vidéo connexe
vidéo connexe
La bombe atomique aurait été inventée dans les années 1940 suite aux travaux d’Einstein et de Marie Curie.
Le 6 Août 1945 la première bombe atomique est soi disant larguée sur Hiroshima. En fait, il n’y a pas eu UNE bombe atomique, mais des milliers de bombes incendiaires.
Les spécialistes trouveront certainement quelques erreurs dans les arguments suivants, mais il y a suffisamment d’impossibilités, d’incohérences, de trucages flagrants, pour comprendre que la bombe atomique n’existe pas !
La bombe atomique aurait été inventée dans les années 1940 suite aux travaux d’Einstein et de Marie Curie.
Le 6 Août 1945 la première bombe atomique est soi disant larguée sur Hiroshima. En fait, il n’y a pas eu UNE bombe atomique, mais des milliers de bombes incendiaires.
Les spécialistes trouveront certainement quelques erreurs dans les arguments suivants, mais il y a suffisamment d’impossibilités, d’incohérences, de trucages flagrants, pour comprendre que la bombe atomique n’existe pas !

D'où vient cette énorme quantité de fumée ?

D'où vient cette énorme quantité de fumée ?

Une fumée est toujours composée de carbone, sous forme de monoxyde de carbone CO, de dioxyde de carbone CO2, de dioxyde de soufre SO2 et de différents imbrûlés provenant de la matière qui explose ou se consume.
Or dans la matière fissile de leur soi-disant bombe atomique, il n’y pas un seul atome de carbone, ni de soufre, ni d’azote. Pas un! Il n’y a que des atomes d’uranium ou de plutonium qui se divisent en deux pour former des atomes plus petits et plus légers.
C’est pour cela qu’une réaction nucléaire ne produit jamais jamais de fumée !

Une fumée est toujours composée de carbone, sous forme de monoxyde de carbone CO, de dioxyde de carbone CO2, de dioxyde de soufre SO2 et de différents imbrûlés provenant de la matière qui explose ou se consume.
Or dans la matière fissile de leur soi-disant bombe atomique, il n’y pas un seul atome de carbone, ni de soufre, ni d’azote. Pas un! Il n’y a que des atomes d’uranium ou de plutonium qui se divisent en deux pour former des atomes plus petits et plus légers.
C’est pour cela qu’une réaction nucléaire ne produit jamais jamais de fumée !

D’ailleurs la réaction de fission avec de l’uranium dans les centrales nucléaires ne produit aucune fumée, alors que c’est exactement la même réaction, en plus lent, que dans une bombe atomique.

La fumée qui s’échappe de ces cheminées ne vient pas de la fission de l’uranium, c’est la fumée de condensation provenant du circuit d’eau faisant tourner les générateurs électriques.
Ce n’est que de la vapeur d’eau, sans aucun rayonnement radioactif.

D’ailleurs la réaction de fission avec de l’uranium dans les centrales nucléaires ne produit aucune fumée, alors que c’est exactement la même réaction, en plus lent, que dans une bombe atomique.

La fumée qui s’échappe de ces cheminées ne vient pas de la fission de l’uranium, c’est la fumée de condensation provenant du circuit d’eau faisant tourner les générateurs électriques.
Ce n’est que de la vapeur d’eau, sans aucun rayonnement radioactif.

L’uranium ne peut pas s’enflammer! Sauf s’il est sous forme métallique et sous forme de poudre très fine, système utilisé pour les munitions modernes destinées à perforer le métal des blindages. Or dans une bombe atomique, l’uranium n’est pas du tout sous forme de poudre fine, au contraire puisque la masse d’uranium doit être la plus compacte possible.

D’où pourrait provenir cette énorme quantité de fumée ?
Selon certains, cette fumée provient de l’azote de l’atmosphère qui a été transformé en Carbone 14. Effectivement, en haute altitude, lorsque les atomes d’azote de l’atmosphère captent un neutron provenant des réactions nucléaires avec les particules cosmiques, ces atomes se transforment en carbone 14. Certains affirment que c’est ce même processus qui fournit le carbone dans les champignons atomiques. Carbone 14

Mais puisque toutes les bombes atomiques fonctionnent de la même façon, alors tous les champignons atomiques devraient produire une fumée de couleur franchement noire, puisque le carbone est noir.
Mais vous remarquerez sur ces photos, que les champignons atomiques peuvent être blancs, voire rouge, or le carbone n’est jamais ni blanc ni rouge.

D’autres affirment que cette fumée provient du carbone contenu dans l’air. Mais la proportion du carbone atmosphérique n’est que de 0,037%.
C’est beaucoup trop peu pour former une fumée aussi dense. Et de nouveau, si la fumée provenait du carbone, les champignons atomiques n’auraient pas ces couleurs jaune, oranges, rouges, qu’on vient de voir.

Selon d’autres encore, ce serait parce qu’avec la chaleur très élevée, l’azote et l’oxygène dans l’atmosphère se sont recombinés entre eux pour former des composés azotés et principalement du dioxyde d’azote, de couleur brun/orange: N + O2 –> NO2
C’est principalement ce gaz qui forme la pollution sur les villes.

Cependant, la proportion d’azote et d’oxygène qui se recombinent dans cette réaction est faible, et la couleur obtenue reste très claire. Or la quantité d’azote dans l’atmosphère n’est pas suffisante pour fournir la couleur aussi dense qu’ont les champignons de fumée, prétendument atomiques.
Le dioxyde d’azote est en gaz de couleur brun/orange, alors que sur plusieurs explosions soi disant atomiques, la couleur est franchement rouge.
De plus, si la fumée d’une explosion atomique provenait de la réaction de l’azote de l’atmosphère avec l’oxygène, alors TOUTES les explosions atomiques devraient montrer un champignon de couleur brun orangé, puisque la proportion d’azote atmosphérique est à peu près la même partout au niveau du sol.
Alors pourquoi certaines explosions ne montrent pas cette couleur?
Pour finir: la masse de la fumée du champignon soi disant atomique est largement supérieure à la masse d’air qu’il déplace. Il aurait fallu beaucoup plus d’air pour qu’il y ait assez d’azote se recombinant avec l’oxygène et fournir toute cette fumée.
Donc, d’où vient cette masse supplémentaire.
Et encore une fois: d’où vient toute cette fumée

La fumée ne pourrait pas provenir de la végétation au sol qui aurait brûlé et aurait été aspirée avec la chaleur vers le ciel.
La majorité des essais d’explosions soi-disant atomiques ont eu lieu dans un désert où il n’y a que des cactus et aucune végétation.
Les cactus brûlent très mal et ils sont si peu nombreux qu’ils ne pourraient pas produire autant de fumée !

La fumée ne pourrait pas provenir de la poussière du sol qui a été soulevée, puisque avec la puissance du souffle, la poussière devrait être poussée sur les côtés à des centaines de mètres, avant de monter à la verticale. Or on ne voit jamais ceci: on voit immédiatement après l’explosion apparaître une masse de fumée compacte qui s’élève dans l’atmosphère.
De plus, on voit bien que le champignon n’est pas constitué de poussières. Il s’agit bien d’une épaisse fumée provenant d’une réaction chimique contenant du carbone.

De plus, lors d’une explosion, la poussière retombe rapidement au sol, jamais elle ne monte à plusieurs kilomètres d’altitude. Sauf dans le cas des volcans, mais un volcan Sur cette vidéo d’une explosion en Syrie, on voit bien que la poussière très retombe rapidement au sol.
Et aussi, la température d’une bombe atomique étant de plus d’un million de degrés, la poussière du sol devrait être immédiatement vaporisée par la chaleur.

Le champignon atomique de Hiroshima serait monté à une altitude de 17 km. Si on considère qu’il mesurait 100 mètres de diamètre, certainement beaucoup plus, cela fait un volume de plus de cent millions de mètres cubes. La fumée pesant environ 3 kg par mètre cube, (l’air autour de nous pèse 1 kg par mètre cube), cela correspondrait à une masse de 400 millions de kg.
Il faudrait donc que l’explosion atomique éjecte 400 millions de kg de poussière du sol. Ce qui correspondrait à un cratère de 300 mètres de large sur 2 mètres de profondeur.

Or les photos du point zéro d’Hiroshima ne montrent aucun cratère. On nous dit que l’explosion atomique ayant eu lieu à 600 mètres d’altitude, cela ne pouvait pas former un cratère au sol.

Admettons, alors d’où venait toute la fumée de ce soi-disant champignon atomique?
Cela ne pouvait pas provenir des maisons incendiées, parce qu’une ville en feu ne produit pas un champignon de fumée, mais une nappe de fumée.

Une réaction de fission atomique produit une lumière bleue caractéristique, parfaitement visible dans le cœur des centrales nucléaires ou lors des accidents de criticité. C’est l’effet Cerenkov.
Puisque la réaction en chaîne dans une bombe atomique est exactement la même que dans le cœur d’une centrale nucléaire, mais en beaucoup plus rapide et avec de l’uranium beaucoup plus concentré, donc, lors d’une explosion atomique, on devrait voir un intense flash bleu.

Effet Cerenkov dans le réacteur d’une centrale nucléaire

Or AUCUNE explosion atomique ne montre cette couleur bleue. Toutes les soi-disant explosions atomiques montrent un flash BLANC très brillant, puis d’un énorme champignon de coloré. Jamais de bleu.
Admettons alors que l’effet Cerenkov ne se produise que dans l’eau, alors pourquoi les soi disant explosions atomiques dans l’Océan Pacifique, sous l’eau ne montrent pas cette couleur bleue?

Pour terminer moins 2% de l’uranium présent dans la bombe aurait subi la réaction en chaîne, soit environ 1 kilogramme, soit le volume d’une grosse noix. L’uranium est très lourd.. Wikipedia
Et un volume aussi petit pourrait produire les gigantesques explosions qu’on nous montre et avec autant de fumée?

Si une explosion atomique existait, il n’y aurait qu’un flash intense d’énergie pure, comme un soleil. Mais en aucun cas, cela formerait un champignon de fumée

Les explosions atomiques ne sont pas atomiques

Comparez ces deux séries d’explosions :

Malgré la différence d’échelle, les deux séries de photos sont très ressemblantes :
* Mêmes couleurs jaune, orangées.
* Même épaisse fumée noire prouvant la présence de carbone.
* Même champignon de gaz et de fumée, typique de toute explosion, d’une certaine importance.
Pourtant la série du haut montre des explosions classiques et celle du bas des explosions soi-disant atomiques.
Comment est ce qu’une explosion atomique pourrait produire les mêmes effets qu’une explosion classique, alors que la matière utilisée et réaction sont totalement différents?
Une réaction atomique ne peut pas produire une boule de feu comme on le voit sur ces images, puisqu’il s’agit d’une réaction en chaîne où les atomes se divisent.
Alors que dans une explosion classique, les molécules présentes dans la matière explosive se décomposent et les atomes se recombinent entre eux et avec l’air environnant pour former une boule de gaz qui s’enflamme.
Ces photos prouvent que les soi-disant explosions atomiques sont en fait des explosions avec des réactifs classiques Tnt, ou explosif à base de napalm, inventé en 1942.

A partir d’une certaine puissance, toute explosion ou combustion produit un important champignon de fumée causé par les instabilités de type Rayleigh–Taylor.Cela n’est pas propre aux explosions atomiques.
Explosion fusée Proton

L’analyse des témoignages des premiers soi-disant tests atomiques prouve bien que ces explosions n’avaient rien d’atomiques. Le 13 février 1960, la France a effectué un soi-disant essai nucléaire lors de l’opération « Gerboise Bleue » en Algérie alors encore française. Le test était en plein désert du Sahara, donc dans une zone où il n’y avait que du sable, pas un seul arbre. La bombe était installée sur une tour de 70 mètres de hauteur.
Un journaliste présent sur le site, décrit ce qu’il voit.

Un magma incandescent grandit, grandit de plus en plus. Sur son pourtour, la matière prend des teintes rougeâtres …jaunes. En action cela représente un feu d'artifice, non: une coulée de lave en fusion. La boule de feu est immense, elle vacille, on dirait qu'elle cherche son équilibre. Un pilier de fumée bouillante, noire se dresse, on a l'impression d'un dépôt de pétrole qui brûle

Christine ChantonL'Harmattan - Page 158

Comment est ce que la fumée d’une explosion atomique pourrait avoir l’aspect d’un dépot qui brûle? Un dépôt de pétrole en feu génère une épaisse fumée noire, donc contenant beaucoup de carbone.
D’où provient ce carbone, puisqu’il n’y a pas un seul atome dans la matière fissile de la bombe atomique?
On a vu qu’il n’y a pas assez de carbone dans l’atmosphère pour fournir une telle masse de fumée.
Ni assez d’azote pour que celui ci se transforme en carbone 14.

Le militaire Roland Weil et trois autres conscrits se rendent au point zéro une heure juste après l’explosion pour effectuer des prélèvements et planter le drapeau français au centre du cratère.
Etonnant! L’essai Gerboise Bleue était 3 fois plus puissant que la bombe atomique d’Hiroshima qui aurait tué immédiatement 70 000 personnes. Mais là, ces militaires vont une heure après l’explosion sur le point zéro sans ressentir aucune radioactivité.
Ils auraient du être victimes de maux de têtes, de nausées, de malaise, voire de brûlures. Pourtant Roland Weil n’en parle pas et commente ceci.

