« God is Woman » d’Ariana Grande mêle les concepts de la divinité à la sexualité dans une vidéo pleine de références à des œuvres d’art historiques. Nous allons regarder le symbolisme intense de cette vidéo.

Est-ce que Dieu est une femme ? Bien sûr que non. Dieu est un vieil homme avec une longue barbe blanche, tout le monde le sait. Mais sérieusement, débattre du sexe de Dieu est l’une des tentatives les plus vaines.

Presque toutes les religions et tous les courants spirituels de l’histoire affirmaient que Dieu était au-dessus des concepts de l’homme et de la femme. Alors que la vie sur Terre est divisée en deux sexes opposés pour assurer la propagation des espèces, Dieu transcende ces limitations du domaine physique.

Alors, de quoi Ariana Grande parle-t-elle quand elle chante « God is Woman »? Eh bien, d’abord, il est important de noter que la chanson n’a pas été composée par Ariana Grande, mais par deux hommes (qui sont des géants de l’industrie du disque): Max Martin et Savan Kotecha. En outre, la vidéo a été réalisée par un autre homme (qui est également un géant de l’industrie), Dave Meyers.

Deuxièmement, malgré le nom de la chanson, Ariana ne prétend pas réellement que Dieu est une femme. La chanson et la vidéo parlent en fait de devenir une déesse à travers la sexualité. Les paroles disent réellement :

« quand tout sera dit et fait,

Tu croira que Dieu est une femme »

Alors que la plupart des critiques affirment que God is Woman concerne «l’autonomisation des femmes», la vidéo utilise des symboles et des œuvres d’art qui font référence à de profonds concepts spirituels, donnant à la chanson un sens plus profond.

En effet, God is Woman aborde les concepts ésotériques du yoga tantrique et de la magie sexuelle, où la sexualité devient une expérience spirituelle qui peut mener à la «divinité de soi». La vidéo mêle également des images faisant allusion à la mythologie antique, au féminin sacré et au féminisme moderne, dans un pot-pourri vertigineux qui reflète fidèlement l’état de spiritualité et les relations entre les sexes de nos jours.

Regardons la signification ésotérique de God is Woman.

Voir le clip

La chanson

À bien des égards, la chanson est similaire au tube de 1989 de Madonna, Like a Prayer, qui mêlait intelligemment (mais de manière blasphématoire) le sexe à la religion. Madonna – que j’aime bien appeler la grande prêtresse de l’industrie de la musique – fait une apparition dans la vidéo God is a Woman (plus de détails plus loin).

Les paroles de God is a Woman utilisent le vocabulaire associé à la spiritualité pour décrire divers actes d’amour.

« Mec, j’aime que tu sois intrépide

Bébé, dépose-moi et prions

Je t’explique comment je l’aime, ce que je veux »

La ligne « couche-moi et prie » est une référence à la prière des enfants :

« Maintenant je me couche pour dormir,

Je prie le Seigneur de garder mon âme,

Si je devais mourir avant de me réveiller,

Je prie le Seigneur de prendre mon âme »

Cependant, dans la version de Ariana, « prions » se réfère à autre chose … peut-être oral … Je ne suis pas sûr … nous devrions demander aux deux hommes qui ont écrit la chanson.

Dans le deuxième verset, il y a plus de convoitise d’inspiration religieuse.

« si vous confessez, vous pourriez être béni

Voyez si vous méritez ce qui vient après »

Ariana fait allusion à la pratique catholique de confesser les péchés à un prêtre. « Vous pourriez être béni » se réfère, encore une fois, à frapper des bottes dans la meule de foin.

Comme indiqué ci-dessus, la chanson ne parle pas réellement de Dieu en tant que femme, mais bien d’Ariana Grande qui «monte» au statut de déesse par l’acte de copulation. Le yoga tantrique – une pratique hautement ésotérique provenant de la spiritualité orientale – utilise l’énergie sexuelle comme source de pouvoir spirituel. Dans l’occultisme occidental, Aleister Crowley a popularisé (et certains disent corrompu) des idées similaires par le biais de Sex Magick, qui utilise l’énergie de l’excitation pour atteindre des objectifs magiques.

