Amanda Bynes twitte sur les abus de son père et le contrôle mental

Amanda Bynes a posté une série de Tweets disant que son père a sexuellement abusé d’elle et qu’elle aurait une micro-puce implantée dans son cerveau. Elle a ensuite été transportée à un hôpital psychiatrique de Los Angeles par Sam Lufti, qui n’est autre que le « maître-gestionnaire » de Britney Spears qui s’occupait d’elle lors de son pétage de plombs en 2008.

Au cours des derniers jours, Bynes a eu des dysfonctionnements, qui est typique d’un esclave MK-ULTRA. Voici une vidéo troublante de son «vol à l’étalage » infâme.

Le 10 octobre dernier, Bynes semble avoir eu une « crise » – ou un rare moment de lucidité – Elle a posté « la vérité » (pour reprendre ses mots) sur son père et sa propre condition (d’esclave). Les choses qu’elle a twitté décrivent les symptômes d’une esclave MK: Abus sexuels dès le plus jeunes âge par son père qui est devenu un « maître-gestionnaire », « lavage de cerveau » et « implantation d’une micro-puce » lui dictant ce qu’elle doit faire. La plupart de ses Tweets ont été retirés mais ils ont été capturés par de nombreuses sources. Les voici :

« J’ai besoin de dire la vérité à propos de mon père » « Mon père a abusé de moi physiquement et verbalement lorsque j’étais enfant »

« Alors laissez moi vivre ma propre vie libre de la tristesse et de la misère » « Je ne serais plus manipulée, il n’y aura plus de lavage de cerveau par personne, plus jamais » « Je ne peux plus entendre le son de Sa voix incestueuse, plus jamais et je vais juste être honnête »

« Donc aujourd’hui je vais voir un avocat pour déposer une plainte contre mon père »

« Il me chagrine au plus haut point »

« Ma mère est au courant que mon père a violé sa propre fille et elle n’a jamais appelé la police, alors que j’aurais pu le faire arrêter et mettre en prison pour le reste de sa vie perverse »

Bynes est revenu plus tard, déclarant que la « micro-puce dans son cerveau » lui avait fait poster ces choses là. Elle a cependant ajouté que c’était son père qui « leur » avait ordonné d’implanter cette puce.

« Mon père n’a jamais fait ces choses là. C’est la micro-puce dans mon cerveau qui m’a fait dire ces trucs, mais il est celui qui a donné l’ordre de m’implanter »

Ce qui est arrivé suite à ces Tweets ne peut se produire que dans une industrie d’esclaves MK. Quelques heures après les Tweets, c’est Sam Lufti, sortant de nulle part, qui est venu prendre en charge Bynes. Lufti est l’ex-manager (ex-maître gestionnaire) controversé de Britney Spears qui s’occupait d’elle pendant son dernier pétage de plombs de 2008.

Lutfi était en charge de Britney Spears (une autre esclave MK) lors de son pétage de plomb en 2008 où elle s’est rasée la tête et a complètement perdu l’esprit.

Lufti a prit en charge Bynes et l’a transporté de New-York à Los Angeles. Il a ensuite Twitté qu’elle « était entre de bonnes mains »… de son maître.

« Elle est entre de bonnes mains maintenant. Merci à tous ceux qui ont aidé »

Alors qu’elle croyait être conduite à un hôtel, Bynes a été internée dans un hôpital psychiatrique sous la loi californienne « 51-50″ (Peut-être la raison de son transfert de N.Y. à L.A.). Ce qui signifie qu’elle est mise de force sous « les soins des médecins » pour au minimum 72 heures, qui peut aller jusqu’à 14 jours.

Bien évidemment, en l’espace de quelques heures, les Tweets de Amanda Bynes à propos des abus de son père et du Contrôle Mental ont été retirés par Sam Lufti – maître-gestionnaire de célébrités – puis elle a été transportée à Los Angeles où elle sera probablement « reprogrammée ». Voici le côté sombre et inquiétant de l’industrie du divertissement MK-Ultra, et cela se joue juste devant nos yeux.

Amanda Bynes a déjà été hospitalisée plusieurs fois, la dernière fois en 2013, les médecins l’ont diagnostiqué avec des « tendances schizophréniques » et ont déclarés qu’elle avait bien conscience qu’il y avait une bonne et une mauvaise Amanda. Durant cette hospitalisation, Bynes demanda des nouvelles de son chien qu’elle avait aspergé d’essence quelques jours plus tôt… Lorsque le personnel lui répondit que le chien était en sécurité avec ses parents, Bynes est devenue hystérique, elle criait: « Ils vont le tuer ! Ils vont le tuer ! Tout comme ils ont essayé de me tuer ! »… Une crise qui a duré plus d’une heure, elle a du être maîtrisée physiquement. (source)

Foxnews rapporta lors de cette hospitalisation de 2013 que « La drogue n’a rien à voir (les analyses étaient négatives), c’est uniquement un trouble mental. C’est une profonde colère et un sévère stress post-traumatique qui a déclenché cet épisode psychotique. » La vie stressante de Hollywood serait l’explication officielle de son stress post-traumatique (sic)… (source)

MK-Polis
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire