Parfois, il n’est pas si difficile de prédire l’avenir. Tout ce que vous avez à faire est d’écouter ce que les ingénieurs sociaux vous disent de faire. Par exemple, lorsque les néoconservateurs vous disent que nous avons besoin d’un « nouveau Pearl Harbor » pour justifier une transformation de l’armée américaine, vous pouvez parier qu’un nouveau Pearl Harbor arrivera dès leur entrée en fonction.

Et maintenant, après des années que Bill Gates nous a averti qu’une pandémie allait frapper et transformer complètement le monde tel que nous le connaissons. Il est même allé jusqu’à «simuler» le scénario exact que nous vivons juste avant de commencer à le vivre.

Donc, vous voyez mon point de vue. Parfois, voir ce qui s’en vient n’est qu’une question d’écoute de ce que les planificateurs nous disent. Gardant cela à l’esprit, regardons quatre prédictions sur la façon dont la crise du Covid-19 est susceptible de se produire à partir de maintenant.

1. La «deuxième vague» sera blâmée aux manifestants

Il y a une deuxième vague de Covid-19 à venir dans les prochains mois. Nous n’avons pas à spéculer à ce sujet. Non seulement nous avons entendu cela de toutes sortes de politiciens et d ‘«autorités» de la santé au cours des derniers mois, mais cela faisait partie intégrante du tristement célèbre article «Nous ne revenons pas à la normale» du MIT Technology Review, qui a révélé comment les vagues de confinement et de libération allaient restructurer nos vies et nous conditionner dans l’Ordre mondial du Corona. Et, pour qu’il n’y ait aucun doute qu’il s’agit d’une partie importante du récit plandémique, Bill Gates vient de le réaffirmer dans ses derniers «GatesNotes» sur «La première pandémie moderne».

En fait, les planificateurs de la pandémie ont averti le public d’une deuxième (et troisième et quatrième et cinquième …) vague de cette crise tellement de fois maintenant que nous pouvons pratiquement garantir qu’une telle «deuxième vague» se produira. Maintenant, une telle deuxième vague de maladie pourrait en fait se produire, ne serait-ce que parce que – comme le note le Dr Dan Erickson dans son récent briefing Covid-19 – les personnes qui sortiront de leur isolement auront un système immunitaire affaibli et seront donc plus sensibles aux agents pathogènes de tous sortes. Mais cette redoutable «deuxième vague» n’a même pas besoin de se produire dans la réalité; la chicanerie statistique des fraudeurs peut toujours être invoquée pour évoquer l’impression d’une nouvelle vague d’infections dans l’esprit du public. Zut, si le gouvernement japonais peut magiquement conjurer une «flambée» d’infections au SRAS-CoV-2 le jour même où il a annoncé le report des Jeux olympiques de 2020 (précisément comme je l’avais prédit), vous feriez mieux de croire que les gouvernements du monde entier peuvent fournir le récit de la «deuxième vague» quel que soit le nombre de personnes malades ou non.

Voici le hic : Quoi qu’il arrive, les élites de l’agenda plandémiques vont imputer cette deuxième vague à ces manifestants diaboliques et ignobles qui se plaignaient d’être assignés à résidence. Vous savez, ces horribles tueurs de grand-mère sans cœur qui ont osé s’opposer aux ordres de fermer l’entreprise qu’ils ont passé toute leur vie à bâtir et ces propagateurs de maladies détestables et dégoûtants qui ont refusé d’accepter docilement leur soudain chômage forcé.

Vous pouvez voir les contours de ce récit déjà planté dans le type de couverture entourant le mouvement de protestation croissant du confinement. Ce sont ces idiots stupides et ignorants qui protestent pour «ouvrir les Fuddruckers (resto)» qui mettent la vie de ces vaillants héros médicaux en jeu en osant exercer leur droit de se rassembler pacifiquement et exiger un redressement de leurs griefs !

Donc, quand les choses s’ouvriront finalement (même un tout petit peu), vous feriez mieux de croire que la «deuxième vague» va frapper à plein régime. . . au moins dans les médias. Et chaque décès dans le décompte quotidien des morts va être imputé aux personnes qui se plaignent de leur emprisonnement à domicile et de leur chômage forcé.

