Ex-Pussycat DollS Kaya Jones: "Le groupe était un réseau de prostitution"

Kaya Jones
La chanteuse Kaya Jones, ex-membre de "The Pussycat Dolls", affirme que les membres de l'industrie de la musique l'ont "fait circuler".

Kaya Jones a été découvert par R Kelly quand elle avait 13 ans et a signé avec Capitol Records à l'âge de 16 ans. En 2003, elle a été auditionné et a été sélectionné pour faire partie du groupe de filles The Pussycat Dolls. Elle a ensuite déménagé chez Interscope Records et est passée sous la tutelle du producteur de musique Jimmy Iovine.

Seulement deux ans plus tard, Jones quitta le groupe alors qu'elle enregistrait son premier album en affirmant que "ce n'était plus amusant d'être dans le groupe". Dans une interview avec Yahoo! Singapour, Jones a déclaré :
"Quand tout le monde n'est pas sur la même page, cela affecte le groupe, donc je pense que c'était le pire et j'ai décidé de partir. Ce n'était pas parce que je voulais être en solo et que je ne voulais plus être dans un groupe, je suis parti parce que ça a cessé d'être agréable, ça a cessé d'être amusant."
The Pussycat Dolls
Aujourd'hui, 12 ans après avoir quitté le groupe, Kaya a lancé une série de tweets explosifs expliquant pourquoi il n'était "plus amusant" d'être une poupée Pussycat. Non seulement c'était "plus amusant", mais c'était un cauchemar.

Twitterstorm

Le 12 octobre, Jones a commencé à poster des tweets sur "l'élite hollywoodienne", probablement en réponse à la débâcle de Harvey Weinstein.
"S'il vous plaît Hollywood commence à dire la vérité! Exposer la vérité! Il est temps pour un nouveau Hollywood. Un où l'art est de la pensée originale non sexuelle"
"En fait, je connais autant d'hommes que de femmes qui ont été abusés dans l'industrie du divertissement par les élites hollywoodiennes. Nous sommes paralysés à cela. C'est faux"
Le 13 octobre, Kaya a posté sur le fait d'être "abusé", "drogué". "Réduit au silence" et "sur la liste noire".
"J'espère que toutes les élites hollywoodiennes sont un peu nerveuses ce soir. Qui sait peut-être demain votre famille et vos amis découvriront qui vous êtes vraiment"
"Essayé de nous faire taire, nous a rendus plus forts. Essayé de nous droguer, mais nous étions bien éveillés. Essayé de nous mettre en liste noire, mais les fans ont suivi. Nous ne sommes plus des enfants"
"Les enfants avec qui vous avez foiré ont survécu à la maltraitance, nous sommes des adultes maintenant. Est-ce que vous êtes prêt à combattre ?"
Elle a ensuite fait des déclarations explosives à propos de The Pussycat Dolls, affirmant qu'il s'agissait avant tout d'un "réseau de prostitution". Elle a même ajouté qu'elle tenait un journal et une chronologie des événements.
"Ma vérité.Je n'étais pas dans un groupe de filles. J'étais dans un réseau de prostitution. Oh et nous sommes arrivés à chanter et devenir célèbre. Alors que tous ceux qui nous possédaient ont fait des $"
"A quel point était-ce ? les gens me demandent assez que je me suis éloigné de mes rêves, le groupe et un contrat de 13 millions de dollars. Nous savions que nous allions à la première place"
Un tweet énigmatique semble accuser le fondateur de The Pussycat Dolls pour la mort d'un membre du groupe de filles G.R.L.
"Je veux que la cheftaine de l'enfer me confesse pourquoi une autre fille de son groupe s'est suicidée ? Dites au public comment vous nous avez brisé mentalement"
Le tweet ci-dessus est clairement destiné à Robin Antin, le fondateur des Poupées, l'appelant "la cheftaine de l'enfer".
Robin Antin, fondatrice des Pussycat Dolls.
Antin a commencé sa carrière dans l'industrie en tant que danseuse et chorégraphe. Elle a ensuite construit un littéral un empire "Pussycat".
"En 1995, elle fonde la troupe moderne burlesque Pussycat Dolls. En 2005, elle s'est diversifiée dans divers médias, y compris un groupe d'enregistrement pop avec des succès internationaux, un lieu de boîte de nuit de Las Vegas et floorshow, diverses marchandises, et une série télévisée de réalité. Depuis, elle a créé d'autres groupes de filles, notamment Girlicious, les Paradiso Girls et G.R.L."
– Wikipedia, Robin Antin
G.R.L. était le groupe le plus réussi après The Pussycat Dolls et a été signé à Lukasz "Dr. Luke" label de Gottwald: Kemosabe.