L’ordre occulte de Crowley, l’O.T.O, a prétendu que la maîtrise de cette pratique mène à dévoiler les secrets de toutes les formes de spiritualité.

Notre ordre possède la clé qui ouvre tous les secrets maçonniques et hermétiques, à savoir les enseignements de la magie sexuelle, et cet enseignement explique sans exception tous les secrets de la franc-maçonnerie et de tous les systèmes de religion.

La vidéo God is a Woman décrit, de diverses manières symboliques, l’ascension d’Ariana Grande au statut de déesse. A travers ses parties génitales. Je ne suis pas grossier, la vidéo dépeint cela de manière explicite. Regardons la vidéo.

La vidéo

La vidéo contient de nombreux symboles et références qui renvoient tous à la même idée: Ariana devient (et même remplace) Dieu. Pour conduire le point à la maison, la vidéo fait allusion à diverses représentations de la divinité à travers l’histoire.

Ariana secoue ses hanches en se tenant au centre de la voie lactée.

On pense que le centre de notre galaxie est un « trou noir supermassif ». La scène suivante comporte également un « trou noir supermassif ».

Grande est nue au centre d’une vulve.

Grande sur un « piédestal » avec un couple d’hommes nus se traînant. La copulation ritualiste est sur le point de se produire.

Dans une autre scène, Ariana devient la Terre Mère.

Ariana est assise sur la planète Terre et … euh … les doigts ?!

Ici, Ariana est une déesse de la Terre, « Gaia » dans la mythologie grecque ou « Terra » dans la mythologie romaine. Dans la scène, Ariana est assise (jambes écartées) à côté d’une formation nuageuse qui ressemble à une tornade. Elle la caresse d’une manière qui lui ferait plaisir, puis insère ses doigts dans la tornade. Je suppose que la signification implicite est « Je suis une déesse habilitée et je peux me faire plaisir si je le veux et il n’y a rien de mal à cela ».

Cependant, la tornade combinée avec ses doigts gigantesques ne causerait-elle pas des ravages et des destructions en bas ? Détruire la vie sur terre lui donne-t-elle réellement du plaisir ? Je ne sais pas et je suis très inquiet. Passons.

Ariana flotte entourée de corps astraux et de formes géométriques. Son placement de main nous rappelle encore une fois ses parties génitales, la porte d’entrée de l’illumination spirituelle.

Les formes derrière Ariana sont inspirées par la géométrie sacrée, notamment le Cube de Métatron.

Le Cube de Métatron.

Non, Métatron n’est pas un Transformer. C’est le nom de l’Archange de la vie qui est associé à ce cube mystique qui contient l’essence de la création de Dieu.

Dans la géométrie sacrée, l'Archange Métatron, l'ange de la vie supervise le flux d'énergie dans un cube mystique connu sous le nom du Cube de Métatron, qui contient toutes les formes géométriques de la création de Dieu et représente les modèles de tout ce que Dieu a faits.

Ces tâches sont liées au travail de Métatron supervisant l'Arbre de la vie en Kabbale, où Métatron envoie de l'énergie créative du haut (la couronne) de l'arbre vers toutes les parties de la création. (...)

Le cube de Métatron contient toutes les formes qui existent dans l'univers que Dieu a créé, et ces formes sont les éléments constitutifs de toute matière physique. Ils sont connus sous le nom de solides platoniciens parce que le philosophe Platon les a liés au monde des esprits et aux éléments physiques de la Terre. Ces formes tridimensionnelles apparaissent tout au long de la création, dans tous les domaines, des cristaux à l'ADN humain.

Whitney HoplerLe cube de l'archange Métatron dans la géométrie sacrée

Ainsi, Ariana flotte dans la géométrie sacrée représentant la création de Dieu tout en faisant allusion à la copulation. Ces domaines d’expertise sont-ils liés ? Pas vraiment. La logique interne de la plupart de ces scènes manque quelque peu. Continuons.

Ariana Grande se détend avec un chien à trois têtes, connu sous le nom de Cerberus.