Cratère de l’explosion vu d’avion

En arrivant à une centaine de mètres du point zéro, on ne pouvait plus rouler sur la route en bitume, elle était toute fondue par la chaleur. On a continué à pied, une grande cuvette était formée, c'était tout noir, comme du cirage noir et brillant, comme de la glace. Sur le point zéro, nous avions les pieds qui s'enfonçaient dans le sable était chaud et noir. Il craquait sous nos pieds comme si nous marchions sur du verre

Christine ChantonL'Harmattan. Page 163

En aucun cas une explosion atomique ne peut transformer du sable en une masse noire et brillante..
Si le sable subit une chaleur intense, il sera vitrifié et gardera sa couleur d’origine. On trouve dans le désert du sable qui a été vitrifié par la foudre, (Fulgurite) il a subi une température de plusieurs milliers de degrés, mais jamais il ne prend l’aspect du cirage, puisque pour avoir cette couleur noire, il faut nécessairement du carbone. Or on a vu qu’il n’y a pas un seul atome de carbone dans une bombe atomique.
Encore une preuve que les soi-disant bombes atomiques contiennent un explosif avec du carbone, Tnt, Napalm ou Fuel, mais certainement pas de l’uranium.

Fulgurite

Sur le site où a explosé la première bombe atomique appelée Trinity, on a trouvé du sable qui a été vitrifié par l’a chaleur de plusieurs milliers de degrés et serait devenu vert, parfois rouge. Ils ont appelé ce produit « trinitite ».
On peut en acheter sur le Net chez Mineral logical research , 100$ le morceau de 11 grammes.

Pourquoi lors des test sur d’autres sites, aussi dans des déserts donc avec du sable, les bombes atomiques ne produisaient plus de trinitite? Même pas un résidu ressemblant?
Les tests atomiques en Algérie française avait laissé un cratère recouvert d’une matière noire comme le cirage. Mais aux Usa, on obtient du sable vitrifié de couleur verte?
Pourquoi on n’obient pas les mêmes effets alors que les bombes atomiques contiennent toutes la même matière fissile: uranium ou plutonium.
Pourquoi un résidu noir comme du cirage pour les essais français et des morceaux de sable vitrifié vert aux Usa?
Et pourquoi ce sable deviendrait vert?
Est ce qu’ils auraient fabriqués eux même cette trinitite pour donner plus de réalité à ces tests atomiques. Mais comme ils ont fait ensuite plusieurs centaines de soi disant explosions atomiques, cela devrait être trop fastidieux à préparer, puis à épandre sur le sol de façon naturelle. Alors ils ont abandonné la trinitite!

Images Truquées

Si on se donne le temps d’analyser de près les images des soi-disant tests atomiques, on trouve systématiquement des incohérences. A l’époque où ont été faits ces montages, les gens ne pouvaient voir les films qu’au cinéma ou à la télévision. Ils ne pouvaient pas revenir en arrière ou ralentir les images pour mieux analyser ces films. Maintenant qu’on peut le faire, les trucages sont nettement visibles.

Sur cette vidéo on voit des nuages avant l’explosion. Ils devraient être repoussés par la puissante onde de choc engendrée par l’explosion, ou au moins ils devraient s’évaporer rapidement avec la température de près d’un million de degrés de l’explosion atomique.
Pourtant sur cette vidéo, on voit que ces nuages sont engloutis par le champignon. Puis ils réapparaissent ensuite, comme s’il ne s’était rien passé! Alors que cette même bombe atomique aurait coulé 5 gros bateaux de guerre.

Autre vidéo prise d’avion. L’avion qui a pris ces images était situé à quelques kilomètres de l’explosion. Or lorsque la bombe atomique explose, il y a un intense rayonnement électromagnétique qui se déplace à la vitesse de la lumière.
La pellicule du film devrait être marquée par ce rayonnement, mais surtout, il devrait aussi paralyser tous les systèmes électroniques à bord de l’avion, le rendant incontrôlable.

Erreur grossière de montage: Le 1er juillet 1946, lors de l’opération Crossroads, les USA font soi-disant exploser la bombe atomique Abel dans l’Atoll des Bikini.
Les photos suivantes tirées directement de Wikipédia.

En bas de la photo on voit un ponton

flottant en bois, un palmier dont les feuilles ont une position particulière et une paillotte.
La bombe testée faisait soi-disant 21 000 tonnes de TNT, beaucoup plus que la soi-disant bombe sur Hiroshima.
Cette bombe a explosé sous l’eau, on devrait donc s’attendre à des ravages puisque elle aurait coulé 5 navires de guerre. Il y a donc eu un mini tsunami dans le lagon, des vents violents qui devraient avoir détruit, ou au moins dégradé un minimum, le ponton flontant et les cases en pailles.

