante de colonisation et de conversion mondiales, les cataclysmes qui coulèrent l'Atlantide commencèrent. Les Prêtres Initiés de la Plume Sacrée qui avaient promis de revenir dans leurs colonies missionnaires ne revinrent jamais et, après des siècles, la tradition ne conserva plus qu'un récit fantastique de dieux qui venaient d'un endroit où la mer se trouve maintenant.

Bien que les Atlantes aient transmis un grand savoir aux civilisations qu’ils ont rencontrées, ils leur ont également présenté leurs pulsions les plus sombres :

Le monde a reçu des Atlantes non seulement l'héritage des arts et métiers, des philosophies et des sciences, de l'éthique et des religions, mais également de la haine, des conflits et de la perversion. Les Atlantes ont été à l'origine de la première guerre; et il a été dit que toutes les guerres ultérieures ont été menées dans un effort infructueux pour justifier la première et réparer le tort qu'elle a causé. Avant le naufrage de l'Atlantide, ses Initiés spirituellement illuminés, qui ont compris que leur pays était condamné parce qu'il s'était écarté du Sentier de la Lumière et s'était retiré du continent infortuné. Portant avec eux la doctrine sacrée et secrète, ces Atlantes se sont établis en Égypte, où ils sont devenus ses premiers dirigeants «divins». Presque tous les grands mythes cosmologiques à la base des divers livres sacrés du monde sont basés sur les rituels du mystère atlante.

L’existence de l’Atlantide expliquerait en effet beaucoup de mystères inexplicables. Cependant, aucune preuve concrète de son existence n’a été trouvée… ou du moins n’a jamais été révélée à des non-initiés.

Sir Francis Bacon a édité la version King James de la Bible… et était en réalité Shakespeare

Sir Francis Bacon.

Sir Francis Bacon était un philosophe et homme d’États qui a été procureur général et seigneur chancelier d’Angleterre au XVIIe siècle. Surnommé le «père de l’empirisme», Bacon est crédité pour avoir développé la méthode scientifique.

Cependant, pas à la différence d’autres personnalités influentes de l’Histoire, Bacon aurait également été un puissant occultiste associé aux Rosicruciens et aux Francs-maçons. Manly P. Hall a estimé que Bacon était l’une des figures puissantes envoyées par un «ordre caché» pour influencer l’histoire humaine.

Père de la science moderne, remodelage du droit moderne, éditeur de la Bible moderne, patron de la démocratie moderne et l'un des fondateurs de la franc-maçonnerie moderne, Sir Francis Bacon était un homme aux multiples buts et objectifs, c'était un rosicrucien. Comme il était mentionné dans les manifestes rosicruciens, il était certainement un haut initié de l'Ordre rosicrucien et ce sont ses activités en relation avec ce corps secret qui sont d'une importance primordiale pour les étudiants en symbolisme, philosophie et littérature.

Dans Les enseignements secrets de tous les âges, Hall consacre un chapitre entier à Sir Francis Bacon et aux nombreuses façons dont il aurait influencé la civilisation occidentale. Premièrement, Hall affirme que Bacon a été chargé de superviser la traduction d’une nouvelle version de la Bible par le roi Jacques lui-même – avec qui il était très proche.

C’est en reconnaissance des réalisations intellectuelles de Bacon que King James lui remit les manuscrits des traducteurs de ce qui est maintenant connu sous le nom de King James Bible dans le but présumé de les vérifier, de les éditer et de les réviser. Les documents sont restés entre ses mains pendant presque un an, mais aucune information n’a été trouvée concernant ce qui s’est passé pendant cette période. William T. Smedley écrit à propos de ce travail: "Il sera finalement prouvé que tout le schéma de la version autorisée de la Bible était celui de Francis Bacon".

La première édition de la Bible King James contient un serre-tête cryptique de Bacon. Bacon a-t-il dissimulé de manière cryptographique dans la Bible autorisée ce qu'il n'avait pas osé révéler dans le texte - la clé secrète rosicrucienne du christianisme mystique et maçonnique ?

Comme indiqué dans ce dernier paragraphe, la couverture de la première édition de la version de King James contenait divers symboles ésotériques associés à l’Ordre Rosicrucien.

Le frontispice de la première édition de la version King James.

Au bas de la couverture se trouve un symbole unique : un pélican nourrissant ses petits avec son propre sang.

Cet ancien symbole représentant le sacrifice de soi est une partie importante de l’imagerie rosicrucienne (remarquez la rose sur la croix).

Hall croyait également que Sir Francis Bacon était en réalité Shakespeare – une théorie qui circulait depuis des siècles.

Des dizaines de volumes ont été écrits pour établir Sir Francis Bacon comme le véritable auteur des pièces et des sonnets généralement attribués à William Shakspere. Un examen impartial de ces documents ne peut que convaincre l’esprit ouvert de la vraisemblance de la théorie baconienne. En fait, les enthousiastes qui luttaient depuis des années pour identifier sir Francis Bacon comme le véritable «barde d’Avon» auraient pu gagner leur cause depuis longtemps, s’ils en avaient souligné l’angle le plus important, à savoir ce que sir Francis Bacon, l’initié rosicrucien, a écrit: le Shakespearien joue les enseignements secrets de la Fraternité de RC et les vrais rituels de l'ordre des francs-maçons, dont on peut encore découvrir qu'il était le fondateur actuel.

Dans les paragraphes suivants, Hall explique les nombreuses similitudes entre Bacon et l’artiste mystérieux connu sous le nom de Shakespeare. Bien qu’il présente un cas convaincant, il ne s’arrête pas là. Hall affirme également que Bacon, à l’instar d’autres personnalités importantes de l’Histoire, a simulé sa mort pour servir l’humanité sous divers pseudonymes.

Selon le matériel disponible, le conseil suprême de la fraternité de R.C. était composé d'un certain nombre de personnes qui étaient mortes de ce que l'on appelle la «mort philosophique». Lorsque le temps est venu pour un initié de se lancer dans l'oeuvre de l'Ordre, il est commodément «mort» dans des circonstances assez mystérieuses. En réalité, il changea de nom et de lieu de résidence et une boîte de pierres ou un corps sécurisé à cet effet fut enterré à sa place. On pense que cela s’est produit dans le cas de Sir Francis Bacon qui, comme tous les serviteurs des Mystères, a renoncé à tout crédit personnel et a permis à d’autres personnes d’être considérées comme les auteurs des documents qu’il a écrits ou inspirés.

Les Enseignement Secret de tous les âges contient de nombreuses autres théories qui amènent ses lecteurs à repenser l’histoire humaine dans son ensemble.

En Conclusion

Les Enseignements Secrets de tous les âges de Manly P. Hall n’est pas seulement une «bonne lecture»: c’est une expérience révélatrice. Il donne un aperçu indispensable de tout un aspect de l’histoire qui est pratiquement ignoré de la vie quotidienne. Même si on n’est peut-être pas d’accord avec l’admiration de Hall pour les sociétés secrètes, les informations fournies par son livre restent inestimables.

Après des décennies d’obscurité, Les enseignements secrets de tous les âges trouvent un nouveau lectorat au XXIe siècle, alors qu’un nombre croissant de personnes se trouve assoiffé de vérité occulte. Loin de perdre tout son sens, cet ouvrage de 91 ans fournit les connaissances nécessaires pour mieux comprendre les forces à l’œuvre aujourd’hui.

Traduit par Ordo Ab Chao

vigilant citizen
eleifend mattis in quis sed consequat. fringilla tempus commodo risus non