2. Les médias alternatifs reçoivent la corde pour se pendre

Cette prochaine prédiction est basée sur quelques observations :

  1. Il y a environ un an, YouTube a mis en place un nouveau système d’affichage du nombre d’abonnés qui correspondait à une stagnation du nombre de nouveaux abonnés pour de nombreuses chaînes de médias alternatifs (dont la mienne).
  2. À peu près au même moment, ils ont commencé à mettre en œuvre des modifications à l’algorithme de recommandation en veillant à ce que le «contenu nuisible» (lire: médias alternatifs) ne soit pas recommandé aux téléspectateurs presque aussi souvent.
  3. À peu près au moment où la crise corona a vraiment commencé il y a six semaines, ces restrictions semblent avoir été levées, le nombre d’abonnés de ma propre chaîne a augmenté et mon travail est régulièrement recommandé par l’algorithme YouTube.

Maintenant, je n’ai aucune information privilégiée sur l’un de ces changements ici. Je ne peux que travailler avec les observations que je (et certaines des autres personnalités médiatiques avec lesquelles j’ai parlé) peux confirmer de ma propre expérience. Mais il ne fait aucun doute dans mon esprit que certains des filtres qui supprimaient artificiellement ma chaîne et le contenu média alternatif en général ont été supprimés.

Youpi ! Score un pour la vérité sur les médias alternatifs, hein ?

Si seulement. Non, je crois que ce que nous voyons est en fait une poussée de YouTube et d’autres sociétés de technologie pour assurer une promotion généralisée de certaines vues remettant en question le récit officiel du Covid-19 précisément afin qu’elles aient l’excuse pour aller de l’avant avec la purge en ligne, probablement au cours de cette deuxième (ou troisième ou quatrième ou cinquième …) vague de crise. Ma théorie est que nous sommes mis en place pour une «deuxième vague mortelle» non seulement dans le récit de la «pandémie virale», mais aussi dans le récit «infodémique mortel», et cette «floraison» soudaine de la théorie du complot en ligne va être utilisé comme excuse pour purger toute information qui ne correspond pas au récit officiel du gouvernement sur la pandémie.

Considérez cela comme un false flag de guerre de l’information : pousser toutes sortes de contenus de «conspiration» – des fondements aux plus scandaleux – de façon à ce qu’ils soient très visibles dans l’expérience en ligne des gens sur cette crise. Ensuite, alors que la douleur s’intensifie et que les choses vont vers le sud, les théoriciens du complot peuvent être blâmés (un peu comme les manifestants du confinement) d’avoir pollués les eaux avec de la «désinformation».

Nous voyons déjà le début de ce récit se jouer. Les géants des médias sociaux se sont déjà engagés à «lutter contre la fraude et la désinformation» concernant le Covid-19, et la PDG de YouTube, Susan Wojcicki, vient de décrire exactement ce qu’ils entendent par «fraude et désinformation», à savoir tout ce qui remet en cause les déclarations de l’Organisation mondiale de la santé.

Personnellement, je vais profiter de cette brève fenêtre d’opportunité pour toucher autant de nouvelles personnes que je le peux, mais je ne suis pas dupe que la promotion d’informations liées à la vérité sur les plateformes contrôlées de médias sociaux Big Tech continueront très longtemps. Comme je l’avais prédit dans New World Next Year 2020, ce sera probablement l’année où Internet tel que nous le connaissons se terminera définitivement.

3. La Chine sera blâmée

N’est-il pas drôle de voir à quel point il y a quelques semaines à peine c’était un délit de pensé, que de suggérer que ce nouveau coronavirus pourrait avoir quelque chose avec le laboratoire P4 de biosécurité à Wuhan, et maintenant de telles théories sont à la une des médias mainstream ? A votre avis vous en pensez quoi ?

Je vais vous dire pourquoi : c’est parce que c’est la troisième guerre mondiale.

Si cette affirmation vous semble familière, c’est parce que c’est exactement ce que j’ai écrit dans ces pages le mois dernier. Je sais que vous m’avez déjà entendu le dire auparavant, mais cela mérite d’être répété : les historiens d’un âge futur pourraient bien marquer la grande «crise du coronavirus» de 2020 comme la première salve de la Troisième Guerre mondiale.