Dans la mythologie grecque, Cerberus est le nom du chien à trois têtes qui garde les portes d’Hadès (également connu comme l’enfer ou le monde souterrain) et empêche les morts de partir. Certains affirment que Cerberus représente la nature « mangeuse de chair » du monde matériel et que le triomphe d’Héraclès sur la bête représente la victoire sur les désirs terrestres.

Compte tenu de son histoire, pourquoi Ariana est-elle en train de se détendre avec Cerberus ? Oublions la logique interne et passons à autre chose.

Trois hommes allaitent un géant Ariana Grande.

Si vous ne connaissez pas le contexte de cette image, cela semble probablement étrange. Tout d’abord, il faut noter qu’il s’inspire fortement d’une publicité de Jean-Paul Gauthier.

La mannequin Eve Salvail dans une publicité de Jean-Paul Gauthier en 1993.

La vidéo et la campagne publicitaire sont toutes deux des références au mythe de la fondation romaine où les jumeaux Romulus et Remus ont été soignés par une louve.

Une ancienne sculpture en bronze représentant la louve allaitant Romulus et Remus.

Bien que la louve ne soit pas considérée comme une divinité, c’est une créature mythologique féminine qui a utilisé ses dons pour nourrir les bébés, ce qui a permis de réaliser de grandes choses. Et c’est pourquoi elle a été utilisée dans la vidéo God is Woman. J’imagine. Passons.

Comme Ariana chante « voyez si vous méritez ce qui vient ensuite », elle fait pousser une bosse de bébé animée.

La plupart des magazines ont analysé cette scène en disant : « OMG ! (Oh my God !) Ariana Grande est enceinte ?? ». Je ne sais pas. Mais la scène fait allusion au concept du féminin sacré, donneur de vie. Mais ensuite, la bosse disparaît comme par magie. Pourquoi ? Passons.

À la moitié de la vidéo, la musique s’arrête et les choses deviennent étranges.

Ariana semble menaçante avec son casque à oreilles de chat.

En tenant un gros marteau, Ariana récite le verset biblique Ezéchiel 25:17. Eh bien, pas le verset exact, mais la version modifiée telle qu’il est entendu dans le film Pulp Fiction. Eh bien, pas non plus exactement comme on l’entend dans Pulp Fiction, mais une version modifiée pour correspondre au thème féministe de la vidéo.

« Et je vais te frapper avec une grande vengeance et une colère furieuse contre ceux qui

tentent d’empoisonner et de détruire mes soeurs. et vous saurez que mon nom est le Seigneur quand je

me vengerai de vous. »

Dans la vidéo, ces lignes ont été interprétées par Ariana et ont été récitées par Madonna. Oui, la grande prêtresse de l’industrie de la musique est sortie des boiseries pour prêcher à nouveau. Et elle s’appelle « le Seigneur ».

Après le sermon de la prêtresse, Ariana lance son marteau au « plafond de verre », ce qui apparaît.

Une paire de jambes géantes écartées apparaît au-dessus d’Ariana.

Ainsi, à la suite de ce verset pseudo-biblique, un « vagin sacré » apparaît, baignant dans la lumière divine.

Pendant ce temps, les yeux d’Ariana sont remplacés par des yeux de chat. Ceci est significatif.

Cette petite scène est révélatrice. C’est une référence à la programmation Beta Kitten, quelque chose qui était associé à toute la carrière d’Ariana. Au cas où vous n’auriez jamais entendu parler de la programmation Monarch, il s’agit d’utiliser des traumatismes et des abus pour créer des esclaves dissociés contrôlés par l’esprit. (voir aussi l’article sur sa vidéo précédente No Tears Left to Cry)

Il y a beaucoup d’esclaves MK dans l’industrie du divertissement, et beaucoup d’entre eux sont Beta Kitten (aka esclaves sexuels). Dans les cercles occultes de l’élite, les esclaves Beta sont utilisés dans des rituels bizarres « magick ». Compte tenu de ce fait, l’imagerie de minou associée à Ariana Grande donne un autre sens à l’aspect charnel de la vidéo. Est-ce vraiment une question de « responsabilisation » ? Ou l’exact opposé ? Peut-être devrions-nous demander aux géants de l’industrie qui ont écrit la chanson et réalisé la vidéo.

