Sirius et l'Histoire de l'Humanité

Depuis des temps anciens et à travers de multiples civilisations, Sirius, l'étoile du chien, a été entouré de mystérieuses traditions.
DES ENSEIGNEMENTS ÉSOTÉRIQUES DE TOUS LES ÂGES ONT ATTRIBUÉ INVARIABLEMENT UN STATUT SPÉCIAL À SIRIUS ET L’IMPORTANCE DE L’ÉTOILE DANS LE SYMBOLISME OCCULTE ATTESTE DU FAIT.
QU’EST-CE QUI REND SIRIUS AUSSI SPÉCIAL ? EST-CE JUSTE DÛ AU FAIT QU’ELLE EST L’ÉTOILE LA PLUS BRILLANTE DU CIEL ? OU CELA PROVIENDRAIT-IL D’UNE ANCIENNE ET MYSTÉRIEUSE CONNEXION AVEC ELLE ? CET ARTICLE MET EN LUMIÈRE L’IMPORTANCE DE SIRIUS À TRAVERS L’HISTOIRE ET LES SOCIÉTÉS SECRÈTES ET DÉCRIT ENSUITE LE SYMBOLISME QUI L’ENTOURE.
Sirius se trouve dans la constellation du Grand Chien et est de ce fait connue comme »l’étoile du chien ». (si vous savez reconnaître la constellation d’Orion, il suffit de regarder en-dessous à gauche, vers l’est, pour repérer Sirius. Ne pas le confondre avec Jupiter. Sirius scintille, alors que l’éclat de Jupiter est fixe. NdT) Il est vingt fois plus brillant que notre soleil et deux fois plus massif. La nuit, Sirius est l’étoile la plus brillante du ciel et son éclat bleu clair n’a jamais manqué d’intéresser les astronomes depuis l’aube des temps. Il n’est pas étonnant que Sirius ait été révéré par pratiquement toutes les civilisations. Mais existe-t-il autre chose au-delà du simple fait de son observation ?

Des artefacts d’anciennes civilisations ont révélé que Sirius avait une grande importance en astronomie, mythologie et occultisme. Les Écoles de Mystères le considèrent comme un »soleil derrière le soleil » et, par là même la vraie source d’énergie de notre soleil. Si la chaleur de notre soleil maintient le monde physique en vie, Sirius est considéré conserver le monde spirituel en vie. Il est la »vraie lumière » qui brille à l’est, la lumière spirituelle, alors que le soleil illumine le monde physique, considéré comme une grande illusion.
Le fait d’associer Sirius au divin et de même le considérer comme le berceau des »grands enseignants » de l’humanité n’est pas seulement ancré dans la mythologie de quelques civilisations primitives : c’est une croyance répandue qui a survécu (et s’est même intensifié) jusqu’à aujourd’hui. Nous étudierons l’importance de Sirius dans les temps anciens, analyserons sa prédominance dans les sociétés secrètes et examinerons ces concepts ésotériques tels qu’ils se sont transmis dans la culture populaire.

DANS LES ANCIENNES CIVILISATIONS

Dans l’Égypte ancienne, Sirius était vu comme la plus importante étoile du ciel. Sur le plan astronomique il fut en fait le fondement de tout le système religieux égyptien. Il était révéré en tant que Sothis et était associé à Isis, la déesse maternelle de la mythologie égyptienne. Isis est l’aspect féminin de la trinité formée par elle-même, Osiris et leur fils Horus. Les anciens égyptiens tenaient Sirius en tel égard que la plupart de leur déités était associée, de près ou de loin, à l’étoile. Anubis, le dieu de la mort à tête de chien, avait un lien évident avec l’étoile du chien et Toth-Hermès, le grand enseignant de l’humanité, était aussi lié ésotériquement à l’étoile.

Le système de calendrier égyptien était basé sur le lever héliaque de Sirius qui survenait juste avant l’inondation annuelle estivale du Nil. Le mouvement céleste de l’étoile était également observé et révéré par les anciens grecs, les sumériens, les babyloniens et d’autres nombreuses civilisations. L’étoile était donc sacrée et son apparition dans le ciel s’accompagnait de fêtes et célébrations. L’étoile du chien annonçait la venue de la chaleur et des jours de sécheresse de juillet et d’août, donc le terme populaire était la »canicule » (du latin »canis », le chien, NdT)