Pourtant, 24 jours plus tard, le 25 juillet 1946 lors de l’explosion de la bombe Baker, le ponton flottant est toujours au même endroit, le palmier a ses feuilles toujours exactement dans la même position et les cases en pailles sont restées intactes, malgré des vents de 3000 km/h!.
Il ne s’agit pas de la même explosion prise à deux moments différents: il s’agit bien de deux explosions différentes prises à 24 jours d’écart!
Vidéo de l’explosion.

Comment expliquer que cette plage n’a pas changé alors qu’elle a subi une bombe atomique plus puissante qu’Hiroshima? Pourtant l »endroit d’où est pris la photo est à environ 6 km de l’explosion.
Si vous n’êtes pas convaincu que l’explosion s’est produite à proximité des côtes de l’atoll, regardez cette vidéo.

C’est un montage: ils ont filmé une explosion chimique classique, puis l’ont collé sur ce plan de plage et cocotiers… Mais ils ont oublié que cette plage devait nécessairement être modifiée par l’explosion précédente!
Vidéo de l’explosion
Analyse des trucages. (en anglais)

Autre élément curieux:
TOUTES les photos et vidéos des soi disant tests atomiques sont très loin de l’explosion. Pourquoi est ce qu’ils n’ont pas installé du matériel de prise de vue plus proche de l’explosion?
A cause de la radioactivité?
Alors pourquoi est ce qu’ils n’ont pas utilisé des téléobjectifs pour voir de plus près ce qu’il se passe?
Pourquoi on ne voit JAMAIS la bombe et son installation AVANT l’explosion? Peut être qu’ils n’ont pas envie de montrer certains détails…

Voici la photo officielle de la bombe atomique qui a soi-disant explosé sur Nagasaki. La partie du haut ne colle pas du tout avec la partie du bas, on voit clairement qu’il s’agit d’un montage: la colonne de fumées noire est en avant plan, alors que le champignon blanc est en arrière plan.
Et pourquoi ce pilier de fumées noires s’arrête brusquement et se transforme en un champignon blanc, qui en plus, est décalé sur le côté.
Regardez bien, vous êtes de mauvaise foi si vous pensez que cette photo ci-dessous est normale !
Comment croire à leur histoire de bombe atomique, s’ils nous montrent des photos truquées! Pourquoi ne mettent-ils pas les photos de la réalité?

Si vous analysez les photos et vidéos de ces soi-disant test atomiques, vous découvrirez toujours des trucages, des incohérences.

Autres mensonges atomiques

Des centaines de soldats regardent une explosion atomique dans le désert du Nevada. Normalement une bombe atomique dégage une intense radioactivité, brûlant voire tuant immédiatement tout ce qui vit aux alentours.
Mais ces militaires regardent tranquillement l’événement, sans en souffrir !
Admettons que l’explosion était très éloignée, voire peu puissante.

Lors d’une autre explosion, des soldats chargent vers l’explosion atomique, on se demande pourquoi, puisque normalement une bombe atomique aurait du tout désintégrer. Pas besoin d’envoyer des troupes ensuites.
Et ces soldats qui chargent vers cette explosion atomique ne souffrent pas de l’intense rayonnement radioactif.
Vidéo d’où est tirée cette image ci-dessous :

On peut aussi se demander pourquoi cette explosion soi-disant atomique a deux couleurs différentes! La partie du bas est gris noir, alors que la partie du haut est orangée. Pourquoi est ce qu’une bombe atomique ne contenant que de l’uranium produirait un champignon atomique avec deux couleurs ?

Ces militaires sont situés juste sous une bombe atomique qui explosait à 300 mètres au dessus d’eux, et lâchée d’un avion ! Pourtant le rayonnement radioactif de l’explosion nucléaire ne semble pas les gêner.
La photo est tirée de cette vidéo diffusée dans les salles de cinéma des années 1950.
Une bombe atomique devrait tuer des milliers de personnes, mais eux, juste sous l’explosion le supportent très bien !

Encore plus curieux: à partir des années 1950, Las Vegas aux Usa, connue pour ses casinos, devient un centre d’attraction … pour voir les essais atomiques. Il y en avait toutes les 3 semaines et la ville faisait une publicité intense sur ces explosions soi-disant atomiques. On venait assister aux tests atomiques comme on irait au cinéma.

Mais pas un mot sur les dangers d’une explosion atomique pourtant destinée à décimer des milliers de personnes en une fraction de seconde. Il est vrai que les spectateurs étaient installés à plusieurs kilomètres du point zéro.
Mais sachant la puissance du rayonnement radioactif dégagé par une explosion atomique, pensez vous que l’Etat américain, très pointilleux sur tout ce qui est sécurité, laisserait les gens venir admirer un explosion atomique?
Est ce que vous iriez vous installer sur des fauteuils pour admirer le spectacle?
Autres photos étonnantes

Chacune des soi-disant bombes atomique B61, larguées par avion, coûte 28 millions de dollars. Pour ces bombe fabriquées aux Usa, cela représente 1,5 fois leur poids en or. Coût des B61.
Quand on voit de quoi sont composées ces bombes, il n’y aucune raison que cela coûte ce prix. Même en invoquant tout le personnel nécessaire pour fabriquer ces engins, la sécurité que cela demande, les installations coûteuses : 28 millions de dollars par bombe atomique !

En 2012 les USA ont dépensé plus de 10 milliards de dollars pour améliorer ces bombes, dont un million de dollars par bombe pour améliorer leur système d’aileron.
Lorsqu’on regarde de près sur cette photo les améliorations qu’ils ont fait, on se demande qu’est ce qu’ils ont fait pour dépenser 1 million de dollars par bombe.
On nous dira qu’on est trop ignorants pour comprendre la vraie valeur de cette technologie! Et on répondra que certains se remplissent bien les poches au passage.

Aux Usa encore, des bombes atomiques sont fabriquées au Laboratoire National de Los Alamos,
Pourtant ce centre de fabrication d’armes nucléaires est juste à côté de la ville: à 2 kilomètres du centre.
Comment croire que les américains très à cheval sur la sécurité aient installé une usine aussi dangereuse et aussi proche des habitations, des écoles, des commerces?
Parce que les dirigeants savent qu’il n’y a aucun risque, puisqu’ils n’y construisent aucune bombe atomique.

Ce n’est pas mieux en France, puisque le centre de fabrication d’armes nucléaires se trouve à Valduc, Côte d’Or, à quelques kilomètres de plusieurs villages: Lery, Echalot, Salives, Frénois, Moloy etc… A côté du site où sont fabriquées les armes de destruction les plus dangereuses du monde, on trouve des villages, des fermes, des champs.
Si l’on fabriquait vraiment des armes atomiques, les usines de construction seraient situées à des dizaines de kilomètres de toute habitation civile.

Il y aurait plus de 17 000 missiles à tête nucléaires répartis dans plusieurs pays. Principalement Usa, Russie, Royaume Uni, France, Chine. Pourquoi aucune n’a jamais été utilisé? Ogives nucléaires dans le monde
Pourtant, c’est avec une prétendue bombe atomique que les américains ont arrêté la guerre contre le Japon. Pourquoi est ce qu’ils n’ont pas aussi utilisé une bombe atomique contre les autres pays où ils menaient une guerre?
Cela aurait été beaucoup plus simple, plus rapide, moins onéreux d’envoyer des missiles à tête nucléaire sur le Vietnam où il y a eu plus de trois millions de morts, dont 60 000 soldats américains.

On nous dira que c’est par éthique! Mais les guerres ont tué 1,2 millions de personnes dans le monde depuis 1990 avec des bombes et armes classiques!
Ethiopie, Érythrée, Inde, Irak, Rwanda, Soudan, Afghanistan, Algérie, Colombie, Angola, Palestine, Bosnie, Russie, Népal, Pakistan, Philippines, Syrie, Ouganda etc…
Quelle différence y a t’il de tuer avec une bombe atomique ou avec une bombe normale?

Ce n’est pas par éthique que ces armes nucléaires n’ont pas été utilisées, c’est parce qu’elles n’existent pas. Ces missiles existent, mais ils ne contiennent pas de bombe atomique.

Usine d’enrichissement d’uranium. Regardez la dimension des personnes au fond!

Pourquoi aucun journal scientifique, aucun site internet n’a expliqué comment fonctionne précisément une bombe atomique. Les informations qu’on trouve sont très superficielles et ne donnent aucun détail technique.
Cela n’a aucun sens de répondre qu’il s’agit d’un secret militaire parce que fabriquer une bombe atomique serait tellement complexe qu’il faudrait des industries lourdes et du personnel ultra qualifié.
Ce serait donc inaccessible aux groupes terroristes et encore moins à des particuliers.
Seul un Etat disposant d’infrastructures lourdes organisées pourrait se lancer dans une telle entreprise et cela se saurait rapidement.
Il n’y a donc aucun risque à faire paraître un article scientifique sur la bombe atomique. Si cela n’a pas été fait, c’est parce que la supercherie serait rapidement découverte.