En parlant des hommes, sont-ils aussi des dieux ? À cause de l’égalité ? Nan.

Dans la vidéo, les hommes sont des petite imbéciles qui crient des insultes à Ariana Grande.

Le féminisme dans les médias ne concerne pas l’égalité, il s’agit de haïr l’autre.

Ici, Ariana est le centre d’un lieu de culte exclusivement féminin.

Ariana semble être au centre d’une fraternité religieuse qui se livre à des louanges intenses. Si Ariana est Dieu, ces femmes l’adorent-elles réellement ? Est-ce qu’elles se vénèrent ? Passons.

La scène finale résume toute la vidéo de manière vivante. Et, compte tenu du thème de la vidéo, ça devait être ici.

Ariana remplace Dieu dans une scène inspirée de la célèbre fresque de Michaelangelo « La création d’Adam ».

Dans la peinture originale, Dieu est représenté comme un homme barbu.

Encore une fois, Ariana remplace Dieu. Encore une fois, il ne s’agit pas de Dieu en tant que femme, il s’agit d’elle – un humain – devenant une déesse par des moyens ésotériques.

Fait intéressant : Une théorie affirme que le « vaisseau » sur lequel Dieu se trouve dans la peinture de Michel-Ange ressemble à un cerveau humain. De plus, Dieu touche la glande pinéale lorsqu’il pointe vers Adam.

Diverses écoles ésotériques affirment que l’activation de la glande pinéale – également connue sous le nom de troisième œil – conduit à l’illumination spirituelle et à la reconnexion avec le divin.

Si cette théorie est vraie, la fresque de Michel-Ange prend un sens profondément ésotérique. Cela devient une représentation de la philosophie des écoles de mystère qui stipule que la divinité est chez tous les humains, à condition que le troisième œil soit activé.

En Conclusion

Sous le couvert de l’autonomisation des femmes, God is a Woman « adapte » les idées et les symboles anciens aux exigences de l’agenda des médias d’aujourd’hui. Cette vidéo est un autre produit d’une époque où chaque concept de base est soumis à une politisation intense. En conséquence, l’incroyable profondeur des sujets, tels que la nature de la divinité ou le mécanisme de la reproduction humaine, est réduite à des messages entachés utilisés pour pousser un agenda.

Comme indiqué dans plusieurs articles précédents, une partie importante de l’ordre du jour consiste à détourner les esprits de ce qui est vrai et à nous pousser à une confusion totale. God is a Woman, en envoyant toutes sortes de messages contradictoires, joue son rôle dans cet agenda (je ne développerai même pas le fait que le remplacement de Dieu par un chanteur pop d’un air exprès est considéré comme blasphématoire par certaines personnes religieuses).

Même si on adhère au concept ésotérique d’atteindre la divinité par l’illumination spirituelle, la vidéo est imparfaite. Bien qu’une grande partie de la vidéo soit basée sur la haine et la vengeance exigeante des hommes, la philosophie hermétique repose entièrement sur l’équilibre de la dualité.

La vidéo montre de nombreux attributs associés au féminin sacré – compatissant, stimulant, créateur de vie et aussi érotique. Cependant, ces attributs ne sont puissants que s’ils sont en équilibre et en harmonie avec les attributs masculins. L’un ne peut pas exister sans l’autre et l’un existe à cause de l’autre.

En bref, contrairement à l’esprit de la vidéo, God is a Woman. Aucun genre n’est supérieur à l’autre et chacun a des attributs qui complètent l’autre. C’est pourquoi l’union de l’homme et de la femme crée le miracle de la vie. Et c’est pourquoi Dieu n’est ni un homme ni une femme. Dieu est Dieu et Ariana Grande est une chanteuse pop qui fait ce que lui dit l’élite de l’industrie.

Traduit par Ordo Ab Chao

vigilant citizen

Laisser un Commentaire

Nullam ut et, nunc libero fringilla leo. massa nec Praesent venenatis, velit,