À l’occasion d’une conférence organisée par ReOpen 911, Le Cercle des Volontaires est allé interviewer Richard Gage, fondateur de l’association « Architects & Engineers for 9/11 Truths », qui regroupe plus de 2 300 architectes et ingénieurs, et qui demande la réouverture d’une enquête sur le 11 septembre 2001.

Avec lui, nous revenons sur les preuves que des explosifs ont été utilisés ce jour-là pour faire s'effondrer les tours jumelles du World Trade Center, ainsi que la tour n°7 du complexe dont presque personne ne parle.

Cet explosif s'appelle la « nano-thermite », et Richard Gage nous explique pourquoi ce n'est pas Ben Laden et Al-Qaïda qui ont pu placé cet explosif sophistiqué et complètement inédit.

  • 1
felis sed suscipit venenatis, id, lectus Aenean ante.

Partager avec un ami