Avec ces sommes énormes qu’ils détournent, ils ont les moyens d’entretenir la désinformation et la propagande, ils ont les moyens de corrompre les gouvernements. Par exemple aux Usa, il est interdit de diffuser des informations sur la prétendue bombe atomique, sous peine de mort ou d’emprisonnement!
Atomic Energy Act 1946 Public Law 585, 79th Congress – Section 10

Finalement, quelle preuve avez vous que la bombe atomique existe?
+ Avez vous déjà vu une explosion atomique autrement que sur des vidéos?
+ Connaissez vous des personnes qui ont vu une explosion atomique? Certains militaires français ont vu les tests soi-disant atomiques … mais ces militaires étaient situés à plus de 30 km de l’explosion. Quelle preuve pouvaient il avoir que c’était une explosion atomique?
On a trouvé de la radioactivité sur les sites après les explosions, mais il suffit d’introduire un peu d’uranium radioactif dans une bombe classique pour trouver un rayonnement ensuite.
+ Connaissez vous des personnes ayant subi les effets d’une bombe atomique? Il y aurait les témoignages de personne ayant subi l’irradiation de la bombe atomique à Hiroshima ou Nagasaki. Mais les connaissez vous personnellement?
Donc les seules preuves que vous avez sont des rumeurs.

Mais alors, Hiroshima? Nagasaki?

Le 13 février 1945, les Etats Unis détruisaient la ville de Dresde en Allemagne en larguant 4000 tonnes de bombes incendiaires au phosphore avec les forteresses volantes B-29.

Les mois suivant, ils ont fait de même sur 68 villes du Japon: Tokyo, Sendai, Osaka, Kurumé, Maebashi, Mizushima, Kagoshima etc…tuant près de 900 000 personnes.
Le 6 août 1945 à 8h 15, les Etats Unis ont soi-disant largué une bombe atomique sur Hiroshima au Japon, puis une semaine plus tard, une autre sur Nagasaki.

Comment est-ce possible que la ville de Dresde en Allemagne et les autres villes bombardées au Japon avec des bombes incendiaires, présentent exactement le même type de dégâts qu’à Hiroshima et Nagasaki, soi-disant bombardées avec une bombe atomique.
Parce que ce sont des milliers de tonnes de bombes incendiaires qui ont été larguées sur Hiroshima et Nagasaki, comme sur les autres villes. Et non pas une bombe atomique.

En 1908, une formidable explosion s’est produite en Sibérie. On suppose qu’il s’agit d’une météorite qui aurait explosé au dessus de la forêt. A partir d’un point central, tous les arbres ont été couchés en radiant autour du centre de l’explosion. Evènement de la Tungunska

La bombe atomique ayant aussi explosé au dessus de Hiroshima, les arbres et les bâtiments en bois devraient être couchés en rayonnant autour de ce point central, comme sur ce schéma.
Mais ci dessous la photo du Point Zéro ne montre aucun radiant !

S’il n’y a pas de radiant autout du point zéro, cela signifie qu’il n’y a pas eu une seule explosion provenant d’une bombe atomique, mais des milliers de bombes incendiaires larguées partout sur la ville.

Selon le catéchisme atomique, TOUT devrait être totalement désintégré puisque la bombe atomique génère soi-disant une puissante onde de choc de plus de 1000 bars (1000 fois la pression atmosphérique) qui devrait pulvériser même les bâtiments en dur. Alors qu’à Hiroshima, tous les bâtiments en dur ont résisté.

Par exemple, la banque d’Hiroshima était à quelques centaines de mètres du point zéro elle aurait donc subi une onde de choc de plus de 1000 bars et des températures de plusieurs milliers de degrés.

Pourtant elle ne semble pas avoir subi de tels effets !
Elle semble avoir subi un incendie plutôt qu’une bombe atomique.

La banque a ré-ouvert deux jours après le bombardement alors qu’il devrait y rester une intense radioactivité.
Et ce bâtiment est encore debout aujourd’hui, transformé en centre culturel.

La bombe atomique aurait explosé ici dans le centre ville d’Hiroshima. S’il s’agissait vraiment d’une bombe atomique, les rues devraient être recouvertes par les débris des maisons soufflées par la puissante explosion.
Il s’agissait en fait de bombes incendiaires, celles ci ont mis le feu aux maisons en bois et papier qui se sont effondrées sur elles mêmes, sans que les débris soient soufflés sur les routes.
On peut se demander aussi comment les fils électriques et les poteaux en bois auraient résisté aux plusieurs milliers de degrés dégagés par une explosion atomique.