Le 5 septembre 2014, Simone Battle, membre de G.R.L. a été retrouvé morte à l'âge de 25 ans. La cause de la mort a été déclarée suicide par pendaison. Un porte-parole de Battle a déclaré qu'elle "souffrait de dépression en raison de problèmes financiers".
Simone Battle
Dans son tweet, Jones accuse apparemment Antin de sa mort, en déclarant :
"Pourquoi un autre de ses filles d'un groupe s'est suicidé ? Dites au public comment vous nous avez brisé mentalement"
Fait bizarre: la bio d'Antin sur Wikipedia répertorie une de ses occupations sous le nom de "Madame Hollywood".
Biographie de Robin Antin la listant
comme "Madame Hollywood". 
Mise à jour : "Hollywood Madame" a été supprimé de sa bio Wikipédia.

Le nom Hollywood Madame est associé à Heidy Fleiss qui a mené une opération d'escorte massive dans les années 1990. La page d'Antin était-elle "piratée" ?

Dans ses tweets suivants, Kaya Jones a ensuite expliqué les mécanismes du contrôle de l'industrie.
"Pour être en dehors de l'équipe, vous devez être un joueur d'équipe. Ce qui signifie dormir avec qui ils disent.. Si vous ne le faites pas, ils n'ont rien sur vous pour un levier"
"Oui, j'ai dit levier. C'est-à-dire après qu'ils vous ont expulsés ou qu'ils vous ont accroché à la drogue, ils l'utilisent contre vous. Correct. Victimiser à nouveau la victime"
"C'est pourquoi j'ai tellement de respect pour nos militaires. J'ai traversé la guerre. Mais mes cicatrices, vous ne pouvez pas les voir. Au moins, la vraie guerre est honnête"
"Pourquoi ne le signalons-nous pas? Parce que nous sommes tous abusés ! Personnellement, j'ai été prévenu si je dis que je vais ... tu sais finir mort ou plus de carrière"
"Eh bien ... tuant ou tuant ton âme quelle est la différence. Vous le faites pour eux. Les adolescents vont en prison pour moins cher. Sera Hollywood ?"
Dans les jours qui ont suivi, Jones a répondu à ceux qui prétendent qu'elle faisait cela tout en allant à Robin Antin et Jimmy Iovine.
"A tous ceux qui pensent que j'ai inventé, pourquoi voudrais-je avoir une cible sur mon dos / prétendre avoir été utilisé et abusé? Pas exactement un bon coup d'oeil"
"Wow pendant une seconde, j'ai juré que tu parlais de Robin, Ron et Jimmy"
Ellen Barkin : "Je reviens un long moment avec Harvey. Il est une sangsue, un parasite, un vampire qui a vécu du sang des hommes et des femmes suprêmement talentueux. Le nec plus ultra des starfuckers, pas l'étoile. Son seul vrai talent était dans sa capacité à exploiter le talent des autres."
"Les avocats vous sont donnés et nommés. Si vous essayez d'utiliser un autre, c'est un briseur d'affaire. Fin de la conversation. Nous étions tous remplaçables"
"Robin et la maison de disques ont fait beaucoup d'argent. Nous, Pussycat Dolls, avons été payés 500 $ par semaine. Pendant que nous étions abusés et utilisés. Réalité !"
"Je sens enfin le poids que j'ai retenu dans mon cœur. Il a été difficile de tenir des mensonges pour les gens qui m'ont brisé. Plus Jamais"
"J'espère que plus de femmes et d'hommes sortiront et partageront leurs abus et leurs souffrances. Nous devons faire toute la lumière sur cette question dans le secteur du divertissement"
"Les abus sont des abus. Peu importe si c'est de la musique 💔 mentale, physique ou émotionnelle 🎶 l'industrie a besoin d'un nettoyage"
"Il vaut mieux ne pas être défensif et attaquer quand vous êtes coupable. Désolé, votre château de cartes s'écroule. Tout le monde va bientôt connaître la vérité ...."
"C'est vraiment triste de voir Hollywood à peine parler du mauvais traitement des artistes. Seuls les artistes parlent ! Pas de cadres ?🤔

Réactions

Robin Antin a déclaré à The Blast le 15 octobre que les affirmations de Kaya Jones sont des "mensonges dégoûtants et ridicules", ajoutant qu'elle "cherche clairement ses 15 minutes". Antin aurait été surprise que Jones parlerait sur les Pussycat Dolls, déclarant que :
"Jones était en fait juste un essai et jamais un membre officiel du groupe. Jones était l'une des nombreuses filles qui ont été auditionné pour le groupe au fil des ans, mais n'est jamais devenue un élément permanent."
En ce qui concerne le tweet de Jones sur Simone Battle, Antin a déclaré :
"Ce n'est pas seulement méchant, mais c'est insondable et irrespectueux envers tous ceux qui travaillent à la prévention et à la sensibilisation du suicide. Antin dit qu'élancer un suicide d'une manière aussi effrontée non seulement effraie la famille, mais aussi les millions de personnes qui ont aimé et soigné Simone."
Des sources affirment que l'avocat du groupe rédige une lettre juridique avertissant Jones de "cesser de répandre des mensonges et d'endommager la marque", ou de faire face aux conséquences juridiques. Le timing de ces allégations est assez regrettable pour Antin puisqu'elle serait en train de travailler sur un retour des Pussycat Dolls.

Les autres membres du groupe sont restés la plupart du temps silencieux sur la question. Cependant, en 2013, la chanteuse principale du groupe, Nicole Sherzinger, a eu quelques mots évocateurs concernant l'industrie.
"C'est une industrie si difficile, vous savez. Pour le faire, vous devez vraiment vendre votre âme au diable."
Alors, Kaya dit-elle la vérité ou, comme le prétend Antin, cherche-t-elle ses "15 minutes"? Eh bien, pour être honnête, alors que les affirmations de Kaya sont dérangeantes, je ne peux pas dire qu'elles sont surprenantes. Le nom du groupe est Pussycat Dolls - un nom qui se réfère clairement à la programmation Beta Kitten. Comme indiqué dans l'article Le Contrôle Mental Monarch, la programmation Beta est la création d'esclaves sexuels pour être utilisé par l'élite. Pour atteindre cet objectif, les manipulateurs provoquent la dissociation des esclaves par la drogue, les abus et les traumatismes. Les tweets de Kaya décrivent bien cette situation spécifique et je ne serais pas surpris si les membres ont été poussés dans une version "légère" de MK-ULTRA pour atteindre ces objectifs.

Quel que soit le cas, Kaya est bon sur ce point : L'industrie de la musique a besoin d'un bon nettoyage.
© Traduit par Ordo Ab Chao
Awake
Administrateur

L’opinion publique est la clé. Avec l’opinion publique, rien ne peut faillir. Sans lui, rien ne peut réussir. Celui qui manipule les opinions est plus important que celui qui applique les lois. – Abraham Lincoln


Awake on FacebookAwake on GoogleAwake on Twitter

2 Commentaires

  • Grimadelic
    Toujours plus de déclarations. On sait ce qu'il se passe. J'aimerais vous contacter par mail si possible de manière plus confidentielle
    • Oui vous pouvez : support@ordo-ab-chao.fr Bien à vous !

Laisser un commentaire

04ca7533142d7d6b9be291ff9120f730jjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjj

Pin It on Pinterest

Partages
PARTAGER