Cet article peut être vraiment dérangeant et comporte des images pouvant heurter les âmes sensibles. Leurs publications demeurent néanmoins indispensables à la compréhension de l’article.

Dans le dernier article sur le sujet, de forts soupçons quand à l’existence d’un réseau de pédocriminalité autour du clan Clinton/Podesta émergeait. Comme nous allons le voir, le clan Clinton/Podesta a l’habitude de se réunir dans une pizzeria de Washington mais une pizzeria vraiment pas comme les autres.

Pour commencer, son propriétaire James Alefantis est considéré comme l’une des 50 personnes les plus influentes de Washington. A ce titre, il organise des levées de fonds pour la campagne des Clinton. Dans l’email suivant, il indique à John Podesta qu’il a réussi à récolter 40 000 dollars mais que son « seul regret est de ne pas avoir pu lui faire une bonne pizza. » Bon après tout, il est responsable d’une pizzeria donc pourquoi pas. Mais la suite est nettement plus curieuse.

Code Podesta :

  • Cheese Pizza = CP = Children Pornography / pornographie infantile
  • Domino = Domination / BDSM/li>
  • Pizza = Fille
  • Hot-Dog = Garçon
  • Cheese = Petite fille
  • Pasta = Petit garçon

Cet email parle de « pizza extravaganza »

Voudrais-tu avoir un pizza pendant une heure? Avez-vous déjà envoyé une invitation à un ami en lui demandant: « et si on allait prendre des pâtes pendant 30 minutes? »

L’allusion aux pizzas est à nouveau retrouvée dans cet email ou l’on comprend clairement qu’il s’agit d’un code. Selon Wikipedia, les mouchoirs (handkerchief) sont un code pour les homosexuels. Dans l’email suivant, on retrouve l’allusion au mouchoir avec le code couleur noir (SM) et blanc (pédophile) qui aurait été laissé sur la « kitchen Island » (serait-ce l’île utilisée par le pédophile Epstein?).

Dans cet autre email ci-dessous, Fred Burton, vice président du renseignement et du Contre-terrorisme de Stratfor, indique à ses interlocuteurs de se tenir prêt pour le Soirée Hot Dog de vendredi à Chicago. Il pense que « Obama a dépensé 65 000$ des finances publics » « flying in pizza/dogs » de Chicago pour des soirées privées à la Maison Blanche » et suppose qu’il utilise « les mêmes canaux »…

65 000$ pour des « hot-dogs »? De quels canaux parlent-t-ils?

Son interlocuteur, également de Stratfor, lui répond que « pour célébrer tout les hot-dogs, tu peux participer aussi ».

Revenons à la pizzeria Comet Ping Pong. Son propriétaire, James Alefantis est directement lié à Obama, Clinton, Podesta, l’artiste d’inspiration sataniste Marina Abramovic et même Soros (qui a fait des dons à son établissement). Celui-ci a également été invité a au moins 5 reprises à la Maison Blanche : drôle de palmarès pour le directeur d’une simple pizzeria.

Celle-ci disposerait de salles de bains dissimulées derrière des panneaux secrets.

Alefantis a également régulièrement publié des photos et commentaires évocateurs sur Instagram, comme cette photo montrant une pièce glauque qu’il qualifie de « fun » avec le hashtag #murder (meurtre).

Dans cette photo évoquant le Comet Ping Pong, on retrouve un graffiti « tais-toi et baise ».

sans commentaire…

Alefantis fait aussi des « blagues » sur le trafic d’enfant.

Cette photo montre des adolescents dans une espèce de rituel à la Eyes Wide Shut.

Ou de celle-ci ou l’on voit un homme avec un t-shirt… j’aime l’enfant.

Pour ceux qui auraient encore le moindre doute sur le fait que les nombreuses références aux pizzas dans les emails de Podesta n’ont rien de culinaire…

« Je pourrais me soucier moins de ma beauté. Je veux juste ma pizza. »

Toutes ces allusions sexuelles mises bout à bout montrent bien qu’Alefantis semble être une pièce centrale d’un réseau pédophile de l’élite au sein même de Washington. Un réseau ou Podesta ou ses amis semblent avoir pignon sur rue. Cet email de Podesta parle carrément de chambre de torture alors que le sujet de l’email est « la nuit dernière était sympa ».

Plus on creuse, plus on tombe sur le musée des horreurs. Tony Podesta, le frère de John a chez lui une statue d’un homme nu décapité, exposé dans une pose qui serait calquée sur celle d’une victime du tueur en série pédophile Jeffrey Dahmer.

D’après ce même article, l’un des artistes préférés de Podesta est Biljana Djurdjevic dont voici quelques « œuvres » :

Sans parler de ce tableau dans le bureau de John Podesta qui montre une scène de cannibalisme.

Cette vidéo résume bien les faits et montre un extrait vidéo d’une des soirées très tordues qui ont cours au Comet Ping Pong. L’interlocuteur est masqué et dispose d’un appareil pour trafiquer sa voix. Le décor est planté…

fawkes-news
S’abonner
S'abonner aux
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les Commentaires
mattis ante. ultricies Phasellus eget odio felis ut massa mi, vel, nec
Partager avec un ami
Bonjour, ceci peut vous intéresser : Pédocriminalité Clinton/Podesta : un langage codé déchiffré
Suivre ce lien : https://ordo-ab-chao.fr/pedocriminalite-clinton-podesta-langage-code-dechiffre/