Comme je l’ai également dit auparavant, ces historiens auraient tort. Au moins, en supposant qu’ils écrivent sur la version d’échecs 2D de «WWIII», celle impliquant la « Chine » contre les « États-Unis ». Comme je l’ai expliqué ici le mois dernier, la véritable troisième guerre mondiale est déjà en cours et c’est une guerre contre l’humanité libre par les oligarques qui cherchent à régner sur nous. Mais on peut être assuré que si et quand ces oligarques décident de plonger vraiment le monde dans le chaos et de laisser filer les chiens de guerre, les mauvais dirigeants utiliseront un récit que le «coronavirus-a-été-fait-en-laboratoire» pour justifier cette guerre.

La guerre des mots est déjà en cours. Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a déjà évoqué la possibilité que l’armée américaine avait apporté le virus à Wuhan lors des Jeux mondiaux militaires d’octobre dernier. En retour, le sénateur Tom Cotton suggère que le virus est une arme biologique chinoise qui a fuité, une affirmation qui est maintenant obstinément poursuivie dans certaines parties des médias américains moqueurs.

Maintenant, un certain nombre d’enquêtes et de recours en justice sont en cours sur la théorie selon laquelle il s’agit d’une arme biologique chinoise et que le gouvernement chinois devrait être tenu responsable de tous les dommages causés par le Covid-19 et de la fermeture de l’économie mondiale qui en a résulté (une estimation de 20 billions de dollars). Naturellement, personne ne s’attend à ce que Pékin débourse (ou soit en mesure) de débourser plus de 20 billions de dollars sur une ordonnance d’un juge américain, mais si une telle décision était jamais rendue, on peut parier que cela ajouterait beaucoup au cas des faucons de Chine vivant dans le marais de Trump.

Pour la millionième fois, permettez-moi de m’empresser d’ajouter que toute guerre sino-américaine qui se développera sera un conflit artificiel et manipulé, tout comme le conflit soviéto-américain artificiel et manipulé du XXe siècle. Mais les vies perdues dans une telle querelle seraient bien trop réelles.

Ne vous y trompez pas, vous n’avez pas entendu la dernière querelle entre Pékin et Washington sur qui est à blâmer pour ce gâchis.

4. Les vraies armes biologiques attendent dans les coulisses

En parlant d’armes biologiques, n’excluons pas la possibilité que nous traitions d’une sorte d’arme biologique. En fait, il y a des raisons impérieuses de croire cela, et le rejet brutal de l’idée de la foule habituelle est facilement démontable en tant que claptrap non scientifique.

Pourtant, un autre indice intéressant le long de cette piste particulière de miettes de biscuits est en train d’émerger dans le travail de Li Lanjuan à l’Université du Zhejiang, qui rapporte maintenant la découverte de 30 souches distinctes du virus SARS-CoV-2. Certaines de ces souches, dont celle qui est répandue dans certaines parties de l’Europe et à New York, sont capables de produire 270 fois la charge virale des souches les plus faibles. La recherche a également révélé un développement inhabituel chez l’un des patients étudiés :

Les chercheurs ont également découvert trois changements consécutifs - connus sous le nom de mutations tri-nucléotidiques - chez un patient de 60 ans, ce qui était un événement rare. Habituellement, les gènes ont muté sur un site à la fois. Ce patient a passé plus de 50 jours à l'hôpital, beaucoup plus longtemps que les autres patients de Covid-19, et même ses selles étaient infectieuses avec des souches virales vivantes.

Prenez cette recherche – avec tout ce que nous entendons parler de ce virus – avec un gros grain de sel. Mais, si cela est vrai, cela pourrait certainement ajouter plus de poids à la théorie selon laquelle nous n’avons pas affaire à un virus naturel.