Plusieurs chercheurs en occultisme auraient prétendu que la Grande Pyramide de Gizeh était construite en alignement parfait avec des étoiles, spécialement Sirius. L’éclat de ces étoiles aurait servi dans des cérémonies de Mystères égyptiens.
Cet ancien peuple (les Égyptiens) savait qu’une fois par an, le soleil est en ligne avec l’étoile du chien. Par conséquent, la Grande Pyramide a été construit de telle sorte que, à ce moment sacré, la lumière de l’étoile du chien tombe sur la "pierre de Dieu" carré à l’extrémité supérieure de la Grande Galerie, descendant sur ??la tête du grand-prêtre, qui a reçu la superbe Force solaire et la recherche par sa propre perfection du corps solaire de transmettre aux autres initiés cette stimulation supplémentaire pour l’évolution de leur divinité. Tel était donc le but de la "`pierre de Dieu’, sur laquelle dans le rituel, Osiris est assis à lui donner (l’éclairer) la couronne ATF ou de la lumière céleste." " Le Nord et le Sud de cette couronne est l’amour", proclame un hymne égyptien." Et ainsi, tout au long de l’enseignement de l’Egypte, la lumière visible a été que l’ombre de la lumière invisible, et dans la sagesse de l’ancien pays des mesures de la vérité ont été les années les plus grandes.
– Marshall Adams, The Book of the Master
Des découvertes scientifiques récentes relatives à la Grande Pyramide et à ses mystérieuses cheminées d’aération ont amené les chercheurs à confirmer plus avant l’importance de Sirius pour la pyramide.
L’alignement de l’étoile avec la Grande Pyramide de Gizeh.
Orion (assimilé au dieu Osiris) s’aligne avec la Chambre du
Roi tandis que Sirius (assimilé à la déesse Isis) s’aligne
avec la Chambre de la Reine.
Un aspect fascinant de Sirius est la cohérence de son symbolisme et les significations qui s’y rapportent. Plusieurs grandes civilisations ont vraiment associé Sirius à un personnage ressemblant à un chien et visualisé l’étoile soit comme la source, soit comme le but final d’une force mystérieuse. Pour l’astronomie chinoise et japonaise, Sirius est connu comme »l’étoile du loup céleste ». Plusieurs tribus indigènes d’Amérique du nord se sont référés à l’étoile en termes canins :
les tribus Seri et Tohono O’odham du sud-ouest décrivent Sirius comme un "chien qui suit le mouflon", alors que Blackfoot (indien américain) l’appelle "Visage de chien". Les Cherokees couplaient Sirius avec Antarès comme étoile-chien gardienne du "Chemin des Âmes". La tribu du chien au Nebraska le connaissait comme "l’étoile du loup", tandis que d’autres branches de la tribu le nommaient "l’étoile coyote". Plus au nord, les inuits d’Alaska l’appelaient "chien de la lune"
– J.B. Holberg, Sirius: Brightest Diamond in the Night Sky

LA TRIBU DES DOGONS & L’ATLANTIDE

En 1971, l’auteur américain Robert Temple publia un livre controversé intitulé Le mystère de Sirius, dans lequel il prétendait que les Dogons (une ancienne tribu africaine du Mali) connaissaient des détails sur Sirius impossibles à connaître sans un télescope. Selon lui, les Dogons avaient compris la nature binaire de Sirius, qui est en fait, composé de deux étoiles nommées Sirius A et Sirius B. Ceci amena R. Temple à penser que les Dogons avaient des connexions ” directes ” avec des êtres de Sirius. Pendant que certains pourraient dire ” Vous ne pouvez pas être de Sirius ” (désolé), un grand nombre de sociétés secrètes (qui ont eu historiquement dans leurs rangs certaines parmi les personnes les plus influentes au monde) et de systèmes de croyances enseignent une connexion mystique entre Sirius et l’humanité.

Dans la mythologie dogon, l’humanité serait née du Nommo, une race d’amphibiens qui étaient des habitants d’une planète entourant Sirius. Ils seraient ” descendus du ciel dans un vaisseau accompagné de feu et de tonnerre. ” et auraient communiqué une connaissance approfondie aux humains. Ceci a conduit Temple à établir la théorie que les Nommos étaient des habitants extraterrestres de Sirius qui voyagèrent vers la terre à un moment donné dans un lointain passé pour enseigner les anciennes civilisations (comme les égyptiens et les Dogons) sur le système d’étoiles de Sirius ainsi que sur notre propre système solaire. Ces civilisations intégreront ensuite les enseignements des Nommos dans leurs religions et les feront converger vers leurs Mystères.

