Catégories : Nouvel ordre mondial

Émeutes USA infiltrées par des Groupes Extrémistes et des Agents Provocateurs

Alors que les manifestations se propagent à travers l’Amérique, de multiples sources confirment que des groupes louches se rendent dans des villes stratégiques pour inciter aux émeutes et à la violence. Voici leur agenda.

La mort de George Floyd a été aussi horrible que chargée de symbolisme. Un policier, qui est censé «protéger et servir», presse son genou sur le cou d’un civil non armé pendant huit longues minutes. Avant de perdre connaissance, Floyd supplie l’officier en disant «maman» et «je ne peux pas respirer».

Floyd a été arrêté pour avoir utilisé un faux billet de 20 $ pour payer un paquet de cigarettes. Il a fini par être étouffé à mort dans une scène qui peut être assimilée à une exécution publique. Parce que, malgré le fait que plusieurs caméras le filmaient, l’agent Derek Chauvin n’a jamais abandonné. C’est presque comme s’il voulait que cela devienne viral.

L’image qui a enragé des millions de personnes.

Était-ce une sorte de signe de la tête malade à Colin Kaepernick agenouillé pendant l’hymne national pour protester contre la brutalité policière ?

Malgré le fait que l’Amérique est profondément divisée, il y a une chose sur laquelle nous devons tous nous mettre d’accord : la police doit cesser de tuer des civils. Même si l’agresseur est «rigide» ou «peu coopératif», les agents sont censés être formés pour faire face à ces situations en tant que professionnelle. Et, bien sûr, sans provoquer la mort. Les policiers ne peuvent pas utiliser la force meurtrière contre des citoyens à moins que leur vie ne soit directement menacée. Ceux qui tuent des civils inutilement doivent être poursuivis par la loi – comme des meurtres. Parce que c’est ce qu’ils sont.

En outre, il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte que les Noirs sont victimes de manière disproportionnée de ces crimes. Malheureusement, c’est loin d’être un phénomène nouveau. Cela se produit depuis des décennies. Cela s’est même produit de nombreuses fois pendant l’ère Obama – y compris la mort d’Eric Garner en 2014, dont les derniers mots étaient aussi… «Je ne peux pas respirer».

Des manifestants avec une pancarte disant «je ne peux pas respirer»… tout en portant des masques qui affectent leur respiration. Symbolique.

Il n’a pas fallu longtemps pour que les images de Floyd et Chauvin deviennent virales. Peu après, les manifestants sont descendus dans les rues du Minnesota avec une cause légitime. Ensuite, les choses sont devenues explosives et des groupes organisés avec un ordre du jour ont pris le relais.

Les Infiltrés

Lorsque les manifestations ont dégénéré et se sont transformées en émeutes et en pillages, de nombreux habitants ont signalé une activité étrange et inhabituelle de personnes qui ne semblaient pas manifester pour George Floyd. Par exemple, dans la vidéo suivante, un « manifestant » suspect brise des fenêtres et s’enfuit alors que les habitants lui demandent s’il est policier. Du déjà vu ici en France !

La description de la vidéo sur YouTube dit :

Ce fut le premier homme à briser une fenêtre à Autozone. Une décision qui a déclenché une série de pillages et de dommages aux entreprises. On le voit vêtu de noir et portant un parapluie pour cacher le marteau qu’il tient dans la même main. Personne ne connaissait cet homme, il n’a pas protesté, lorsqu’il a été confronté, il a couru dans l’autre sens. Et à première vue, ses bottes sont de qualité militaire. Ce qui signifie que cet homme est sous une forme ou une milice ou qu’il est AVEC LA POLICE.

Le fait que cette personne ait détruit des biens dans une affaire calme et professionnelle pour ensuite fuir les lieux est un signe révélateur classique d’un agent provocateur. En outre, le parapluie pourrait être un moyen d’indiquer aux autorités qu’il est «l’un d’eux» et de le cibler.

Alors que les émeutes et les pillages se répandaient dans les principales villes des États-Unis, les habitants ont été témoins d’activités très coordonnées de la part de personnes suspectes venant de l’extérieur de la ville.

Il semble y avoir un courant de violence différent qui émerge dans notre ville. Des hommes blancs, certains évidemment pas du MPLS, provoquant une destruction opportuniste. Pendant ce temps, je peux offrir un rapport de témoin oculaire selon lequel de jeunes hommes noirs de mon quartier défendaient activement la paix sur le site de la vigile au 38e et à Chicago et affrontaient ceux qui le perturbaient.

