« Svali » est le pseudonyme d’une femme qui était « programmeuse de l’esprit » (MK Ultra) pour le culte jusqu’en 1996. Elle a risquée sa vie pour faire ces révélations sur les illuminati, et à l’heure qu’il est on ne sait pas si elle est encore en vie ou si elle se cache.

Cette femme qui a été élevée dans le culte des illuminati décrit une puissante organisation secrète constituée d’environ 1% de la population des États-Unis qui a infiltré toutes les institutions sociales et qui prépare une prise de pouvoir militaire. Ses révélations dévoilent la véritable guerre entre terreur et sécurité nationale.

Les illuminati sont un groupe qui pratique une forme de croyance connue comme "l'illumination". C'est Luciférien, et ils apprennent à leurs disciples que leurs racines remontent aux anciennes religions mystérieuses de Babylone, de l'Égypte et du druidisme Celtique. Ils ont pris ce qu'ils considèrent "le meilleur" de chacun, les pratiques fondamentales, et les ont regroupé ensemble dans une discipline fortement occulte. Plusieurs groupes au niveau local vénèrent d'anciennes divinités comme "El", "Baal" et "Ashtarte" de même que "Isis et Osiris" et "Set" ...

Svali

Américaine née dans une lignée d’Illuminati, elle raconte qu’à l’âge de douze ans, elle a été amenée au Vatican pour une cérémonie. Ce dont elle dit avoir été le témoin : un réel sacrifice d’enfant sur une dalle d’obsidienne au-dessus d’un grand pentagramme dans des catacombes en sous-sol.

Tous les enfants d’illuminati sont fortement conditionnés à être obéissants et patients, à se dominer, et à se montrer totalement loyaux envers la « famille ». Certains sont destinés à l’armée ou la politique, d’autres aux affaires – ou même à des « affaires », la prostitution. Des mariages sont arrangés, une raison étant de renforcer les liens existant entre les différentes lignées. Tous les membres des familles offrent l’apparence de personnes « normales » au point que personne à l’extérieur du groupe ne suspecterait jamais la double nature de leur personnage et de leur vie. Les réunions se passent essentiellement la nuit. Au cours de ces réunions les enfants sont « formés » au moyen de drogues, de l’hypnose et d’un conditionnement fondé sur l’alternance traumatismes/récompenses. Ils peuvent, selon les termes de Svali, tous manier une arme à feu avec une précision mortelle dès l’âge de 8 ans.

Svali fait exception en ce qu’il est très rare de quitter les illuminati. Le conditionnement est tout simplement trop fort… et partir signifie abandonner conjoint, parents, enfants, maison, argent, tout. Très peu de personnes font le saut. Svali signale qu’elle n’est arrivée à partir qu’après avoir commencé à se rendre compte que, si elle disait des mensonges aux enfants d’illuminati en tant qu’«instructeur» d’illuminati (son rôle ou son travail dans la « famille»), on devait lui avoir menti à elle-même lorsqu’elle était jeune. Elle s’est convertie au christianisme (le «véritable» christianisme : elle a décrit diverses églises chrétiennes comme étant fortement contrôlées par les illuminati) et cela lui a donné la force de partir.

  • 9
mattis leo id vel, commodo Nullam

Partager avec un ami