Le système mythologique dogon est remarquablement semblable à ceux d’autres civilisations telles que les sumériens, les égyptiens, les israélites et les babyloniens, car il inclut le mythe archétypal d’un ” grand enseignant qui vient du ciel “. En fonction de la civilisation, ce grand enseignant est connu soit comme Enoch, Thot ou Hermès Trismégiste et aurait appris des sciences théurgiques à l’humanité. Dans les traditions occultes, on croit que Thot-Hermès a enseigné le peuple d’Atlantide, qui, selon la légende, serait devenu la civilisation la plus avancée au monde avant que le continent tout entier ne soit submergé par un grand déluge (des versions d’une inondation peuvent être retrouvées dans les mythologies d’un nombre incalculable de civilisations). Les survivants de l’Atlantide voyagèrent par bateau vers plusieurs pays, dont l’Egypte, où ils transmirent leur connaissance avancée. Les occultistes pensent que l’inexplicable ressemblance entre civilisations éloignées (comme les mayas et les égyptiens) peuvent s’expliquer par leur contact commun avec les atlantes.

Thot-Hermès Trismégiste est-il l’équivalent du Nommos des Dogons, qu’ils pensent être originaire de Sirius ? Des anciens textes concernant Hermès le décrivent comme un enseignant de mystères qui ” venait des étoiles “. De plus, Thot-Hermès était en lien direct avec Sirius dans la mythologie égyptienne.

L’interprétation de la mythologie d’anciennes cultures n’est pas une science exacte et les liens sont de manière inhérente difficiles à prouver. Pourtant le lien symbolique entre Sirius et une connaissance occulte est apparue tout au long de l’histoire et a continuellement voyagé à travers les âges. En fait, il est révéré aujourd’hui comme il y a des millénaires. Les sociétés secrètes modernes, telles les Franc-Maçons, les Rosicruciens et la Golden Dawn (qu’on considère comme ordres hermétiques par le fait que leurs enseignements sont basés sur ceux d’Hermès Trismégiste), attribuent toutes une extrême importance à Sirius. Un regard averti sur leur symbolisme donne un aperçu de la profonde connexion entre Sirius et la philosophie occulte.

SIRIUS, SYMBOLISME OCCULTE & SOCIÉTÉS SECRÈTES

Prétendre que Sirius est ” important ” pour les ordres hermétiques serait un énorme euphémisme. L’étoile du chien n’est rien d’autre que le pivot d’enseignements et de symboles des sociétés secrètes. La preuve ultime : de nombreuses sociétés secrètes sont encore nommées d’après l’étoile.

DANS LE TAROT

La 17ème lame majeure du tarot s’appelle "L’étoile" (ou "Les étoiles",selon les tarots, NdT)et met en scène une jeune fille agenouillée avec un pied dans l’eau et l’autre sur la terre; son corps suggère la forme d’une svastika. Elle a deux urnes, dont elle verse le contenu sur terre et dans l’eau. Au-dessus de sa tête il y a 8 étoiles, l’une d’elles étant exceptionnellement grande et lumineuse. Le Comte de Gébelin estime que la grande étoile est Sothis ou Sirius ; les autres 7 étoiles sont les planètes sacrées des anciens. Il pense que la figure féminine est Isis en action qui déclenche les inondations du Nil, accompagnée du lever de l’étoile du chien. La représentation non vêtue d’Isis peut signifier que la Nature ne reçoit son vêtement de verdure que lorsque les eaux du Nil ont libéré la germination des plantes et des fleurs.
Manly P. Hall
The Secret Teachings of all Ages

DANS LA FRANC-MAÇONNERIE

Dans les loges maçonniques, Sirius est connu comme »l’étoile embrasée » et un simple regard à sa mise en valeur dans le symbolisme maçonnique révèle son immense importance. L’auteur franc-maçon William Hutchinson a écrit à propos de Sirius : »c’est l’objet primordial et le plus haut placé qui requiert notre attention dans la Loge. »De la même manière que la lumière de Sirius fait son chemin dans la Grande Pyramide pendant les initiations, elle est symboliquement présente dans les loges maçonniques.
Les anciens astronomes ont vu tous les grands symboles de la Franc-maçonnerie dans les étoiles. Sirius brille dans nos loges comme l’étoile embrasée.
Albert Pike
Morals and Dogma
Sirius, l’étoile embrasée, au centre du
dallage franc-maçon en mosaïque.
L’étoile embrassée brille au-dessus des
membres d’une loge maçonnique
Dans la Franc-maçonnerie, on enseigne que l’étoile embrasée est un symbole de divinité, d’omniprésence (le Créateur est présent partout) et d’omniscience (le Créateur voit et connaît tout). Sirius est de ce fait »l’endroit sacré » que tous les Maçons doivent atteindre :