Le 30 mai, le gouverneur du Minnesota a déclaré lors d’une conférence de presse qu’une grande majorité des manifestants venaient de l’extérieur de la région.

Lors d’une autre conférence de presse, le maire de Minneapolis a déclaré :

« Les gens qui font cela (émeutes) ne sont pas des résidents de Minneapolis. Ils viennent en grande partie de l’extérieur de la ville, de l’extérieur de la région. »

Le maire de St-Paul a également confirmé que toute personne arrêtée le 29 mai venait de l’extérieur de l’État. Il ajouta :

« Nous ne connaissons pas ces gens. »

Dans tout le pays, des manifestants noirs ont imploré des émeutiers (pour la plupart blancs) de cesser de détruire leurs communautés.

Lors d’une conférence de presse au ministère de la Justice, le procureur général William Barr a déclaré :

« Malheureusement, avec les émeutes qui se produisent dans bon nombre de nos villes à travers le pays, les voix des manifestations pacifiques sont détournées par des éléments radicaux violents. Des groupes d’agitateurs radicaux extérieurs exploitent la situation pour poursuivre leur propre programme séparé et violent. »

« Dans de nombreux endroits, il semble que la violence soit planifiée, organisée et conduite par des groupes extrémistes anarchiques et de gauche, des groupes extrémistes d’extrême gauche utilisant des tactiques de type Antifa, dont beaucoup ont voyagé en dehors de l’État pour promouvoir la violence. »

D’autres sources affirment que les provocateurs sont de l’autre extrême du spectre politique, comme cet article de Vice News intitulé : Les extrémistes d’extrême droite espèrent transformer les protestations de George Floyd en une nouvelle guerre civile. L’article déclare :

« Mais peut-être les plus troublants de tous sont les «accélérateurs» inconditionnels qui encouragent leurs néo-partisans à aller aux manifestations et à commettre des actes de violence contre les Noirs – le tout dans le but «d’exacerber les tensions ethniques» et de déclencher une guerre raciale.

Les accélérateurs encouragent la violence pour accélérer l’effondrement de la société. Une chaîne éco-fasciste Telegram a écrit à ses près de 2 500 abonnés jeudi qu’une « émeute serait l’endroit idéal pour commettre un meurtre ». Les accélérateurs cherchent souvent à exploiter les moments de troubles politiques ou civils, et les protestations généralisées qui se sont déroulées à travers le pays. »

L’Agenda

Alors que les manifestations se propagent dans 30 villes, il est évident que des groupes ombragés mais fortement organisés se sont rendus dans des endroits stratégiques pour inciter à la violence. Un rôle classique des agents provocateurs est de justifier les mesures de l’État policier telles que les couvre-feux, les bouclages et le déploiement de l’armée.

Mais il y a plus à cela. Alors que la gauche blâme l’extrême droite et la droite blâme l’extrême gauche, un fait important demeure: les deux «extrêmes» fonctionnent finalement pour la même élite. Ils sont tous deux utilisés pour semer la haine et la division dans le pays tout en le détruisant de l’intérieur. Ils veulent une guerre raciale, ils veulent une guerre des classes et ils veulent une guerre politique. Ils veulent tout ce qui affaiblit les États-Unis afin de le placer sous le contrôle de forces mondialistes extérieures.

Un indice révélateur que tout cela est sanctionné par l’élite : l’approbation implicite des médias de masse des émeutes organisées. Qu’est-il arrivé à la honte des gens pour ne pas respecter la distance sociale? Pendant des semaines, les médias de masse ont fustigé des gens qui ont manifesté pacifiquement pour le droit de retourner au travail à cause de COVID. Maintenant que les étrangers se présentent dans les communautés noires pour détruire leurs entreprises locales, les médias de masse les félicitent presque. La différence? Les émeutiers font les enchères de l’élite.

En conclusion, je vous laisse avec un post sur Reddit qui a été censuré par ses modos respectueux de l’agenda.

Le fait qu’il y a deux semaines, vous étiez considéré comme un connard égoïste si vous sortiez pour socialiser et que maintenant des milliers de personnes puissent se rassembler, vous montre à quel point les médias contrôlent les masses.

vigilantcitizen

Voir les Commentaires

Ce site web utilise des cookies.