Quoi qu’il en soit, nous savons que chaque grande puissance militaire a dépensé des sommes considérables pour développer des armes biologiques de toutes sortes. Officiellement, ces programmes d’armes biologiques se font toujours sous prétexte qu’ils sont à des fins «défensives». Après tout, si nous ne développons pas ces armes, comment pourrons-nous jamais nous défendre contre elles. . . vous savez, si l’ennemi les développe également ? (Ne pensez pas trop durement.)

Bien sûr, les auditeurs de Corbett Report savent mieux. La vérité est que les programmes de guerre biologique sont également poursuivis à des fins offensives. Le fait que l’anthrax qui a terrorisé l’Amérique à l’automne 2001 provienne de Fort Detrick n’est qu’une indication de l’existence de ces programmes. Zut, le projet pour un nouveau siècle américain a même mis des armes biologiques d’une race spécifiques sur leur liste de souhaits dans le document « Reconstruire les défenses américaines » (voir page 60).

La triste vérité est que la possibilité qu’une arme biologique soit libérée – et, inévitablement, utilisée dans un événement de false flag bioterroriste pour blâmer un ennemi – a toujours été là. Mais maintenant que nous passons de «l’âge de la terreur» à «l’âge du bioterrorisme», cette possibilité est devenue plus probable.

Donc, sur cette note, je vous laisse avec cette observation effrayante : Rappelez-vous que les dernières «GatesNotes» que j’ai mentionnés dans la prédiction n°1 ? Vous savez, «La première pandémie moderne» ? Eh bien, voici comment Bill Gates parle de cette crise actuelle dans sa conclusion :

Melinda et moi avons grandi en apprenant que la Seconde Guerre mondiale était le moment déterminant de la génération de nos parents. De la même manière, la pandémie COVID-19 - la première pandémie moderne - définira cette ère. La personne qui vit la pandémie I ne l'oubliera jamais. Et il est impossible d'exagérer la douleur que les gens ressentent maintenant et continueront de ressentir pendant les années à venir.

Oui, non seulement il compare cette «lutte» contre «l’ennemi invisible» à la Seconde Guerre mondiale – comme tous les politiciens et experts semblent le faire de nos jours – mais il va même jusqu’à appeler cette pandémie I. Oui, «Pandémie I.» Comme dans une première partie. L’implication évidente ici est que, tout comme la Première Guerre mondiale a été suivie de la Seconde Guerre mondiale, la pandémie I sera également suivie de la pandémie II.

Cela vous fait vous demander quoi d’autre il a dans sa manche, n’est-ce pas ?

newsletter
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
awake
Invité
awake
il y a 4 mois

Une réflexion de plus concernant une deuxième vague, à votre avis pourquoi les enfants ne sont pas malades (ou cas très peu) du covid, car ça sera eux le vecteur de propagation pour une deuxième vague.Pourtant les enfants choppent la grippe ou le rhume comme tout le monde.Au mois de Mai, beaucoup de parents ne mettrons pas leurs enfants à l’école par peur, et les classes seront divisés, le covid va disparaître surtout cet été.En septembre tout le monde sera protégé avec des masques, et nous garderons la distanciation sociale.Mais les enfants dans les maternelles, primaires, voir collèges, vont-ils porter… Lire la suite »

David Lacube
Invité
David Lacube
il y a 4 mois

Je pense que la deuxième vague va commencer avec le positionnement des satellites et va toucher les enfants vacciné s depuis 2018 pour attraper tout le monde .L idée intuitive que j’ ai . Et qu ils vont une fois les satellites de Elton Musk en place sur certaines zone envoyé dans l air par épandage des particules fin qui vont faire office de guides d onde les satellites vont émettre des fréquences plasmionique dans la bande des GHz des nanoparticules qu ils auront mis dans les vaccins depuis 2018 beaucoup d enfants vont être malades ils pourront séparer les… Lire la suite »

David Lacube
Invité
David Lacube
il y a 4 mois

Non me lire le mal est dans le vaccin 2018

Partager
amet, quis venenatis adipiscing massa commodo id eget porta.
Partager avec un ami
Bonjour, ceci peut vous intéresser : Prédictions : Que se passera t-il ensuite dans la Crise Covid-19 ?
Suivre ce lien : https://ordo-ab-chao.fr/predictions-que-se-passera-ensuite-dans-crise-covid-19/