c’est la source du pouvoir divin et la destination divine des individus. Ce concept est souvent représenté dans l’art maçonnique.
Oeuvre maçonnique
représentant Sirius, l’étoile
embrasée, comme destination
du voyage d’un franc-maçon.
Pour arriver à la perfection, l’initié doit comprendre et intégrer avec succès la nature duelle du monde (le bien et le mal ; le masculin et le féminin ; le noir et le blanc, etc.) par une métamorphose alchimique. Ce concept est représenté symboliquement par l’union d’Osiris et d’Isis (les principes mâle et femelle) qui donne naissance à Horus, l’enfant-étoile, personnage semblable au Christ, l’homme parfait de la Franc-maçonnerie – qui est l’égal de l’étoile embrasée.
Le soleil et la lune…représentent les deux grands principes…le masculin et le féminin…les deux répandent leur lumière sur leur fils, l’étoile embrasée, ou Horus.
– Ibid.
Le hiéroglyphe égyptien représentant Sirius a été interprété ésotériquement comme la représentation de la trinité cosmique.
Le hiéroglyphe représentant
Sirius contient trois éléments :
un obélisque »phallique »
(représentant Osiris), un dôme
semblable à une matrice
(représentant Isis) et une étoile
(représentant Horus).
Ce concept est si crucial pour les franc-maçons qu’il a été incorporé dans la plupart des grandes structures du monde.
Le monument de Washington, obélisque égyptien
représentant le principe mâle, est directement
connecté au dôme du Capitole, représentant le
principe féminin. Ensemble ils produisent Horus
une énergie invisible représentée par Sirius.
Comme l’a déclaré Albert Pike ci-dessus, le dieu égyptien Horus et l’étoile Sirius sont souvent associés. En symbolique maçonnique, l’œil d’Horus (ou Œil qui voit tout) est souvent décrit entouré de la lumière de Sirius.
Une planche maçonnique décrit le soleil
au-dessus du pilier de gauche (représentant
le masculin), la lune au-dessus du pilier de
droite (représentant le féminin) et Sirius
au-dessus du pilier central, représentant
"l’homme parfait" ou Horus, le fils d’Isis et
Osiris. Notez »l’oeil d’Horus » sur Sirius.
L’oeil d’Horus à l’intérieur d’un
triangle (symbolisant la divinité)
entouré par l’éclat de Sirius,
l’étoile embrasée
L’Oeil qui voit tout à l’intérieur
de l’étoile embrasée dans
l’art maçonnique.
Étant donnée la corrélation symbolique entre l’Oeil qui voit tout et Sirius, la photo suivante devient évidente.
La lumière derrière l’Oeil qui voit tout sur le billet de un
dollar américain n’est pas celle du soleil mais celle de
Sirius. La Grande Pyramide de Gizeh a été construite en
alignement avec Sirius et on le montre donc brillant juste
au-dessus de la Pyramide. Un hommage rayonnant à
Sirius est de ce fait dans la poche de millions de citoyens.

L‘ORDRE DE L’ÉTOILE D’ORIENT

Le symbole de l’OEO est une étoile inversée,
semblable à l’étoile embrasée de la
Franc-maçonnerie.
Considéré comme la »version féminine » de la Franc-maçonnerie (bien que les hommes puissent y participer), l’Ordre de l’Étoile d’Orient (OEO) est directement nommé d’après Sirius, "l’étoile qui brille au levant". Une explication générale pour le public des origines du nom de l’ordre prétend qu’il provient de l’étoile du levant qui a conduit les trois mages à Jésus-Christ. En regardant la signification occulte du symbolisme de l’ordre il est clair que l’OEO est une référence à Sirius, l’étoile la plus importante de la franc-maçonnerie.
Oeuvre d’art de l’OEO
dépeignant Sirius au-dessus de
la Grande Pyramide.

MADAME BLAVATSKY, ALICE BAILEY & LA THÉOSOPHIE

Héléna Blavatsky et Alice Bailey, les deux principales figures de la théosophie, ont toutes deux considéré Sirius comme la source d’un pouvoir ésotérique. Blavatsky a déclaré que l’étoile Sirius exerçait une influence mystique et directe sur le ciel tout entier et était lié à toutes les grandes religions de l’antiquité.

Alice Bailey voit l’étoile du chien comme la vraie "Grande Loge Blanche" et croit qu’elle est le foyer de la "hiérarchie spirituelle". Elle considère pour cette raison Sirius comme "l’étoile de l’initiation".
C’est la grande étoile de l’initiation parce que notre hiérarchie (une expression du second aspect de la divinité) est sous la surveillance ou le contrôle spirituel magnétique de la Hiérarchie de Sirius. Ce sont les influences majeures de contrôle par laquelle le Christ cosmique fonctionne sur le principe de Christ dans le système solaire, sur la planète, dans l’homme et dans les formes inférieures de l’expression de la vie. C’est ésotériquement appelé « l’étoile brillante de la sensibilité. »
Alice Bailey
Esoteric Astrology
À la différence de nombreux écrivains ésotériques, Bailey considère que Sirius a un grand impact sur la vie des hommes.
Tout ce qui peut être fait ici en traitant de ce sujet profond est d’énumérer brièvement quelques-unes des influences cosmiques qui certainement affectent notre terre, et produisent des résultats dans la conscience des hommes partout dans le monde, et qui, au cours du processus d’initiation, apportent certains phénomènes spécifique.

D’abord et avant tout, l’énergie ou la force émanant du soleil Sirius. Si on peut l’exprimer ainsi, l’énergie de la pensée, ou la force de l’esprit, dans sa totalité, atteint le système solaire à partir d’un centre cosmique lointain via Sirius. Sirius agit comme un émetteur ou un centre focalisant, d’où ces influences qui produisent la conscience de soi chez l’homme.
Alice Bailey
Initiation, Human and Solar

ALEISTER CROWLEY, LE A.A. & KENNETH GRANT

En 1907, Crowley initia son propre ordre occulte qu’il appela A.A. – un raccourci pour Argentium Astrum, qu’on peut traduire par ‘l’Ordre de l’Étoile d’Argent’. Cette étoile d’argent était bien sûr, une référence à Sirius. Même si Crowley s’est presque toujours référé à l’étoile du chien en termes voilés, la totalité de sa philosophie magique, depuis son développement en tant que jeune franc-maçon jusqu’à ses dernières années à la tête de l’OTO (Ordo Templis Orientis, l’ordre du temple d’orient), est tout à fait en accord avec une influence sirienne (relative à Sirius, NdT), qui a été identifiée et exprimée par d’autres écrivains de son époque. Son contact supposé avec un ange gardien sacré qui l’a conduit plus tard à écrire en channeling le Livre de la Loi, semble avoir son origine dans Sirius.

Si Crowley a utilisé des mots codés pour décrire Sirius, son protégé Kenneth Grant a écrit explicitement et de manière extensive sur l’étoile du chien. À travers tous ses nombreux livres, il a souvent décrit Sirius comme étant un puissant centre de pouvoir magnétique magique. Sa croyance que l’étoile détient une clé centrale pour déverrouiller les mystères des traditions égyptiennes et typhoniennes se renforça avec le temps et devint un foyer central de sa recherche. Une des plus importante et controversée thèse de Grant fut sa découverte du »courant Sirius/Seth », qui est une dimension extraterrestre connectée à Sirius, à la Terre et à Seth, le dieu égyptien du chaos – qui fut plus tard assimilé à Satan.
Set est l’initiateur, l’ouvreur de la conscience des hommes aux rayons du dieu immortel caractérisé par Sirius – Le Soleil dans le Sud.
Kenneth Grant
The Magical Revival
Sirius, ou Set, est de l’original « un décapité » – la lumière de la région inférieure (au sud) qui était connue (en Egypte) en tant que (le chien), d’où Set-An (Satan), Seigneur des Enfers , le lieu de la chaleur, plus tard interprété dans un sens moral comme «l’enfer».
– Ibid.
Bien que chaque philosophie occulte décrive Sirius de façon légèrement différente, il est toujours systématiquement considéré comme le »soleil derrière le soleil », la vraie source de pouvoir occulte. Il est perçu comme le berceau de la connaissance humaine et la croyance en l’existence d’une forte connexion entre l’étoile et la planète Terre ne semble jamais anachronique. Existe-t-il un vrai lien entre Sirius et la Terre ? L’étoile du chien est-elle un symbole ésotérique représentant quelque chose qui se passe dans le royaume spirituel ? Ou bien les deux ?
Une chose est sûre, le culte de Sirius n’est pas une »chose du passé » et est toujours vivant aujourd’hui. Un regard en profondeur de notre culture populaire, qui est fortement influencée par le symbolisme occulte, révèle de multiples références à Sirius.