Les ponts auraient du s’écrouler sous l’onde de choc. Pourtant eux aussi sont restés intacts alors qu’ils supportent très mal les explosions.
Le pont Aio était à 300 mètres du centre de l’explosion.
Pensez vous qu’une bombe ayant l’énergie de 15 000 tonnes de Tnt ne pulvériserait pas ce pont?
Pensez vous que le goudron serait resté intact après une température de plusieurs milliers de degrés!
Peut être que les japonais utilisaient un goudron résistant à la chaleur !

Comment expliquer que quelques heures après l’explosion, on voit des gens se promener parmi les décombres sans aucune protection!
L’explosion d’une bombe atomique devrait irradier la zone, personne n’aurait pu rester sans être pris de nausées, de maux de têtes terribles, de vomissements, d’évanouissements.
Pourtant sur cette photo, les passants ne semblent pas subir les effets de la radioactivité.
Parce qu’il ne s’agissait pas d’une bombe atomique, mais bien de bombes incendiaires. Et une fois que le feu est éteint, il ne reste plus que les décombres, sans radioactivité.

Comment se fait il que les japonnais ont reconstruit la ville aussi rapidement après le bombardement. Pourtant la radioactivité met des années avant d’être négligeable.
40 ans après Tchernobyl, les lieux sont encore irradiés. Mais pas Hiroshima ?
Et est ce que vous reconstruiriez votre maison là où a explosé une bombe atomique? Ou bien là où il y a eu un accident nucléaire ?

Où sont les dizaines de milliers d’irradiés? Selon les informations officielles, il y aurait eu au moins 60 000 personnes irradiées à Hiroshima et Nagasaki.
Voici les seules photos qu’on peut trouver. Cela fait bien peu sur un total de 60 000 irradiés!

Pourquoi n’existe t’il aucun centre pour suivre ces dizaines de milliers de personnes? Il y a bien le ABCC (Atomic Bomb Casualty Commission) construit sur la colline de Hijiyama… Mais il ne s’agit pas d’un centre de soin pour les victimes, ce sont des batiments destinés à étudier les effets de la bombe atomique à Hiroshima. Et à produire une propagande sur la bombe atomique.
Donc, où sont soignés et suivis ces victimes ?

On trouve plusieurs rapports médicaux sur les irradiés de Hiroshima Nagazaki.
Long term radiations
Radiatons effects
Journal of Radiations research
Incidence of leukemia among bomb survivors.
Pourquoi des rapports aussi complets, mais aucun centre médical pour suivre ces personnes? Ces documents ne prouvent rien. Ce sont des centaines de pages d’informations ne correspondant à rien de concret et vérifiable.

Où sont les 60 000 irradiés d’Hiroshima et Nagasaki? Ce sont des personnes qui auraient aujourd’hui entre 70 et 100 ans. Même si une partie d’entre eux sont morts, il devrait en rester quelques milliers.
Où sont ils ?
Pourquoi ils ne se manifestent pas ?
Lors de la dernière cérémonie anniversaire avec le président américain Obama, seuls deux ou trois vieillards étaient présents. Les milliers d’autres victimes ne se sont pas déplacées pour l’événement ?

Combien de photos y a t’il de l’explosion atomique depuis Hiroshima ?
Deux !
Pourtant il y avait plus de cent mille personnes dans cette ville au moment du bombardement. Et parmi les japonais présent, aucun n’a pris de photos ?
Et la photographie existait depuis près de 100 ans au moment du bombardement d’Hiroshima.
La marque japonaise Nikon produisant les meilleurs appareils photos du monde existait depuis 1917. Mais en 1945, il n’existe qu’une seule photo du bombardement ?

En 1999 il y a eu un accident de criticité à Tokai Mura au Japon. Des ouvriers voulant terminer un travail plus rapidement n’ont pas respecté les consignes de sécurité et ont mélangé près 16 kg d’uranium enrichi à 19%.
Immédiatement s’est produit un intense flash bleu, typique des accidents de criticité, une intense irradiation s’est propagée sur le site.
Les deux employés responsables de l’accident sont décédés quelques mois plus tard des suites de l’irradiation.
Il n’y a pas eu d’autres victimes.

Mais à Hiroshima, 48 kg d’uranium enrichi à 98% auraient fait 140 000 victimes: 70 000 tués immédiatement et 70 000 irradiés !

Comment ça fonctionnerait en théorie ?
Une Bombe atomique ne pourrait pas fonctionner
Pourquoi ce mensonge ?
Liens vers d'autres sites
S’abonner
S'abonner aux
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les Commentaires
Donec ultricies pulvinar velit, Phasellus sit nec mattis venenatis at
Partager avec un ami
Bonjour, ceci peut vous intéresser : La Bombe Atomique n'existe pas !
Suivre ce lien : https://ordo-ab-chao.fr/bombe-atomique-existe-pas/