Dirigée par la styliste préférée de l’élite, Bea Akerlund, la nouvelle campagne publicitaire d’Ikea est une démonstration flagrante du symbolisme de l’élite occulte.

Ikea a embauché Bea Akerlund, le styliste le plus en vue de l’industrie, pour créer une ligne d’objets bon marché et inutiles. Et la campagne publicitaire entourant ces objets bon marché et inutiles est basée à 100% sur le projet le plus horrible connu de l’humanité : la programmation Monarch. Ça a du sens, non ?

Simplement en regardant l’image en haut de cet article, la plupart des lecteurs ont probablement identifié la référence claire et indubitable à la programmation Monarch. Et il y a beaucoup plus. Mais les gens d’Ikea ne pouvaient pas s’attendre à autre chose en embauchant Bea Akerlund. En effet, elle et son mari – le directeur vidéo influent Jonas Akerlund – ont façonné la culture pop et l’ont infusée avec l’imagerie de l’élite pendant des années. Et ce n’est pas exagéré.

Bea Akerlund

Une des innombrables photos symboliques trouvées sur le compte Instagram de Bea Akerlund.

Le travail de Bea Akerlund est partout et a été présenté plusieurs fois sur The Vigilant Citizen. Elle a travaillé pour Paparazzi de Lady Gaga, Hold It Against Me et Work B * tch de Britanny Spears, Lemonade de Beyoncé et d’innombrables autres – souvent avec son mari Jonas Akerlund en tant que réalisateur vidéo. Bea est aussi à l’origine de la performance très occulte de Madonna en 2012 dans le Superbowl.

L’entrée de Madonna au Superbowl 2012 a célébré la Grande Prêtresse de l’industrie et reproduit la carte de tarot « Le Chariot ».

Chaque article lié ci-dessus fournit des tonnes d’exemples de l’accent d’Akerlund sur le symbolisme occulte de l’élite, le MK-ULTRA. Cependant, c’est avec des actes moins connus que transparaît le véritable esprit non filtré de l’Akerlunds.

Bea a travaillé plusieurs fois avec le groupe suédois Ghost. Comme vous pouvez le voir, tout est dans le satanisme explicite.

Non seulement les Akerlund façonnent l’imagerie visuelle entourant les plus grandes pop stars du monde, mais ils créent aussi des campagnes publicitaires pour les plus grandes entreprises mondiales telles que H & M, Virgin Mobile, Adidas, Citroën, Dell, McDonald, Panasonic, Puma, Miller Light, Nike, 7-Up, BMW, Ford, Toyota, Nissan, Visa Business Card.

La dernière méga-corporation sur la liste : Ikea.

Omedelbar

La campagne publicitaire faisant la promotion de la collection Omedelbar mélange des motifs hypnotiques avec une musique fanfare de cirque qui crie : « Je perds la tête ». Et, dès le début, il ne fait aucun doute que nous sommes dans le territoire de la programmation Monarch.

Bea est dans une pièce avec des rayures noires et blanches dualistes – une partie importante de la programmation MK. Elle porte une robe style léopard qui est associée à la programmation Sex Kitten et utilisée pour identifier les esclaves Beta.

L’annonce fait ensuite référence à une autre base de la programmation Monarch : Alice au pays des merveilles.

Bea tient une horloge – pas très différente du lapin blanc d’Alice au pays des merveilles.

Le lapin blanc sur une affiche d’Alice au pays des merveilles.

Dans Alice au pays des merveilles, Alice suit le lapin blanc à travers le miroir dans un monde non sensuel et confus où tout peut arriver. Dans la programmation Monarch, le « pays des merveilles » représente l’état dissocié de l’esclave qui est entièrement contrôlé par le gestionnaire.

Le Lapin Blanc est une figure de programmation pour Alice au pays des merveilles qui vous permettra d'aller dans des endroits autrement inaccessibles pour l'aventure. Il représente le maître. Le lapin blanc est une figure importante pour l'esclave.

Fritz SpringmeierLa formule illuminati pour créer un esclave de contrôle mental

La scène suivante confirme que tout cela concerne la programmation Monarch et rien d’autre.

Bea ouvre une boîte et les papillons monarch s’envolent. Cela ne peut pas être plus flagrant sur le symbolisme MK Monarch.

Ensuite, les choses vont plus loin dans le monde trouble du MK.

Bea boit deux verres d’une boisson non identifiée.

Dans le cliché suivant, elle repose sur le sol, sans vie. Est-ce une référence à la prise de drogues des esclaves pendant les traumatismes et la programmation ?

La capture d’écran ci-dessus est significative pour une autre raison : Il s’agit d’une reconstitution de peintures faites par une survivante réelle du contrôle mental Monarch : Kim Noble.

Les peintures de Kim Noble « Waiting Rose » et « Crying Rose » représentent un esclave portant des vêtements dualistes dans une pièce avec un fond dualiste.

Dans la première peinture, la fille tient une rose dans ses mains. Dans la seconde, la fille pleure et la rose est sur le sol, détruite. Cela peut représenter l’esclave après avoir été « déflorée » par son gestionnaire.

« Sous la table » – un autre tableau de Noble qui se concentre sur les modèles dualistes et des références à des abus par un gestionnaire sans visage.

Oui, vous lisez toujours un article sur une publicité Ikea. Pensiez-vous que les choses deviendraient si sombres ? Eh bien, c’est le monde dans lequel nous vivons maintenant. C’est ce qui est actuellement promu dans les médias.

Des miroirs, des lunettes, des reflets – toutes les parties importantes de la programmation MK.

Vous pouvez maintenant vous coucher littéralement et dormir sur le signe d’un œil.

Bea fait des cornes de diable avec les choses pour les mains qu’elle vend. Tellement de créativité.

En conclusion

Le fait que Bea et Jonas Akerlund se voient confier des contrats lucratifs par les plus grandes entreprises du monde ne devrait pas surprendre. Ils sont les créateurs d’images préférés de l’élite. Tout ce qu’ils font est imprégné des obsessions maladives de l’élite : contrôle mental, abus rituel, satanisme mêlés de « style » et de « glamour ».

Ils ont façonné les images des stars les plus influentes du monde telles que Lady Gaga, Beyoncé, Katy Perry, Britney Spears et d’innombrables autres. Ils sont une raison majeure pour laquelle la culture pop est maintenant un pool d’homogénéité où tous les «artistes» finissent par afficher le même symbolisme. Le style personnel et l’imagerie visuelle étaient un moyen pour les artistes d’exprimer leur individualité, leur nature rebelle et leur vision du monde unique. Maintenant, le « style » et la « mode » sont un uniforme indiquant la soumission à l’ordre du jour de l’élite. Et, maintenant, ils vous vendent cet uniforme.

© Traduit par Ordo Ab Chao

vigilant citizen
  • 6
leo. neque. facilisis felis nec Aliquam id, Lorem nunc id pulvinar

Partager avec un ami