SIRIUS DANS LA CULTURE POPULAIRE

Des références directes à Sirius dans la culture populaire sont bien trop nombreuses pour être énumérées (par exemple regardez le nom et le logo de la plupart des radio satellite dans le monde ). Un aspect d’analyse plus intéressant de la culture populaire sont les références codées à Sirius. De grands films ont fait, bien que voilées , de profondes références à l’étoile du chien (apparemment voulues par ceux qui »sont dans le coup »), dans lesquels l’étoile joue un rôle toujours attribué aux Mystères : celui d’initiateur et d’enseignant divin. En voici quelques exemples.
Dans le Pinocchio de Disney, basé sur une histoire écrite par le franc-maçon Carlo Collodi, Gepetto prie l’étoile la plus brillante du ciel pour avoir un »vrai petit garçon ». La Fée Bleue (sa couleur est une référence à la lumière bleu clair de Sirius) descend alors des cieux pour donner vie à Pinocchio. À travers la quête de la marionnette pour devenir un garçon (une allégorie de l’initiation ésotérique), la Fée Bleue guide Pinocchio vers le »droit chemin ». Sirius est donc représenté comme source de vie, guide et enseignant.

Le thème de la chanson du film Pinocchio est aussi une ode à Sirius :
Quand vous souhaitez aller sur une étoile, ça ne fait aucune différence de qui vous êtes
Tout ce que votre cœur désire viendra à vous

Si votre coeur est dans vos rêves, aucune demande n’est trop extrême
Quand vous souhaitez aller sur une étoile comme le font les rêveurs

(Le destin est bon, il apporte à ceux qui aiment
L’accomplissement de leur douce nostalgie secrète)

Comme un coup de tonnerre dans le bleu,
Quand vous souhaitez aller sur une étoile, vos rêves deviennent réalité
Dans Harry Potter, le personnage nommé Sirius Black est très
probablement une référence à Sirius B (l’étoile "plus sombre" 
du système binaire de Sirius). C’est le parrain de Harry Potter,
ce qui fait de Sirius, une fois encore, un enseignant et un guide.
Le magicien peut se transformer en un gros chien noir, autre
lien avec l’étoile du chien.
Dans le Truman Show, un projecteur – qui sert à imiter la lueur
d’une étoile dans le monde truqué de Truman – tombe du ciel
et le touche presque. La marque sur le projecteur l’identifie à
Sirius. La rencontre de Truman et de Sirius lui donne un regard
de "vraie connaissance" et le pousse vers une quête de la vérité.
Sirius est par là "l’étoile de l’initiation". Il a obligé Truman à
prendre conscience des limites de son monde de studio
(notre monde matériel) et l’a conduit à se libérer
(émancipation spirituelle).

EN CONCLUSION

Depuis l’aube de la civilisation jusqu’aux temps modernes, depuis les tribus disparues d’Afrique jusqu’aux grandes capitales du monde moderne, Sirius a été – et est toujours – vu comme un donneur de vie. Malgré la disparité entre les cultures et les époques, les mêmes mystérieux attributs sont donnés à l’étoile du chien, qui peut nous faire nous demander : comment toutes ces définitions peuvent-elles se synchroniser si parfaitement ? Existe-t-il une source commune à tous ces mythes concernant Sirius ? L’étoile du chien est invariablement associée à la divinité et considérée comme source de connaissance et de pouvoir. Ces connexions sont particulièrement évidentes quand on examine les enseignements et le symbolisme des sociétés secrètes, qui ont toujours enseigné un lien mystique avec ce corps céleste particulier. Existe-t-il un lien secret entre l’évolution humaine et Sirius ? Déverrouiller ce secret reviendrait à déverrouiller l’un des grands mystères de l’humanité.
Awake
Administrateur
L’opinion publique est la clé. Avec l’opinion publique, rien ne peut faillir. Sans lui, rien ne peut réussir. Celui qui manipule les opinions est plus important que celui qui applique les lois. – Abraham Lincoln
Awake on FacebookAwake on GoogleAwake on Twitter

Commentaire

Il n'y a pas encore de commentaires sur ce post. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

d92708043b571b4aed98d0ffd37504daiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

Pin It on Pinterest

Partages
PARTAGER